Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

14 mars, 2017

Avenir de l’école: réunion avec les parents d’élèves

Classé dans : Non classé — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

IMG_9247_1

Le but de cette réunion était d’informer les parents sur les différents échanges avec l’administration de l’éducation nationale et de couper court à toutes les fausses informations qui circulaient.

A cette occasion, François Baciak maire était entouré de ses 3 adjoints et d’un conseiller municipal. A peine la moitié des parents d’élèves étaient représentée. La directrice Muriel Gaudillère était présente.

Le maire rappela le contenu du courrier de M. Ben, directeur académique, reçu en janvier, qui évoquait un avenir incertain pour notre école, compte tenu des effectifs actuels et à venir plutôt bas. Il nous demandait de nous rapprocher de notre inspecteur de circonscription afin d’évoquer ce problème.

Une rencontre a donc eu lieu à Charolles entre M. Fuster, François Baciak et Jacques Blanchard.

M. l’inspecteur a confirmé que si l’école de Semur ne connaissait pas d’éléments nouveaux, celle-ci serait condamnée à court terme. Il n’y aura pas de fermeture pour septembre 2017. La situation est plus incertaine pour 2018. Cela dépendra, pourquoi pas du résultat des futures élections !

Sur le département, le nombre d’élèves en primaire est en baisse. Plusieurs classes ont fermé (dont l’école de l’Hôpital le Mercier), d’autres ont ouvert. Le bilan global reste positif (+2postes).

53 écoles du département sont en alerte dont Semur en Brionnais mais aussi St Julien, Ligny, Fleury la Montagne.  Anzy le duc, Montceau l’Etoile et Vindecy.

Céron, Bourg le Comte, Chambilly fermeront en septembre 2017. Artaix a déjà fermé cette année.

La volonté de l’Education Nationale est de créer des pôles éducatifs: Iguerande, Melay, Marcigny, St Christophe ont été retenus pour notre territoire. Même les regroupements sur plusieurs lieux ne sont pas souhaités.

Si RPI, il faudrait que les classes soient regroupées sur un seul lieu comme l’a fait St Christophe.

Les RPI dispersés posent problèmes:

-Déplacements compliqués à organiser

-Isolement des enseignants.

Pour nous, une solution serait possible: se regrouper avec St Julien et Ligny, mais où? L’inspecteur est prêt à réfléchir avec nous. Plusieurs questions se poseraient alors:

-Est-ce que les communes seraient prêtes à investir de nouveau alors que chacune des communes a déjà fait de gros efforts financiers pour moderniser son école.

Le maire a aussi précisé certains points sur l’accueil des élèves extérieurs à la commune. Les parents sont libres de demander l’inscription de leur enfant dans l’école de leur choix. Le maire de la commune d’accueil demande alors l’accord du maire de la commune d’origine. Si ce dernier accepte, il s’engage à participer aux dépenses de fonctionnement et aux frais de scolarité de l’école. Pour avancer un refus, il faut que l’école de la commune puisse offrir une garderie et une cantine et qu’il n’y ait pas d’autres cas dérogatoires comme la fratrie (frère ou sœur déjà inscrits dans une école de la commune d’accueil) ou raison de santé. Dans ce cas, il n’y a pas obligation de participation.

La discussion est venue ensuite sur l’attractivité de l’école. La municipalité a fait de gros efforts dans ce domaine :

  • Construction du restaurant scolaire

  • Gratuité de la garderie

  • Mise en place d’activités périscolaires de qualité, variées et gratuites

  • Travaux d’isolation thermique et embellissement du bâtiment

Une journée portes ouvertes ainsi qu’une opération de mise en valeur de l’école lors de la prochaine marche du printemps sont des actions proposées. Il faudra que les parents d’élèves s’impliquent dans ces actions!

Il a été ensuite évoqué le peu de constructions nouvelles sur le territoire communal ce qui pourrait expliquer la baisse des effectifs de l’école. Certaines personnes pensent que les terrains sont trop chers et que le règlement d’urbanisme jugé trop sévère découragerait les personnes susceptibles de s’installer. Des arguments à mon avis peu sérieux!

La commune de Semur a fait ces dernières années de gros efforts financiers pour réaliser des lotissements. Le prix de vente à 15€ le m2 viabilisé  est très en dessous  de ce qui se pratique ailleurs et surtout à proximité des villes. Quelles sont les communes du Brionnais qui peuvent revendiquer en avoir fait autant? Certains parents ont émis l’idée de réserver les parcelles à des familles avec enfants. Impossible! ce serait discriminatoire!

L’accès à la construction peut augmenter l’effectif de l’école pendant quelques années, le temps de la scolarité des enfants. Après, sans renouvellement de la population, le nombre d’enfants chute à nouveau.

Avec un parc locatif important, ce qui n’est pas le cas à Semur malgré le nombre conséquent de logements sociaux décidé par la municipalité, les mouvements de population peuvent être plus nombreux facilitant ainsi l’installation de jeunes couples avec enfants. La fermeture de la gendarmerie qui accueillait de jeunes couples a été aussi un coup porté à l’école.

Notre territoire est surtout prisé par les gens d’un certain âge pour la tranquillité et la qualité de vie qu’ils y trouvent.

Accuser les différentes municipalités qui se sont succédées de n’avoir pas agi dans l’intérêt de l’école de la commune me semble excessif voire diffamatoire.

François BACIAK

Une réponse à “Avenir de l’école: réunion avec les parents d’élèves”

  1. chabanas Marie Hélène dit :

    Nous sommes conscients des efforts qui ont été fait et nous vous en remercions! mais ceux-ci ne sont pas assez mis en valeur (tout le monde ne lit pas le blog), demandez aux parents qui ne scolarisent pas leurs enfants à semur s’ils savent que la garderie est gratuite, je ne pense pas!
    Nous étions une bonne partie de parents d’élèves à être présents certains étaient excusés car déjà engagés ailleurs,de plus nous avons eu les convocations seulement 5jours avant!Par contre, j’ai été étonné de ne voir aucun représentants de la commission école!
    Il y a environ 2 ans lors d’une réunion avec Mr le Maire suite à un premier courrier de mise en garde pour l’avenir de l’école il avait été dit qu’un livret sur l’école devait être fait pour être distribué aux nouvelles familles qui s’installent dans le village, on l’attend toujours!
    L’idée de la porte ouverte a été émise par plusieurs parents, donc oui nous allons nous impliquer. D’ailleurs ce matin même nous y avons travaillé. Cela fait aussi de nombreuses années que nous voyons l’effectif baisser, sur la base d’un simple calcul et que nous cessons de vous en faire part!!
    Le problème des constructions est bel et bien sérieux! Partout ailleurs des constructions ou rénovations voient le jour, mais pas à Semur…..!!!! aujourd’hui les gens ne sont plus sédentaires ils « bougent », donc si on a un parc de locatif ou de belles constructions à vendre les jeunes seront plus enclin à s’installer sur notre commune mais c’est le contraire ceux qui louent ne restent que quelques mois puis partent dans les communes avoisinantes, pourquoi??
    Envisager de faire des tarifs dégressifs pour de jeunes familles ne me semble pas discriminatoire s’il s’agit de sauver une école donc un village!!
    Les gens d’un certain âge aiment peut-être Semur pour sa tranquillité, mais je pense qu’ils ne sont pas mécontents d’y voir encore quelques enfants s’y épanouir et courir dans les rues, bien au contraire!
    et enfin je pense qu’aucun propos excessifs ou diffamatoires n’ont été émis de la part des parents….
    cordialement
    Marie-Hélène CHABANAS

Laisser un commentaire

 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant