Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

14 mars, 2019

Elections partielles: cinq candidats se présentent

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 17 h 55 min

Présentation des 5 candidats à l’élection municipale complémentaire de Semur-en-Brionnais, faisant l’objet d’une candidature groupée (1 seul bulletin pour ces 5 candidats) 

Mesdames, Messieurs,

A la demande de nombreux citoyens habitants de la commune, nous avons écrits ces quelques lignes pour nous présenter.

Cette élection complémentaire est seulement destinée à remplacer les 5 conseillers ayant, pour des raisons diverses, démissionné du Conseil Municipal et ce, jusqu’aux prochaines élections municipales qui se dérouleront en 2020. Les 5 conseillers à élire doivent donc compléter l’équipe actuelle conduite par François Baciak jusqu’au terme du mandat en cours.  François Baciak ayant annoncé qu’il ne se porterait pas candidat pour une nouvelle mandature, les circonstances de cette élection complémentaire représentent une opportunité d’assurer au cours de ces prochains mois avec notre maire, une transition essentielle, tant les sujets sont nombreux, souvent complexes et longs à mettre en œuvre.

Animés à différents titres par une passion commune pour notre village de Semur et désireux de nous engager sur le long terme à son service, nous avons décidé de former une candidature groupée pour rassembler nos expériences, nos compétences et nos sensibilités complémentaires, dans un esprit collaboratif.  

* * *

Florence PIDOUX, 59 ans, mère de 4 enfants,

J’ai ouvert mon cabinet d’avocat il y a 3 ans et, pour des raisons d’ordre pratique, j’ai choisi de vivre là où je travaille, soit à Marcigny.

Mais je me sens avant tout semuroise, venant depuis 50 ans à Semur-en-Brionnais, dans la ferme de Sellée (Chemin de la Fredelière) que mes parents avaient achetée en 1970. Je suis membre du bureau de l’association des Amis de la Collégiale Saint-Hilaire, et j’assiste autant que possible aux réunions publiques d’information (PLUI, présentation de l’étude concernant l’aménagement du bourg), et aux manifestations diverses (événement du village préféré des Français, conférence « Santé Durable »..).

Je me présente aux élections parce que j’aime notre village, qu’au-delà de son magnifique patrimoine et du potentiel à valoriser, j’ai envie de m’investir à côté de tous ceux qui font déjà vivre le village par leurs initiatives de la vie de tous les jours. Il y a aussi des chantiers en cours, des projets, et intégrer l’équipe existante du conseil municipal est pour moi une façon concrète de donner du temps et d’apporter mes compétences dans les domaines où je pourrai être utile, dans le respect du travail de l’équipe en place. 

Marie-Ange PONCET, née PIETRYKA

J’ai grandi à Semur et ne m’en suis jamais beaucoup éloignée. J’habite 1001 chemin de la Fredelière depuis 5  ans. Je suis sage-femme à  l’hôpital de Roanne et serai en retraite en juillet, ce qui me donnera du temps  libre que je veux bien partager avec les semurois.

Je suis ouverte au dialogue et au partage.

Rose Noëlle SAYOU, mère de 2 garçons, séparée

J’habite Semur depuis bientôt 8 ans.  J’y ai fabriqué des macarons plusieurs années, mais maintenant, j’ai le temps et l’envie de participer à la vie du village, ainsi que j’ai pu le faire comme membre de l’Association des Vieilles Pierres et de l’Association des Amis de la Collégiale.  Cela m’a permis de rencontrer des gens formidables et donné envie de continuer et d’aller plus loin pour Semur et ses habitants en m’investissant dans les élections de la commune.

Voilà, je suis franche et directe et déteste l’hypocrisie.

Gilles PASCAL, 66 ans, Retraité actif éducation nationale.

Semurois depuis 1992, au lieu dit « Le Vignal » puis au Chemin des Moines Blancs, je me sens bien dans ce village et j’ai envie qu’il vive. Je me suis présenté aux élections municipales de 2008 sur la liste «  Semur Autrement ». Seule, notre tête de liste fut élue.

Aidé par de nombreux parents, j’ai présidé l’association des parents d’élèves pendant de nombreuses années avec le but de défendre l’école et d’aider aux financements de voyages scolaires, entre autres.

Puis avec l’ABISE, nous avons été un petit nombre à participer à la création du cadre associatif du S.E.L. qui a bien pris son essor et dont je suis maintenant simple membre (Pub : prochaine B.L.E samedi 23 mars à la salle des fêtes de Semur).

Le conseil municipal, suite à des démissions successives, à lancé un S.O.S. à la population semuroise. J’ai répondu présent tout en connaissant par avance, la charge de temps et d’énergie à consacrer à la commune et aussi en calculant que si dix personnes effectuaient la tâche de quinze alors on arrivait pour chacun, à un supplément de travail de 50% !!! C’est énorme.

C’est donc avec l’esprit d’aider l’équipe actuelle surchargée, de prendre connaissance de la situation, d’apprendre auprès de ceux qui savent, tout en sachant que beaucoup des membres ne se représenteront pas, que je me suis décidé à me porter candidat.

Si nous sommes cinq sur la liste, c’est parce que nous nous sommes fait connaitre au secrétariat de la mairie et qu’un conseiller Vincent DELORME nous a réunis.

Coté pratique : un seul bulletin avec une liste de cinq personnes, ou bien cinq bulletins individuels, tout cela à multiplier par 1000 (encore des maths). On a choisi une liste unique évidemment.

Quelques temps après, lors de notre inscription à Charolles, nous avons appris l’existence d’une autre candidate, Amélie BASTID. Elle a pris contact plus tard avec nous et nous l’avons aussitôt invitée à notre réunion. Par contre, on ne pouvait pas rédiger une liste de 6 candidats. C’est la loi de notre démocratie.

D’un commun accord, tous les six, nous avons décidé de ne pas convoquer de réunion publique. Non pas comme le pense notre maire par « mépris de la part des futurs candidats envers la démocratie et les électeurs potentiels qui ne savent rien d’eux ! », ni que nous soyons « une liste d’opposition » mais simplement parce que nous ne faisons pas une campagne électorale.

Maladresse ou pas ? Nous n’avions pas de projet défini à l’avance. Convoquer 500 personnes pour simplement montrer nos têtes ? Un peu léger, pensions-nous.

L’article du JSL ne paraitra que vendredi alors que nous l’escomptions pour lundi ou mardi derniers, ce qui aurait constitué une bonne information et dans les délais. Là, nous avons été maladroits et un peu insouciants dans notre communication. A l’avenir, nous ferons plus confiance au blog et penserons aussi à Radio Cactus.

Avant de nous lancer dans cette aventure, nous ne nous connaissions pas tous. Cinq parmi les six candidats commenceront l’aventure, puisque l’une ou l’un d’entre nous échouera, mais une équipe pleine de 6 bonnes volontés s’est trouvée et bien trouvée.

François ANTARIEU, 60 ans

Mariés en 1988 à Semur-en-Brionnais, nous avons eu, avec mon épouse Béatrice, 3 enfants qui sont maintenant des jeunes adultes ayant démarré dans la vie active depuis quelques mois. 

Actuellement expert-comptable et commissaire aux comptes dans un grand cabinet français d’audit et de conseil pour lequel je dirige nos activités en Régions, je vais arrêter mes activités professionnelles fin juin prochain.

Pour ces deux raisons, le moment est venu de prendre une partie de ce temps libéré pour m’investir au service de l’intérêt collectif.

Nous venons depuis plus de 30 ans passer nos vacances à Semur avec nos enfants (la famille de Béatrice est depuis longtemps dans le village), et j’ai été conquis par le patrimoine exceptionnel de Semur, qu’il s’agisse de ses vieilles pierres, de sa nature, de son histoire. A ce titre, nous sommes membres de l’Association des Vieilles Pierres et de l’Association des Amis de la Collégiale depuis de nombreuses années.

Au cours de ces dernières années, nous avons rénové le lieu de cette nouvelle étape de notre vie, à la Fay, 196, route de la Croix Neuve.

Les sujets ne manquent pas pour la commune, l’aménagement du bourg, l’école, les lagunes, le PLUi, les transferts de compétence à la communauté de commune, l’attractivité pour de nouveaux habitants, l’agriculture, l’activité commerciale et artisanale, l’EHPAD, etc.

Je propose de mettre à disposition de la commune ma disponibilité et mes compétences au sein d’une équipe, notamment autour des finances (le budget, le financement des projets, les subventions). 

* * *

En conclusion, nous sommes tous les 5 engagés pour aider la commune, en donnant de notre temps, en utilisant nos compétences et nos expériences.

Bien sûr nous avons beaucoup à apprendre et cette période d’une année avec François Baciak et l’équipe en place doit nous permettre cette découverte et cet apprentissage pour assurer une transition dans les meilleures conditions pour le prochain mandat, avec ceux qui voudront continuer et ceux qui voudront rejoindre l’équipe.

Egalement, parce que le processus même d’une élection complémentaire ne se prête pas, ni dans le temps, très court, ni dans l’esprit, à une campagne (il y a une forme de continuité avec l’équipe en place), ce temps de transition nous permettra d’aller à la rencontre des Semurois. 

Bien à vous tous

(et n’hésitez pas à utiliser le blog…)

3 réponses à “Elections partielles: cinq candidats se présentent”

  1. C’est avec satisfaction que je note que les commentaires légitimes de la part des lecteurs du blog ont eu de l’effet. Satisfaction aussi de noter que les candidats, s’il sont élus, sont prêts à collaborer avec le conseil actuel.
    Je voudrais cependant corriger une affirmation erronée de M. Pascal qui dit « On ne pouvait pas rédiger une liste de 6 candidats. C’est la loi de la démocratie.  »
    Faux: Une liste proposée aux électeurs peut avoir plus de noms que le nombre de conseillers à élire.
    Les électeurs ne sont pas obligés de voter pour la liste entière. Ils peuvent barrer des noms en en laissant un seul, deux, trois…. .
    Si le bulletin de vote comportait plus de cinq noms sur la même liste, seuls les cinq premiers dans la liste dans l’ordre proposé seraient pris en compte.
    S’il y a 2 listes (ou une liste et une candidature individuelle), le panachage est autorisé à condition de ne pas dépasser le nombre de 5, sinon le bulletin est déclaré comme nul.

  2. gaudillère dit :

    Excellente initiative…. que cette présentation.

Laisser un commentaire

 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant