Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

14 mai, 2020

Le confinement à la Ferme de l’Enfer est proche du paradis

Classé dans : Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

 

le-confinement-a-la-ferme-de-l-enfer-est-proche-du-paradis-1589304258_1

Christophe Wagner est l’heureux agriculteur de la Ferme de l’Enfer, lieu paradisiaque où, en ce mois de mai, la nature explose. Les troupeaux d’aubrac dont les robes offrent des dégradés allant du blond au caramel, les brebis, croisées thônes et marthod et rava et leurs agneaux, les chèvres d’Auvergne et leurs cabris, offrent un spectacle bucolique de toute beauté. Tout ce petit monde court, se déplace, broute, rumine sur les prairies naturelles. Serait-ce la répétition de l’Éden en Brionnais ?

« Ce confinement a rapproché les gens des producteurs locaux »

Les mercredis matin et les vendredis soir, le fermier procède à une vente à la ferme : oufs, diablotin et faisselles de chèvre, steaks, bourguignon et pot-au-feu, terrines et pâté de bœuf, merguez, tête de veau…

« Ce confinement a rapproché les gens des producteurs locaux, affirme Christophe Wagner. Ils sont nombreux à avoir pris conscience du local : qualité, relations humaines, moins d’impact CO 2 , distances réduites, gain de temps… Je suis en partenariat avec Le Magasin des possibles , l’épicerie associative de Semur. Les clients y passent commande de mes produits après avoir lu la lettre informative de l’épicerie. Les habitués, eux, viennent encore jusqu’à la ferme chercher ce qu’ils ont l’habitude d’acheter. »

Pour le fermier, la période de confinement a été propice aux affaires. « J’estime vendre davantage. En 1996, je vivais en Bretagne. J’élevais des vaches laitières bretonnes pie-noir. J’étais déjà en bio, 100 % à l’herbe et en plein air. Arrive la crise de la vache folle. Mes clients, désorientés, m’ont demandé où trouver de la bonne viande. J’ai décidé de garder mes veaux et de faire du bœuf de trois ans. »

Et après le confinement ? « Avec les beaux jours qui se profilent, je suis impatient de voir arriver la vraie reprise avec les acheteurs à la ferme, s’attardant à la grande table en bois pour faire connaissance, discuter à bâtons rompus, refaire le monde, profitant du cadre exceptionnel dans lequel j’ai la chance de vivre. »

Fabienne Croze (Source JSL)

CONTACT Sur la route de Semur à Saint-Julien. Vente à la ferme le mercredi de 10 à 12 heures et le vendredi de 17 à 19 heures. Tél. 06.71.03.84.71. et cwagner_56@outlook.fr

Laisser un commentaire

 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant