Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

18 novembre, 2020

Des nids de frelons dans nos campagnes

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 15 min

IMG_20201111_114059 IMG_20201111_112426 IMG_20201111_112311

 

Photos Vincent Delorme

À l’approche de l’hiver, certains ont pu le constater, d’inquiétants nids se découvrent dans les hautes branches en même temps que les feuilles tombent.


Les nids des frelons asiatiques se trouvent en général dans des endroits exposés à la lumière et en hauteur, par exemple à la cime des arbres ou sur des façades. Les nids ont une ouverture sur le côté et sont fermés en bas. Les frelons asiatiques font partie d’une espèce invasive qui déséquilibre notre biodiversité.

Quant aux frelons européens, ils nichent dans l’obscurité, par exemple dans des troncs ou des combles. Leurs nids possèdent une ouverture vers le bas.

Sans s’approcher plus près des nids photographiés, il y a fort à parier que l’on a affaire à des frelons asiatiques.

Pour les reconnaître :

frelon

Qu’en est-il de leurs cycles de vie ?

Les deux familles de frelons périssent en hiver dès les premiers froids, à l’exception des jeunes reines fécondées qui quittent le nid pour hiberner dans des lieux cachés.
La lutte contre les frelons s’arrête donc en hiver car les nids sont vides. Ils seront dégradés ou détruits par les intempéries et ne resserviront pas à d’autres colonies.

C’est au printemps que la future maman frelon se réveillera. Elle construira son petit nid, appelé primaire en attendant avec impatience l’aide des nouveaux nés qui participeront à l’agrandissement du nid et/ou partiront à la recherche de nourriture.

La suite… au printemps.

G. Pascal

7 réponses à “Des nids de frelons dans nos campagnes”

  1. Seyer dit :

    Juste quand je voulais mettre une photo d’un nid sur le blog !! Mais moi, à ce jour, j ai vu les frelons encore rentrer dans le nid ! J espère qu’il sera bien détruit cet hiver car vu le nombre de frelons qu’on a eu chez nous cet été et mon métier d’assistante maternelle cela m’inquiète pour le bien-être des enfants dont j ai la responsabilité. Affaire à suivre…

  2. DELAPIERRE MARTINE née REDON dit :

    Bonjour
    Effectivement nous avons été envahi par les frelons cet été. C’était la première fois qu’ils venaient manger l’écorce de nos lilas pour réaliser sans doute la pâte à papier pour leurs nids. J’ai donc fait des recherches sur internet et ai trouvé des infos très interessantes également.
    Pour avoir des chances d’éradiquer un peu ces insectes envahisseurs, il faudrait piéger les jeunes reines au début de l’édification des nids lorsqu’elles n’ont que des bébés en plaçant des pièges avec de la bierre ou des sirops dès la fin février.
    Il est facile de fabriquer des pièges avec des bouteilles en plastique.
    A cette date les reines affamées devraient être piégées facilement….

  3. Baciak François dit :

    Les photos du nid de frelons asiatiques m’ont interpelé. Les frelons asiatiques sont de grands prédateurs des abeilles. Une dizaine de ces insectes peut détruire une colonie d’abeilles. De plus ils peuvent être très dangereux pour les humains quand le nid se trouve proche d’habitations (c’est le cas chemin de la Fay). J’avais publié sur le blog plusieurs articles sur le frelon asiatique: le 19 février 2015, le 14 février 2017 et le 23 octobre 2018. Depuis l’an passé, je constate, ainsi que d’autres apiculteurs de la commune, la présence de frelons asiatiques autour de nos ruches. Un ou plusieurs nids devaient donc exister sur notre territoire. Les photos parues sur le blog le prouvent. Il s’avère que 2 nids ont été répérés sur la commune. Peut-être y en a-t-il d’autres.
    Pourquoi ne pas m’avoir prévenu ou Antoine Fichaud de l’endroit où se trouvent ces nids? Le groupement départemental de défense sanitaire des abeilles prend en charge la destruction de ces nids lorsqu’ils sont sur le domaine privé. Dès hier, j’ai pris contact avec le responsable départemental de ce groupement. Il me tiendra au courant de la suite qu’il peut donner à cette information.

    • VERONIQUE dit :

      j ai découvert celui près de mon domicile en me promenant le 18 novembre.il est certain que si je l avais vu avant j aurai fait le nécessaire pour essayer de le faire détruire vu la proximité avec les habitations(nous en avions détruit un énorme dans notre grenier il y a quelques années mais ce n était pas des asiatiques.)..Merci pour toutes vos précisions dans les différents commentaires.

    • M. Baciak.
      Votre commentaire m’interpelle. Je n’ai jamais eu l’information en Mairie comme quoi le Groupement Départemental de défense sanitaire des abeilles prenait en charge la destruction des nids de frelons. Vous détenez certainement cette information en tant qu’apiculteur privé. Je ne comprends donc pas pourquoi il aurait fallu vous prévenir. Si vous aviez des doutes sur la présence de nids sur la commune, pourquoi ne pas avoir fait la démarche inverse, à savoir, informer la Mairie de l’existence de ce groupement ? Un « inventaire » de ces nids aurait même pu être dressé avant la fin de votre mandat en juin.
      Il conviendrait aussi de corriger l’orthographe du nom de M. FICHOT.
      Annette

  4. Baciak François dit :

    Je suis très étonné que ce soit Annette qui réponde à mon commentaire. Je ne la mettais nullement en cause. Pour ce qui est de l’inventaire des nids de frelons asiatiques que j’aurai pu faire avant la fin de mon mandat comment aurais-je pu le faire sans avoir la connaissance de leur existence et de leur emplacement.
    Les différents articles que j’ai fait paraitre sur le blog ont été publiés dans le but de sensibiliser la population sur la dangerosité de ces insectes sur la population et envers les ruchers. C’est pourquoi je me suis étonné que l’on ai pas prévenu les apiculteurs connus de la commune (pardon pour la mauvaise orthographe de M. Antoine FICHOT)dès que l’on a eu connaissance de l’existence des 2 nids et de leur emplacement. J’ai appelé « un adjoint » pour savoir où ils se situent.
    Je ne reproche nullement à la commune de ne pas connaitre l’existence du groupement de défense sanitaire des abeilles qui prend en charge la destruction des nids de frelons asiatiques.
    Suite à mon contact avec le responsable départemental, une personne est venue hier détruire le nid chemin de la Fay. Cela n’a pas été possible pour celui en contrebas de la roue de St Julien en raison de sa hauteur trop importante.

    • Bonjour François
      Tout d’abord, notre secrétaire de mairie (avec en plus la fonction de rédactrice principale territoriale) publie déjà des articles dans le Blog et elle possède aussi, comme tout un chacun, le droit de proposer des commentaires.
      Ensuite, dès la découverte, il y a quelques jours, des nids qui ont été photographiés, nous avons envisagé de les faire détruire. Mais compte tenu de l’avancée dans la saison hivernale et sachant que la colonie allait disparaître naturellement et rapidement quoi qu’il arrive, cela nous a semblé inutile. Bon ou mauvais pari, ce fut notre décision. Et cela sans savoir, comme il est précisé, que le groupement de défense sanitaire des abeilles prenait en charge la destruction des nids.
      Pour finir, concernant le nid détruit situé au chemin de la Fay, il serait intéressant de savoir s’il contenait encore des futures fondatrices ou des larves.
      Cordialement
      G. PASCAL

Laisser un commentaire

 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant