Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

31 mars, 2021

Des nouvelles des lagunes

Classé dans : Environnement — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 00 min

IMG_20210330_100445

Notre assainissement communal est assuré par un système de traitement naturel connu sous le nom de lagunage et qui est parfaitement intégré dans le milieu naturel. Le principe en est simple : l’exposition des eaux usées en plein soleil et dans de grands bassins, permet à des micro-algues de se développer et de dégager de l’oxygène permettant à des bactéries de dégrader les polluants domestiques.

C’est Pasteur qui le premier, a compris le rôle des micro-organismes dans la dégradation des matières organiques.

Ainsi, toute la collecte des eaux usées issues de notre vie quotidienne est envoyée au lagunage. Pour cette raison, il faut en être tous conscients pour l’efficacité de notre assainissement, il est interdit de jeter dans les toilettes, des lingettes, des éponges ou des serviettes hygiéniques qui bouchent les filtres, des produits chimiques qui tuent les micro-organismes ou des huiles (une vraie plaie pour l’assainissement) non solubles dans l’eau.

Le lagunage, comment ça marche ?

L’eau usée tombe dans la première lagune, sur un bac filtrant qui retient les corps flottants et piège les graisses. Le reste tombe au fond du bac. Ensuite le processus commence. Les eaux vont s’oxygéner en transformant les polluants en boues. Puis elles passent dans la deuxième lagune où elles poursuivent leur épuration. Dernière étape : elles rejoignent le Merdasson puis la Loire.

A noter que :

- les boues accumulées au fond du premier bassin doivent être enlevées environ tous les 5 ans (c’est suivant la taille) et peuvent être utilisées en tant que fertilisants. En raison du Covid, il est actuellement interdit de prélever les boues.

- le lagunage ne devrait traiter que les eaux usées. En effet l’eau claire pluviale est un frein à l’épuration car le mélange eaux claires, eaux usées qui circule dans les bassins, est évacué trop rapidement et ne dispose pas d’un temps nécessaire pour effectuer son épuration.

Les travaux de séparation des eaux pluviales et des eaux usées opérés en 2020 dans le haut de la Grand’Rue, devraient nettement améliorer le fonctionnement du lagunage.

2 réponses à “Des nouvelles des lagunes”

  1. Paul ANDRE dit :

    Je préfère qu’on dise le Gruzelier que le Merdasson, laissons le arriver à Marcigny pour qu’il change de nom.

    • Merci pour la correction.
      Voici à ce propos un extrait d’un article publié dans la revue Mémoire Brionnaise, n° 27, juin 2012.

      Le Gruzelier descend de Semur-en-Brionnais, il se divise au niveau du moulin de la Marque en deux bras. Le premier bras allait alimenter le lavoir du bas de la rue de la Tour, à l’époque il n’existait pas mais le ruisseau passait rue du Chenal (ou de la Chenale signifiant canal) et prenait le nom de Merdasson, les aisances des riverains se déversant dedans ! L’autre bras continuait pour alimenter le moulin du dessus et continuait sa course par l’impasse des boucheries, il faisait un grand tour devant la place du cours actuelle où il prenait le nom de canal.

Répondre à mairiesemurenbrionnais Annuler la réponse.

 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant