Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

24 août, 2021

Verrouillage des conteneurs 660 L

Classé dans : Environnement — mairiesemurenbrionnais @ 23 h 56 min

Au printemps 2019, les élus de la Communauté de Communes ont défini un plan d’action commun de réduction des ordures ménagères afin de limiter l’impact de futures hausses des coûts de traitement des ordures ménagères.

Là où il était possible d’effectuer une collecte en porte à porte et supprimer certains gros conteneurs (660L), les foyers concernés ont été invités à s’équiper en bacs individuels. Cela s’est traduit rapidement par un baisse du tonnage des ordures ménagères de 8% et a favorisé le tri sélectif.

Tous les grands conteneurs n’ont pas été supprimés et ils sont demeurés en libre accès à tous.
Conscients qu’ils risquaient d’accueillir de nombreux déchets « extérieurs » à vos quartiers, ce qui augmente le tonnage de la collecte ainsi que le montant nos factures, nous vous avons proposé que l’accès à ces conteneurs vous soit réservé.

Pour ce faire, la Communauté de Communes, sur demande des élus de notre commune, a décidé de les équiper de serrures.

Par souci d’équité envers les foyers qui ont été obligés d’acquérir un conteneur individuel, pour chaque foyer concerné, une clé vous a été proposée depuis début août avec une contribution de 20 €.

Si vous ne l’avez pas encore fait, cette clé est à retirer à la déchetterie. Munissez vous de la carte d’accès à la déchetterie ou d’un justificatif de domicile et d’une pièce d’identité.

Le prêt de cette clé est interdit à toute personne étrangère à votre foyer. La contribution sera remboursée si vous déménagez. En cas de perte, une nouvelle clé vous sera fournie au même tarif.

Important : A partir de ce jeudi 26 août et après la collecte, les grands conteneurs seront emportés à la déchetterie puis remplacés par d’autres fermant à clé.

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez appeler Vincent DELORME, délégué Environnement de la Com Com au 06 72 22 69 15.

14 juin, 2021

Nettoyons la nature

Classé dans : Environnement — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 26 min

Samedi matin, équipés de gants, de sacs poubelle et de gilets jaunes, de vaillants défenseurs de la nature, ont traqué les déchets.

D’après les marcheurs, nos chemins de randonnées sont propres, c’est pourquoi les cinq sites de nettoyage choisis, étaient le stade et les bords de certaines routes.

Une quarantaine de kilogrammes de détritus a été récupérée.

Il est à noter que les bords de la route de Saint Julien sont les plus impactés car beaucoup de chargements de déchets, justement à destination de la déchèterie, perdent en chemin des détritus non arrimés.

Un comble pour l’utilisateur de la déchèterie que celui d’en polluer le chemin avec ses propres déchets ! 

Pour les trajets à la déchèterie et afin de limiter l’envol des déchets sur les routes, il est demandé aux usagers de bâcher leurs remorques ou de mettre un filet.

Ceron2

Un grand merci à une famille venue spécialement de Céron

départ

 

-103946964494787106

vélo

Certains déchets volumineux ont été déposés directement à la déchèterie 

retour

Après l’effort ! 

sacs

 Merci à tous les « nettoyeurs »

 

17 mai, 2021

Fleurissement : mission accomplie.

Classé dans : Environnement — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 00 min

IMG_20210514_091216

IMG_20210514_104955 IMG_20210514_104919IMG_20210514_104751

IMG_20210514_105825 IMG_20210514_104732 IMG_20210514_093739 IMG_20210514_092414

P1060016
La joyeuse équipe !

Fleurs arrosées
Par les rosées
Du mois de mai,
Que je vous aime !
Vous que parsème
L’air embaumé !

Louise Colet

12 mai, 2021

Fleurissement étape 2 !

Classé dans : Environnement — mairiesemurenbrionnais @ 15 h 18 min

Ce vendredi 14 mai : fleurissement étape 2

RV à 09h00 place Bouthier de Rochefort 

Entre la Mairie et le Château

Bienvenue à tous les bénévoles pour cette nouvelle matinée : pas d’inscription nécessaire ! venez avec avec ce que vous avez, gants, pelles, seaux… et/ou boutures, rejets, touffes… et/ou votre bonne humeur !

Petit réconfort offert en fin de matinée, après l’effort…

MERCI   

 

Fleurissement 5Fleurissement 6

Fleurissement 3   Fleurissement 4

Fleurissement 1   Fleurissement 2

 

 

 

 

 

1 mai, 2021

Bonjour Mai !

Classé dans : Environnement — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 05 min

Mai hêtre et geai

 

Bien des dictons recommandent d’attendre que les Saints de glace et leur souffle glacial soient passés pour repiquer les plants en pleine terre. Les jeunes plantules installés en avril verraient peut-être leur croissance stoppée net, voire condamnée.
D’autant que nous avons du temps pour cultiver notre jardin après la mi-mai.
Les saints de Glace sont les jours de la St Mamert (11 mai), St Pancrace (12 mai) et St Servais (13 mai).
Et c’est justement dès le vendredi 14 mai à partir de 9 heures, que la commune organise avec votre aide, sa  deuxième matinée de plantation. Venez avec vos gants et vos pelles. Et toujours… si vous avez des boutures, des rejets, des touffes… nous sommes intéressés.

Prière de vous inscrire auprès du secrétariat de la mairie ou de signaler votre présence auprès d’un conseiller afin que nous puissions préparer en conséquence, un petit apéritif dînatoire en remerciement de votre travail.

1er mai

La gestion de l’eau : les avantages du paillage

Classé dans : Environnement — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 01 min

S1E2

paillis1
Paillis de prêle dans un carré potager

Si les toiles en fibre de coco ou en jute freinent efficacement la pousse des mauvaises herbes, les paillis tels qu’écorces et paille, peuvent également apporter des matières organiques, azote ou potassium
Les paillis font obstacle aux plantes adventices, limitent l’évaporation et, en se dégradant, enrichissent le substrat de leurs matières organiques.

Qu’ils soient minéraux ou alors végétaux, les paillis sont essentiels pour le sol et les plantes.
Leurs avantages sont très nombreux.

Economiser l’eau :

Un paillage peut vous faire réaliser 40 % d’économies.

Protéger les plantations :

Contre les chapardeurs, le paillis constitue une barrière efficace.
Par exemple, ceux à texture rugueuse dissuadent les limaces et escargots.
Au pied des frileuses, en hiver, le paillage amortit la
 chute des températures.
Faisant fonction de 
parasol, en été et le reste de l’année, il garde l’humidité et permet au sol de rester meuble et aéré.
Enfin, et ce n’est pas le moindre de ses mérites, le paillis nourrit votre terre en continu.

Limiter les mauvaises herbes :

 Pailler empêche les mauvaises herbes de se développer.
Un bon moyen de s’épargner la corvée de 
désherbage.
Le jardinier n’a plus besoin de 
biner.

Limiter le lessivage :

Le paillage protège le sol des fortes pluies. Les terrains en pente risquent moins de s’éroder et la terre d’être lessivée.

Préserver la vie du sol :

Une terre vivante abrite la vie. Pour maintenir cette activité microbienne, il est essentiel de la couvrir et de lui apporter ainsi les éléments nutritifs que cette couverture végétale recèle. Cette couche peut également être constituée d’engrais verts de transition. Une vie microbienne active sera d’autant plus simple à obtenir si votre terrain abrite des arbres, arbustes, bosquets, mares, haies favorisant la présence de la faune auxiliaire du jardin.

Nourrir la terre :

En se décomposant, les végétaux employés en paillis vont fertiliser le sol.
Le paillage a également un effet positif sur la 
microfaune du jardin. En effet, la couverture végétale sert de refuge à de nombreux insectes et micro-organismes, dont l’action est décisive pour les plantes cultivées.

Recycler les déchets :

Le paillage permet aussi de recycler utile : les plantes annuelles et le potager accueilleront volontiers vos tontes de gazon et le terreau des feuilles

Retenir la chaleur et isoler du froid :

  • Au printemps, la mise en place du paillage répond à certaines conditions. Car le sol est souvent encore froid. Lui laisser le temps de se réchauffer avant de le pailler. La couverture végétale conservera ensuite cette chaleur. Un paillis déployé trop tôt bloquera les rayons bienfaisants du soleil. Le résultat serait négatif : la terre serait maintenue froide. Idéalement, il sera mis en place après les premières plantations, dès qu’elles auront développé leurs premières racines.

  • En automne : le paillage qui est installé en fin de saison sert, à l’inverse, à protéger le sol contre un refroidissement trop brutal. De cette façon, la température de la terre ne descend pas trop bas et son réchauffement au printemps en sera facilité.

Freiner les pérégrinations des gastéropodes :

Les méthodes pour stopper les limaces et les escargots dans leurs avancées sont nombreuses.

  • Les matières sèches et poudreuses comme la cendre de bois, la craie, le sable ou encore les poils de vos animaux fraîchement brossés, sont fort désagréables pour les gastéropodes et les empêchent de se déplacer.

  • Les paillages minéraux, comme la pouzzolane à la texture rugueuse, constituent de bons anti limaces. Choisir une petite granulométrie car, trop grosse, elle procurera un refuge aux plus petits gastéropodes. Les paillettes de chanvre constituent aussi une barrière.

Contribution sous serre :

Sous une serre fixe, la quantité de terre est réduite, par conséquent, le stock d’éléments nutritifs aussi. Un paillage organique permanent permet au substrat de s’enrichir au fur et à mesure de sa décomposition.

De plus, le confinement maintient une ambiance chaude et humide qui demande des soins particuliers. Aérer l’abri tous les matins est essentiel pour que ne prolifèrent pas de maladies cryptogamiques comme le mildiou ou l’oïdium. Complément indispensable, le paillage sous serre empêche les éclaboussures qui sont vecteurs de maladies sur le feuillage et les fruits.

Nourrir tel un purin :

Si vous n’avez pas le temps, ni l’envie de faire vos purins, il est tout de même possible d’épandre les plantes fraîches qui entrent dans leur composition pour former un paillis nutritif. C’est le cas de la prêle, riche en silice qui, déposée en couche de 5 cm d’épaisseur autour de vos légumes, va renforcer le sol et les plants en se décomposant. Elle constituera aussi une barrière efficace contre les limaces et les escargots. Les orties, riches en azote, peuvent, elles aussi, servir de paillis.

  • Couper les tiges et les broyer à la tondeuse.

  • Les disposer en tas et les presser fortement pour induire une forte montée en température qui détruit les graines en 2 ou 3 jours.

  • Étaler alors ce paillis au pied des plants de tomate, de salade, autour des arbustes…

Enfin, le broyat de branches vertes est riche en sels minéraux, et la consoude, en potasse et azote. De quoi booster le potager !

Son principal rôle face à l’eau :

Un des rôles essentiels du paillage organique est de retenir l’eau dans le sol en occultant les rayons du soleil. Un sol nu, travaillé profondément, forme souvent une croûte de battance sur laquelle l’eau ruisselle. Elle ne pénètre pas dans le sol et les plantes finissent par souffrir d’un manque d’eau. Le paillage peut également protéger les plantes fragiles qui souffrent de pourriture ou d’un excès d’humidité. Il forme en effet un barrage contre les spores de champignons pathogènes déposés dans le sol qui pourraient être projetés sur les cultures à la faveur des éclaboussures de pluies ou d’arrosages.

La paille est l’amie de l’eau. Une bonne organisation du jardin et un paillage bien pensé permettent d’économiser le temps passé.

Quelques inconvénients du paillage :

  • Les végétaux paillés ne peuvent pas se ressemer naturellement.

  • En cas d’été très pluvieux, dégager la terre au pied des plantes les plus sensibles à l’humidité, sans quoi elles risquent de pourrir.

  • Réserver les écorces ou les aiguilles de pins aux plantes de terre de bruyère (azalées, hortensias, rhododendrons). Ce type de mulch acidifie le sol.

    Aurélien Bragard

31 mars, 2021

Des nouvelles des lagunes

Classé dans : Environnement — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 00 min

IMG_20210330_100445

Notre assainissement communal est assuré par un système de traitement naturel connu sous le nom de lagunage et qui est parfaitement intégré dans le milieu naturel. Le principe en est simple : l’exposition des eaux usées en plein soleil et dans de grands bassins, permet à des micro-algues de se développer et de dégager de l’oxygène permettant à des bactéries de dégrader les polluants domestiques.

C’est Pasteur qui le premier, a compris le rôle des micro-organismes dans la dégradation des matières organiques.

Ainsi, toute la collecte des eaux usées issues de notre vie quotidienne est envoyée au lagunage. Pour cette raison, il faut en être tous conscients pour l’efficacité de notre assainissement, il est interdit de jeter dans les toilettes, des lingettes, des éponges ou des serviettes hygiéniques qui bouchent les filtres, des produits chimiques qui tuent les micro-organismes ou des huiles (une vraie plaie pour l’assainissement) non solubles dans l’eau.

Le lagunage, comment ça marche ?

L’eau usée tombe dans la première lagune, sur un bac filtrant qui retient les corps flottants et piège les graisses. Le reste tombe au fond du bac. Ensuite le processus commence. Les eaux vont s’oxygéner en transformant les polluants en boues. Puis elles passent dans la deuxième lagune où elles poursuivent leur épuration. Dernière étape : elles rejoignent le Merdasson puis la Loire.

A noter que :

- les boues accumulées au fond du premier bassin doivent être enlevées environ tous les 5 ans (c’est suivant la taille) et peuvent être utilisées en tant que fertilisants. En raison du Covid, il est actuellement interdit de prélever les boues.

- le lagunage ne devrait traiter que les eaux usées. En effet l’eau claire pluviale est un frein à l’épuration car le mélange eaux claires, eaux usées qui circule dans les bassins, est évacué trop rapidement et ne dispose pas d’un temps nécessaire pour effectuer son épuration.

Les travaux de séparation des eaux pluviales et des eaux usées opérés en 2020 dans le haut de la Grand’Rue, devraient nettement améliorer le fonctionnement du lagunage.

Coupures de courant

Classé dans : Environnement — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 00 min

ENEDIS a prévu de réaliser sur le réseau de distribution des travaux qui entraîneront une ou plusieurs coupures d’électricité, le JEUDI 1 AVRIL 2021, de 9h à 12h30.

Quartiers ou lieux-dits concernés : Route de la Touche – Chemin de l’Argolay – Chemin du Bois de la Cray

29 mars, 2021

Fleurissement : galerie de photos

Classé dans : Environnement — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 00 min

IMG_20210327_094420 IMG_20210327_094357

 

IMG_20210327_110954 IMG_20210327_103447 IMG_20210327_112549 IMG_20210327_111109IMG_20210327_114606

 

Un grand merci à tous ceux qui sont venus et/ou ont donné des plantes !!!

26 mars, 2021

Réservez votre matinée de demain, jour J du fleurissement

Classé dans : Environnement — mairiesemurenbrionnais @ 10 h 45 min

Beautiful summer field with red poppies and white flowers

La commission « Environnement » organise devant la mairie, une matinée de plantation demain samedi 27 mars à partir de 9h.

Si vous avez des boutures, des rejets, des touffes à séparer, apportez les, nous sommes intéressés !

Venez avec vos gants et vos pelles.

En fin de matinée nous prévoyons un pot de l’amitié.

Nous recherchons en particulier :
- des couvre-sol
- des plantes rouges ou blanches
- des plantes aromatiques et/ou médicinales pour le futur jardin médiéval, .

N’hésitez pas à appeler Véronique : 06.86.41.77.48

Merci d’avance !

 

Red white flowers with five petals. Two flowers are not branches

 

 

 

12
 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant