Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

24 juin, 2020

Semur village fleuri

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

20200615_100030_1

Voici le chemin des Pierres. Il mérite qu’on l’emprunte.

18 juin, 2020

Fin du confinement pour le petit hérisson

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

Resized_20200617_182238_1Photo envoyée par Muriel Gaudillère

Les hérissons ont pratiquement disparu de nos campagnes. On n’en voit plus sur les routes où malheureusement ils se faisaient souvent écraser. Pourquoi? Utilisation abusive des pesticides qui ont fait disparaitre limaces et insectes, leur principal source de nourriture? Une photo comme celle-ci a une certaine valeur aujourd’hui: le hérisson est venu chercher sa pitance dans la gamelle du chat!. C’est devenu un spectacle très rare.

17 juin, 2020

La nature est une artiste

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

Voici des fleurs communes le long des chemins. Il faut prendre le temps de les admirer.

20200524_143520_1

20200524_145048_1

11 juin, 2020

Fin du confinement pour les animaux aussi

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

P1050117_1

P1050124_1

Magnifiques photos prises par une habitante de la commune.

9 juin, 2020

Second arrêté Sécheresse pris par le préfet

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

La sécheresse estivale se confirme en Saône-et-Loire -

Renforcement des mesures de restriction des usages de l’eau

 

Afin de faire le point sur la situation de la ressource en eau dans le département, le préfet de Saône-et-Loire a réuni ce mercredi 3 juin le second comité sécheresse de la saison.

Les épisodes pluvieux de la première quinzaine de mai ont été bénéfiques pour l’humidité des sols et la végétation, mais la situation s’est depuis largement détériorée. L’absence de précipitations et les fortes chaleurs ont conduit à une nouvelle dégradation des débits des cours d’eau et à une baisse du niveau des nappes.

C’est pourquoi le préfet a décidé de prendre un second arrêté sécheresse qui place :

  • en alerte les secteurs « Arroux – Morvan », « Bourbince » et « Loire » ;
  • en alerte renforcée les secteurs « Arconce et Sornin » et « Grosne »;
  • en vigilance le reste du département.

Dans les bassins versants en alerte et en alerte renforcée :

les usages domestiques suivants sont notamment contraints :

◦       le remplissage des piscines privées est interdit ;

◦       le lavage des voitures hors des stations professionnelles équipées d’un système de recyclage des eaux est interdit ;

◦       l’arrosage des espaces verts et des massifs fleuris est limité ou interdit selon le niveau de restriction ;

l’irrigation agricole est soumise à restrictions d’horaires ;

les activités industrielles doivent limiter au strict nécessaire leur consommation d’eau et les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) doivent respecter les dispositions spécifiques qui leur sont opposables en période de sécheresse.

 

Un renforcement voire une généralisation des mesures de restriction au cours des prochaines semaines est très probable, les prévisions météorologiques ne laissant pas entrevoir d’amélioration significative.

Une nouvelle réunion du comité sécheresse est programmée le 17 juin.

Le préfet rappelle que l’économie d’eau doit être un souci quotidien pour l’ensemble des usagers du département. Chacun doit mettre en œuvre tout au long de l’année des mesures d’économie, par exemple limiter les arrosages des pelouses, le lavage des véhicules, privilégier les douches aux bains, remplir sa piscine avant l’été ou renoncer à la remplir, réparer les fuites d’eau même minimes… Les activités économiques doivent quant à elle s’adapter afin de réduire leurs prélèvements, pour anticiper l’intensification des sécheresses que le changement climatique génère.

2 juin, 2020

Les digitales fleurissent abondamment le long des chemins des bois

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

20200526_095904_1

Attention !La plante est toxique dans toutes ses parties. 

Chaque plante en fonction de son exposition au soleil, contient à des doses différentes le principe actif. Elle est courante à la lisière des bois ou dans les clairières des forêts. Les concentrations en glycosides toxiques des digitales laineuses (Digitalis lanata) ou des digitales jaunes (Digitalis lutea) peuvent être plusieurs fois supérieures à celles trouvées dans la digitale pourpre (Digitalis purpurea). L’absorption d’environ une dizaine de feuilles de digitale pourpre (qui peuvent être confondues avec celles de la bourrache) provoque des troubles graves sur un sujet humain de corpulence moyenne. Selon le Dr Georges Becker, 120 g de feuilles de digitale pourpre représentent une dose mortelle.

Les premiers symptômes sont les nausées, les vomissements, les diarrhées, les troubles cardiaques importants. La mort intervient rapidement.

Usage médical:

C’est William Withering, médecin et botaniste britannique, qui découvrit en 1785 par hasard la digitaline, substance contenue dans les feuilles de digitales. L’utilisation thérapeutique moderne de cette molécule sera rendue possible grâce aux travaux de cristallisation du pharmacien et chimiste français Claude-Adolphe Nativelle en 1868.

La digitaline est un cardiotonique.

Toutes les préparations, de toutes les digitales, à partir de la plante entière, sont toxiques et donc ne sont plus employées du fait de l’impossibilité de faire un dosage exact.

Source Wikipédia

27 mai, 2020

La nature est une artiste

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

IMG-20200523-WA0000_1

Cette magnifique fleur est tout simplement celle d’une carotte sauvage très commune le long des chemins. La nature offre des merveilles à qui sait les découvrir.

Photo envoyée par Claude Gaudillère

20 mai, 2020

Magnifique rhododendron

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

IMG_20200514_142642_1

 

Photo prise et transmise par Paul André

6 mai, 2020

Des fleurs à profusion

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

20200505_173411_1

Christian et Isabelle THERRY ont réalisé un massif de toute beauté.

4 mai, 2020

Début de mois de mai très pluvieux et pourtant déjà des mesures de restriction en raison de la sécheresse

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

5d3505d63d11047b298b45dd_1

La Loire en été 2019. Elle n’était pas loin de cet état fin avril.

Le Brionnais a connu ce printemps un gros déficit de pluviométrie.  Certains coins sont restés 45 jours sans précipitations. Les cours d’eau n’ont jamais été aussi bas en cette période de l’année. La recharge hivernale des nappes phréatiques ne sera pas suffisante pour couvrir les besoins de la période estivale. La situation hydrologique de ce début mai est similaire à celle d’un  mois de juillet.

Les pluies  qui tombent depuis quelques jours, même si elles sont abondantes, n’auront qu’un impact mesuré sur l’alimentation des nappes. La végétation  se sert la première. Il était certes temps que la pluie arrive. Les prairies commençaient à avoir piètre allure et les éleveurs étaient inquiets.

Aussi le Préfet  a pris, de façon exceptionnelle en cette période de l’année, son premier arrêté sécheresse. Le Brionnais est placé en alerte avec des premières mesures de restriction de l’usage de l’eau. Le lavage des voitures est interdit ainsi que le remplissage des piscines d’un volume supérieur à 5 m3.

12345...24
 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant