Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

11 octobre, 2011

Oiseaux du bord de Loire

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 01 min

Les belles journées ont vécu. Sans doute en avez-vous profité pour observer les nombreuses variétés d’oiseaux qui ont fréquenté les berges de la Loire.

 Voici le plus délicat: l’échasse blanche.

mg8463dxoraw.jpg

Elle semble très fragile sur ses très longues pattes fines. Elle fréquente les lagunes, les étangs peu profonds souvent associés aux marais salants et aux estuaires. Elle migre vers l’Afrique fin août. C’est à cette époque qu’elle peut faire étape dans notre région.

grandgravelot.jpg

 

Le Grand Gravelot est un petit limicole trapu. Au printemps, les mâles sont bruyants quand ils vont et viennent avec des coups d’ailes raides. Il est commun sur les rivages plats. Il niche de préférence sur le sol sableux ou graveleux le long des cours d’eau.

Photos de Marcel Dumas

7 octobre, 2011

La Renouée du Japon: plante indésirable!

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 59 min

img99951.jpg 

Peut-être avez-vous remarqué ,aux abords de l’ancienne déchèterie, la prolifération d’une plante aux larges feuilles, dont les tiges peuvent faire penser à des cannes de bambou? Il existe sur la commune d’autres foyers le long du mur de la Congrégation Religieuse côté Porte au Vau. Ailleurs on la rencontre au bord de la Loire, sur des terrains abandonnés, des anciennes décharges… 

Cette plante herbacée très vigoureuse est originaire de Chine, de Corée, du Japon et de la Sibérie. Elle est cultivée en Asie où elle est réputée pour ses propriétés médicinales. Naturalisée en Europe et en Amérique, elle y est devenue l’une des principales espèces invasives ; elle est d’ailleurs inscrite à la liste de l’Union internationale pour la conservation de la nature des 100 espèces les plus préoccupantes. 

img99941.jpg

Considérée comme une plante très décorative, elle a longtemps été introduite dans beaucoup de jardins et vendue par des jardineries. Dépourvue de prédateurs locaux et de compétiteurs, elle s’est avérée très invasive et donc défavorable à la biodiversité. D’un développement très rapide, sa progression se fait au détriment de la flore locale, mais aussi de la diversité en vertébrés et surtout d’invertébrés . La renouée est fréquente sur des néo-sols et milieux dégradés et pauvres en biodiversité du fait de son mode de propagation par transport de fragments de rhizomes (rivière, engins de chantier et agricoles, autres véhicules…). Il est très difficile de l’éliminer (persistance des rizhomes). Sa vigueur et la rapidité de sa propagation sont telles qu’un petit foyer peut rapidement coloniser les abords jusqu’à former des massifs de plusieurs dizaines de mètres carré, prenant le pas sur la végétation locale basse – même bien implantée.

La plante est très difficile à éradiquer, notamment en période végétative, car elle est capable de réparer très rapidement (en quelques jours) ses tissus endommagés. S’attaquer à la partie aérienne de la plante (tiges et feuilles) n’empêche pas la survie de la partie vivace enterrée dans le sol. De plus, les fauches peuvent favoriser la dispersion de la plante puisque les tiges coupées se bouturent très facilement. L’extraction des rhizomes est très fastidieuse et illusoire, car leur densité dans le sol est très importante. De plus, il suffit d’un fragment de rhizome portant un bourgeon pour régénérer la plante.

Il n’existe donc pas encore de moyens mécaniques totalement efficaces pour éradiquer la plante, mais des essais sont en cours en France pour détruire la partie vivace et souterraine de la plante.

Quelques conseils: Ne pas transporter les rameaux coupés. Il est préférable de les brûler sur place.

François BACIAK (Source Wikipédia)

9 septembre, 2011

Faux départ pour les hirondelles

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 12 h 37 min

semurjuillet20111101.jpg

Les hirondelles qui nichaient dans notre grange n’ont pas attendu début septembre pour quitter leur nid (tout à fait conforme à la description faite sur le blog du 5 septembre). Nous avons peut être troublé leur tranquillité …
F et JP PETRUS

semurjuillet20111101.jpg

J’ai encore vu des hirondelles dans le ciel ce vendredi 9 septembre. Elles ne seraient donc pas toutes parties. Le temps clément de ce début septembre est prometteur en festins de mouches et autres moustiques. Prenez donc votre temps pour rejoindre l’Afrique.

5 septembre, 2011

Les hirondelles sont parties

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 28 min

Vendredi matin 2 septembre, les hirondelles se sont rassemblées et depuis plus rien !

Que présage ce départ précipité? (PA)

Trois espèces d’hirondelles nous rendent visite chaque printemps.

hirondellerustiquedessinna1.jpg

L’hirondelle de cheminée ou hirondelle rustique est facilement reconnaissable à sa gorge brun-rouge. Elle niche à l’intérieur des étables, des remises. Le nid est fait de petites boules de terre argileuse et de brins d’herbe collés avec la salive et garni de plumes et de paille.

hirondellefenetredessinna1.jpg

L’hirondelle de fenêtre est plus petite que l’hirondelle de cheminée. Son ventre et son croupion sont blancs. Elle niche souvent en colonies sous les toits des maisons, sous les ponts.

hirondellerivagedessinna1.jpg

L’hirondelle de rivage la plus petite est de couleur brune avec une queue courte. Elle niche en colonies dans les rivages sableux des cours d’eau où elle creuse des terriers. De nombreuses colonies sont présentes le long de la Loire.

Ces oiseaux sont de très gros consommateurs d’insectes qu’ils capturent en vol.

18 juillet, 2011

Arc en ciel féérique

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 01 min

img22501.jpg

La nature a du talent, n’est-ce pas!

5 juillet, 2011

Les cigognes du bord de Loire

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 13 min

Depuis une quizaine d’années, les cigognes sont de plus en plus nombreuses en bord de Loire. Le nid le plus ancien se situe aux Brenons entre Artaix et Melay. C’est un vieil arbre fourchu à son sommet qui a été choisi pour construire un nid aujourd’hui gigantesque.

img21321.jpg

Les arbres susceptibles d’accueillir un nid étant assez rares, la Ligue de Protection des oiseaux a érigé des plateformes que les cigognes affectionnent comme ici au port d’Artaix.

img21181.jpg

Dans ces 2 nids, les couvées ont bien réussi avec pour chacun 2 cigogneaux. Ceux-ci passent beaucoup de leur temps dans le nid et attendent la nourriture que leurs parents viennent leur offrir. Bientôt, ils prendront leur essor pour des vols majestueux dans le ciel brionnais. Puissent-ils nous apporter quelques bébés avant leur migration pour l’Afrique. (FB)

1 juillet, 2011

Courageux pétunia

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 05 min

img97911.jpg

Il en a du mérite ce petit pétunia d’avoir poussé dans le caniveau de la Grand’rue où les conditions ne sont pourtant guère favorables: pas de terre sinon une petite fissure dans le goudron où un peu d’humus a trouvé place, et des arrosages peu fréquents. Qu’importe, il est en fleurs!

27 juin, 2011

Naissance à Montmegin

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 01 min

img21251.jpg

Il n’y a pas que de mauvaises nouvelles à Montmegin. En voilà une bonne qui fait la fierté de Roger PERRIN, l’heureux propriétaire de Babouche né le 14 juin dernier. Nul doute qu’il fera l’admiration des nombreux promeneurs qui visitent le site de Montmegin et il aura sûrement droit à quelques gâteries. (FB)

15 juin, 2011

Eclipse de lune

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 22 h 39 min

img2068.jpg

img2082.jpg

Ce mercredi soir, la lune s’est levée vers 22h45 totalement occultée par l’ombre de la terre. C’était un disque légèrement orangé. Puis peu à peu en montant dans le ciel, un mince croissant lumineux est apparu qui a grossi lentement. Le ciel totalement dépourvu de nuages a offert un magnifique spectacle qui a duré plus d’une heure. (FB)

31 mai, 2011

Un jardin secret!

Classé dans : Nature — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 32 min

Une fois n’est pas coutume, nous acceptons de parler des autres communes du Brionnais, surtout quand il s’agit de belles choses.

brio3005fc7monbeaumiroirdeausuisjetoujourslaplusbelleenmonjardin1.jpg

Mon beau miroir d’eau, suis-je la plus belle dans mon jardin?

SAINT-DIDIER-EN-BRIONNAIS

Un jardin secret s’ouvre pour la première fois au public

Il est au cœur du Brionnais un jardin magique, secret, dans lequel vit une artiste plasticienne, peintre, sculpteur…. Celle-ci navigue sur la grand voile de lieux inspirés, entre la Suisse, son pays d’origine, et ce coin du sud de la Bourgogne. Il y a maintenant dix-huit ans que, sans relâche, elle travaille ce jardin, le sculpte comme elle sculpte ses œuvres, le modèle, le transforme, le fait vivre, en somme… Il est son atelier laboratoire dans lequel elle « essaye » ses installations avant de les présenter dans différentes expositions.

A l’occasion des « Rendez-vous aux jardins », elle accepte pour la première fois de troubler sa solitude d’artiste et d’ouvrir ses portes. Chacun pourra découvrir des terrasses en forme de mosaïques florales, parsemées des galets venus d’Isère, de Suisse et des quatre coins du monde. Ses amis, sa famille n’oublient jamais de lui en rapporter de chacun de leurs voyages. Un mur de pierre sèche, venu d’Amanzé, a été reconstitué, là, en cet Eden.

Dans ce jardin dont le propos s’accorde si bien au thème de cette année, « Le Jardin Nourricier », tout est destiné à la survie du corps et de l’esprit. Eva, en ce petit paradis personnel, situé en lisère de forêt, caché aux yeux de tous, a, en effet, placé ici et là : un verger, une bambouseraie, un potager, un jardin de roses, des sculptures…

Pour les « Rendez-vous des Jardins », elle a invité des amis et leurs produits du terroir, elle allumera son four à pain, on pourra déguster sur place ou rapporter chez soi des trésors de gourmandise. Des surprises sont prévues et, comme ce sont des surprises, les visiteurs ne les découvriront que le jour « J » ! Ils pourront également consulter l’album de photo racontant la belle histoire de ce jardin secret, depuis le chantier initial jusqu’à maintenant

Fabienne Croze

S. 4 (14/18h), D. 5 (10/18h). Rte d’Anzy à Charolles (2 km avant La maison Brûlée. 14 fléchages alentours

sites : rendezvousauxjardins.culture. Fr et www.evaducret.com

brio3005fc8lepotageroffreunepalettedecouleursdignesdesplusgrandsimpressionistes1.jpg

On dirait un tableau digne d’un impressionniste

 

1...1314151617
 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant