Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

16 mai, 2017

Tiffany championne de basket

Classé dans : Non classé — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

 

une-semuroise-dans-le-monde-du-basket-1493916024   À Semur-en-Brionnais, tout le monde connaît Tiffany Zareba. Scolarisée dans l’école du village, elle a fait un stage au centre de loisirs et sa maman travaille à l’école. Après un passage au collège de Marcigny, Tiffany est maintenant en 1re au lycée Carnot de Roanne où elle pratique également le basket en section.

Elle joue au basket depuis l’âge de 4 ans et demi. Elle est licenciée à Marcigny et depuis 2013, au Basket club Riorges féminin (42). En 2014, elle est championne de France B minimes avec le Roannais Coteau Riorges basket féminin devenu Roannais basket féminin. Elle poursuit son aventure en intégrant depuis la dernière saison les Cadettes France à Roanne. Cette saison, elle retrouve avec bonheur son club d’adoption le BC Riorges.

Avec son équipe U17 région, elle a fait un superbe parcours sous la houlette de Vincent Dupuis : 17 victoires sur l’ensemble d’une saison régulière. Elles joueront les demi-finales Ligue à Culoz, dans l’Ain, contre Le Coteau Basket. Les finales se dérouleront dimanche 14 mai, au Coteau, à 13 h 30, pour la catégorie U17 féminin.

Source JSL – Fabienne Croze

25 avril, 2017

Anne-Sophie Robin nouvelle animatrice de ABISE

Classé dans : Non classé — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

anne-sophie-robin-a-choisi-le-social-et-l-animation-photo-fabienne-croze-1492887556_1

La nouvelle animatrice d’Abise (Association brionnaise initiatives solidarité entraide) s’appelle Anne-Sophie Robin. D’Artaix, âgée de 22 ans, elle a déjà embrassé deux secteurs professionnels.

Elle a passé au lycée agricole de Charolles un BEP puis un Bac Service à la personne. Devant faire un stage de neuf semaines, elle l’a effectué à Animation jeunesse, à Marcigny. La communauté de communes lui a alors offert la première partie du Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur, Bafa. Qu’elle obtient complètement en juin 2013. En 2015, elle passe un Bac de commerce et travaille en grande surface : « Là, j’ai pensé que je ne ferai pas cela toute ma vie. »

Elle commence ensuite un service civique à Animation jeunesse : « Je devais mettre en forme un projet sur l’engagement des jeunes. » En attendant d’intégrer Abise, elle travaille de nouveau comme caissière à Bi1, à Marcigny et en février, elle est embauchée à Abise.

Maintenant Anne-Sophie Robin est agent d’accueil, animatrice pour la ludothèque et le temps périscolaire : « C’est un milieu que j’aime bien. Mon travail est varié. Entre les gens que je vois à l’accueil, les familles et les assistantes maternelles à la ludothèque et les enfants en périscolaire… Avec eux, je pratique des jeux de société et extérieurs. On a construit un jeu à partir de pliages. On va en construire d’autres. » Anne Sophie coordonne la Fête des jeux du 21 mai, qui rassemblera une quinzaine d’associations. Elle tiendra aussi un stand lors du Festival des mômes.

Pour anecdote, Anne-Sophie Robin n’est pas en terre inconnue : « De 11 à 17 ans, je bénéficiais des activités. »

Source JSL (Fabienne Croze)

24 avril, 2017

Le marché du dimanche était animé.

Classé dans : Non classé — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

20170423_115559_076_1

Soleil et élections présidentielles ont fait que le marché aux produits du terroir a reçu la visite de nombreux clients. Christophe Wagner a très vite épuisé son stock de fromages.

 

22 avril, 2017

Il y a un an, c’était la réouverture de l’épicerie

Classé dans : Non classé — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

En avril 2016, Jean-Claude Loury et Sandra Dureux arrivaient de Lyon pour reprendre l’épicerie de Semur-en-Brionnais. Le commerce avait rouvert après neuf mois de fermeture et d’importants travaux initiés par la municipalité (environ 45 000 €) consécutifs au départ du précédent épicier, qui avait cessé son activité en 2015.

Le nouveau couple de gérants s’est investi en achetant le matériel nécessaire. Il avait été recontacté par la municipalité pour s’installer à Semur-en-Brionnais. Un 1er contact avec l’ancien commerçant n’avait pas été fructueux. Pendant l’inauguration, devant un public nombreux, Jean-Claude-Loury s’était dit « heureux de cette aventure ».

…Aujourd’hui, ils maintiennent le cap

sandra-et-jean-claude-aiment-satisfaire-au-mieux-leur-clientele-photo-fabienne-croze-1492708513_1

À l’ouverture au printemps 2016, les clients, curieux, se sont pressés Aux Brionnais gourmands. À l’automne, à la fin de la saison touristique, le couple a noté une petite baisse comblée par les résidents secondaires et quelques touristes, puis un vrai calme à l’approche des fêtes. Mais les week-ends et les vacances scolaires sont porteurs. « L’avenir dira si nous poursuivons car nous avons fait de gros emprunts », explique le couple de commerçants.

« Nous cherchons sans cesse à nous améliorer »

Dans l’épicerie claire, avenante, « im-pe-ccable et avec des prix attractifs, où on trouve de tout », dit une cliente qui fait ses emplettes. Le couple remercie « ceux qui ne nous ont jamais lâchés. Nous cherchons sans cesse à nous améliorer, à trouver le meilleur rapport qualité-prix. » « Nous avons eu des soucis. Il a fallu changer de caisse enregistreuse qui a inscrit des erreurs, changer plus de 1 000 références en un week-end et maîtriser illico la nouvelle caisse, explique Jean-Claude Loury. Nos fruits et légumes étaient trop chers. Nous avons changé de fournisseur et nous faisons livrer deux fois par semaine le restaurant du village. Nous avons mis en place des services qui fonctionnent bien comme les soirées pizzas, tous les 1ers mercredis du mois. Les poulets et jambonneaux en rôtissoire, le dimanche, connaissent aussi le succès. »

Autour de l’épicerie s’est tissé un réseau. Pascal Buisson, de Semur, sert pain et viennoiseries les jeudis et dimanche. La boulangerie Desminieux de Marcigny, les mardis, mercredis et samedis. La clé pour maintenir un commerce reste la diversité et le circuit court avec de la charcuterie, des plats cuisinés ou encore des fromages de la ferme, sans oublier le miel local et le vin.

Jean-Claude Loury et Sandra Dureux, comptable à Lyon, adoptent de plus en plus le Brionnais. « Nous nous réveillons le matin au chant des oiseaux : cela nous change de Lyon. »

Jean-Claude, après avoir accueilli les livraisons, découvre la région le jeudi après-midi en faisant un tour en voiture. Le couple trouve que les gens sont agréables. Ils participent aux animations en soirée au village et ont commencé à découvrir les alentours de Marcigny et de Paray-le-Monial.

Fabienne Croze (Des écrivains publics de France)

21 avril, 2017

Envie de sortir ?

Classé dans : Non classé — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min
yj54_bandeauhautnewsletter_4
ACTIVITES ENFANTS ET ADOS
Marcigny, Montceaux l’Etoile, Semur en Brionnais – Abise, Animation jeunesse, Ciel Bleu
Vacances de Pâques
1ER RETRO TOUR DU BRIONNAIS
Brionnais – Au départ de Chambilly à 9h
Samedi 22 avril – Contact : 03 85 25 21 10 / 06 03 35 93 68 / 03 85 28 16 94
OPERA « EUGENE ONEGUINE »
Marcigny – Cinéma VOX
Samedi 22 avril à 18h55
VISITES GUIDEES DE LA VILLE DE MARCIGNY
Marcigny – Musée de la Tour du Moulin
Samedi 22 avril et Lundi 24 avril à 15h – Renseignements : 03 85 25 37 05 (Musée)
RANDONNEE DES BORDS DE LOIRE
Baugy – Salle des fêtes
Dimanche 23 avril à partir de 8h
OBSERVATION DES OISEAUX
Montceaux l’Etoile – Marais
Dimanche 23 avril à 9h – Renseignements : 03 85 39 76 57 
STAGE DE POTERIE
Saint Christophe en Brionnais – Atelier du Grand Bois
Du mardi 25 au jeudi 27 avril de 9h30 à 12h et de 14h à 16h30
ATELIER ENFANTS
Marcigny – Musée de la Tour du Moulin
Mercredi 26 avril à 14h30
OBSERVATION D’AMPHIBIENS
Montceaux l’Etoile – Marais
Jeudi 27 avril à 14h puis à 15h30
 A vos marques !! Prêt, notez !
Le Musée de la Tour du Moulin à Marcigny vous propose
une nouvelle exposition des oeuvres
dClaire de la Tour du Pin
à partir de 28 avril jusqu’au 3 juillet !! 
INFOS PRATIQUES 
l’Assemblée générale de l’Office de Tourisme de Marcigny-Semur aura lieu le Lundi 24 avril à 18h30 à la salle des fêtes de Semur-en-Brionnais !

7 avril, 2017

Première BLE de l’année pour le Grenier à Sel

Classé dans : Non classé — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min
BLE AVRIL 2017_1
Le soleil revient et avec lui le temps du jardin. Nous vous proposons la première BLE de l’année le 7 avril à 19h à Semur-en-Brionnais. Apportez vos plants, vos plantes, vos « fabrications maison » pour échanger. Nous parlerons aussi des ateliers, des échanges et des projets à venir. Attention, nouveauté : nous vous demandons pour le buffet partagé d’apporter vos couverts, assiettes et verres, cela simplifiera l’organisation et la vaisselle.
 

24 mars, 2017

Portes ouvertes à la Maison Familiale Rurale D’Anzy le Duc

Classé dans : Non classé,Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

affiche%20PO%20010417-page-001_1

17 mars, 2017

A l’écoute de Radio Cactus

Classé dans : Non classé — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

Au programme cette semaine
- Vendredi 17 mars, à partir de 22h, retrouvez l’émission « Metal attack » où Arnaud et Laurent recevront le groupe « Eve’s bite » qui vient de St Etienne.
- Mardi 21 mars, à 9h15 et 18h, la chronique de l’ADIL (association départementale d’information sur le logement) aura pour thème « les distances de plantation ».
- Mercredi 22 mars, dans la chronique du CAUE (conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement), on poursuit le cycle sur le sujet du compteur Linky avec des précisions sur leur installation. Diffusion à 9h15 et 18h. A 13h30, vous avez rendez-vous avec Patrick pour le « Cactus gourmand » où il propose des recettes faciles à réaliser avec des produits de saison.

14 mars, 2017

Avenir de l’école: réunion avec les parents d’élèves

Classé dans : Non classé — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

IMG_9247_1

Le but de cette réunion était d’informer les parents sur les différents échanges avec l’administration de l’éducation nationale et de couper court à toutes les fausses informations qui circulaient.

A cette occasion, François Baciak maire était entouré de ses 3 adjoints et d’un conseiller municipal. A peine la moitié des parents d’élèves étaient représentée. La directrice Muriel Gaudillère était présente.

Le maire rappela le contenu du courrier de M. Ben, directeur académique, reçu en janvier, qui évoquait un avenir incertain pour notre école, compte tenu des effectifs actuels et à venir plutôt bas. Il nous demandait de nous rapprocher de notre inspecteur de circonscription afin d’évoquer ce problème.

Une rencontre a donc eu lieu à Charolles entre M. Fuster, François Baciak et Jacques Blanchard.

M. l’inspecteur a confirmé que si l’école de Semur ne connaissait pas d’éléments nouveaux, celle-ci serait condamnée à court terme. Il n’y aura pas de fermeture pour septembre 2017. La situation est plus incertaine pour 2018. Cela dépendra, pourquoi pas du résultat des futures élections !

Sur le département, le nombre d’élèves en primaire est en baisse. Plusieurs classes ont fermé (dont l’école de l’Hôpital le Mercier), d’autres ont ouvert. Le bilan global reste positif (+2postes).

53 écoles du département sont en alerte dont Semur en Brionnais mais aussi St Julien, Ligny, Fleury la Montagne.  Anzy le duc, Montceau l’Etoile et Vindecy.

Céron, Bourg le Comte, Chambilly fermeront en septembre 2017. Artaix a déjà fermé cette année.

La volonté de l’Education Nationale est de créer des pôles éducatifs: Iguerande, Melay, Marcigny, St Christophe ont été retenus pour notre territoire. Même les regroupements sur plusieurs lieux ne sont pas souhaités.

Si RPI, il faudrait que les classes soient regroupées sur un seul lieu comme l’a fait St Christophe.

Les RPI dispersés posent problèmes:

-Déplacements compliqués à organiser

-Isolement des enseignants.

Pour nous, une solution serait possible: se regrouper avec St Julien et Ligny, mais où? L’inspecteur est prêt à réfléchir avec nous. Plusieurs questions se poseraient alors:

-Est-ce que les communes seraient prêtes à investir de nouveau alors que chacune des communes a déjà fait de gros efforts financiers pour moderniser son école.

Le maire a aussi précisé certains points sur l’accueil des élèves extérieurs à la commune. Les parents sont libres de demander l’inscription de leur enfant dans l’école de leur choix. Le maire de la commune d’accueil demande alors l’accord du maire de la commune d’origine. Si ce dernier accepte, il s’engage à participer aux dépenses de fonctionnement et aux frais de scolarité de l’école. Pour avancer un refus, il faut que l’école de la commune puisse offrir une garderie et une cantine et qu’il n’y ait pas d’autres cas dérogatoires comme la fratrie (frère ou sœur déjà inscrits dans une école de la commune d’accueil) ou raison de santé. Dans ce cas, il n’y a pas obligation de participation.

La discussion est venue ensuite sur l’attractivité de l’école. La municipalité a fait de gros efforts dans ce domaine :

  • Construction du restaurant scolaire

  • Gratuité de la garderie

  • Mise en place d’activités périscolaires de qualité, variées et gratuites

  • Travaux d’isolation thermique et embellissement du bâtiment

Une journée portes ouvertes ainsi qu’une opération de mise en valeur de l’école lors de la prochaine marche du printemps sont des actions proposées. Il faudra que les parents d’élèves s’impliquent dans ces actions!

Il a été ensuite évoqué le peu de constructions nouvelles sur le territoire communal ce qui pourrait expliquer la baisse des effectifs de l’école. Certaines personnes pensent que les terrains sont trop chers et que le règlement d’urbanisme jugé trop sévère découragerait les personnes susceptibles de s’installer. Des arguments à mon avis peu sérieux!

La commune de Semur a fait ces dernières années de gros efforts financiers pour réaliser des lotissements. Le prix de vente à 15€ le m2 viabilisé  est très en dessous  de ce qui se pratique ailleurs et surtout à proximité des villes. Quelles sont les communes du Brionnais qui peuvent revendiquer en avoir fait autant? Certains parents ont émis l’idée de réserver les parcelles à des familles avec enfants. Impossible! ce serait discriminatoire!

L’accès à la construction peut augmenter l’effectif de l’école pendant quelques années, le temps de la scolarité des enfants. Après, sans renouvellement de la population, le nombre d’enfants chute à nouveau.

Avec un parc locatif important, ce qui n’est pas le cas à Semur malgré le nombre conséquent de logements sociaux décidé par la municipalité, les mouvements de population peuvent être plus nombreux facilitant ainsi l’installation de jeunes couples avec enfants. La fermeture de la gendarmerie qui accueillait de jeunes couples a été aussi un coup porté à l’école.

Notre territoire est surtout prisé par les gens d’un certain âge pour la tranquillité et la qualité de vie qu’ils y trouvent.

Accuser les différentes municipalités qui se sont succédées de n’avoir pas agi dans l’intérêt de l’école de la commune me semble excessif voire diffamatoire.

François BACIAK

23 février, 2017

Collecte de sang

Classé dans : Non classé — sitewebsemurenbrionnais @ 13 h 46 min

IMG_0337

123456...42
 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant