Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

1 août, 2009

Y a t-il du RIFIFI à Semur?

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 14 h 21 min

 

 

Absent quelques jours de Semur, j’ai pu lire à mon retour l’article concernant l’assainissement du Vignal ( on connaissait la demande plusieurs fois évoquée au conseil municipal) et maintenant de la Cray (c’est nouveau). J’ai été contacté par le journaliste qui a signé l’article pour m’exprimer à ce sujet. Je n’ai pas souhaité le faire pensant que nous avions suffisamment communiqué à ce sujet. Mais devant les arguments avancés par certaines personnes qui se sont exprimées dans cet article et comme le conseil municipal semble être mis en cause pour un traitement injuste de ses administrés, je vais demander à ce que la réponse qui suit paraisse dans les colonnes du journal. Je vous en donne la primeur.

Dans votre édition du vendredi 31 juillet vous avez fait paraître un article sur la commune dont je suis le maire avec le titre suivant: »Du rififi à Semur ».

Etant directement mis en cause ainsi que mon conseil municipal auquel on reproche une gestion partisane de l’assainissement de la commune, je vous demande de bien vouloir faire paraître ma réponse intégralement, chaque ligne étant importante pour expliquer notre politique dans le domaine de l’assainissement, d’autant plus que votre article laisse entendre qu’une grande partie de la population est furieuse alors que cette cabale organisée n’est l’oeuvre que de quelques personnes plus préoccupées par leur intérêt personnel que par l’intérêt collectif de la commune.

« Notre commune s’est dotée en 2003, d’un plan de zonage d’assainissement. Elle a été dans ce domaine en avance sur bien des communes dont celles du canton de Marcigny qui sont actuellement dans cette démarche. Ce plan de zonage, à l’image d’un plan d’occupation des sols qui définit les zones constructibles de la communes, précise les zones qui dépendront d’un assainissement collectif et celles qui dépendront d’un assainissement autonome en stipulant le mode de traitement des eaux usées suivant la perméabilité du sol. Ce plan de zonage tient également compte du coût supporté par la collectivité dans le cadre d’un assainissement collectif et de la possibilité d’obtention de subventions. Les projets ne sont en effet subventionnés que dans une certaine limite ce qui est tout à fait compréhensible.

Lors de l’élaboration de ce plan de zonage, le cas du hameau du Vignal a été étudié. Il avait l’inconvénient de dépendre de la commune de Marcigny avec qui il fallait trouver un terrain d’entente pour le traitement des eaux usées et l’estimation de son coût était d’autre part très élevé pour 620m de linéaire concernant 12 maisons. Le conseil municipal de l’époque a décidé de classer le Vignal et le quartier de la Cray( dont le linéaire est encore plus important) en zone d’assainissement autonome. La procédure de réalisation de ce plan de zonage prévoyait une enquête publique avec publicité, ce que nous avons fait dans les règles: les compte-rendus du conseil municipal et le bulletin municipal en ont fait l’écho à maintes reprises. Personne ne s’est manifesté pendant cette enquête et le plan de zonage a été définitivement adopté sans aucune mofification.

Puis une loi sur l’eau dont plusieurs lignes concernent le traitement des eaux usées est apparue en 2006. On y évoque le devoir de chacun de traiter ses rejets dans les normes. Les médias ont alors brandi l’épouvantail du coût de la mise aux normes de chaque installation et c’est à ce moment, comme à chaque fois que l’on envisage de toucher au porte-monnaie de chacun, que les esprits s’échauffent. Une première demande a été faite, en effet, par certains habitants du Vignal en 2006. Nous avons fait réaliser une étude par l’Equipement puis nous avons cherché à nous entendre avec la commune de Marcigny, en vain. Il faut en effet préciser comment une commune finance un réseau d’assainissement collectif.

Chaque foyer raccordé au tout à l’égout verse d’abord une taxe de raccordement forfaitaire puis une taxe d’assainissement proportionnelle au volume d’eau consommée. Ces taxes participent en plus des subventions qui peuvent être obtenues au financement du réseau, à son entretien ainsi qu’au traitement des eaux usées (station d’épuration ou lagunage). Nous étions d’accord pour financer la partie traitement ainsi qu’une participation pour le transit des eaux usées jusqu’à la station d’épuration de Marcigny. La municipalité de Marcigny voulait une participation égale à celle versée par les administrés de sa commune et donc de s’adjuger la totalité de la taxe. Comment alors faire pour financer notre réseau?

Il existe actuellement, sur notre commune,121 foyers non raccordés à un réseau d’assainissement collectif.

Il est inconcevable d’imaginer que tous ces foyers soient raccordés à un réseau collectif tout simplement pour une question de coût.

Le Conseil Municipal envisage bien sûr de réaliser, comme il l’a déjà fait par le passé, des travaux d’assainissement, dans la limite de ce qui peut être supporté par le budget d’assainissement. Comme toutes les demandes ne peuvent être exaucées, et pour une question de justice entre les administrés, il a réfléchi sur des priorités qu’il entend se donner:

-Raccorder au réseau collectif du bourg, les maisons situées en périphérie de la zone actuellement desservie et qui n’ont pas la possibilité de se doter d’un système autonome.

-Créer un réseau d’assainissement pour desservir des terrains qui sont en zone constructible toujours en périphérie du bourg (ce sera une incitation à la construction de nouvelles maisons).

-Créer un système d’assainissement semi-collectif (regroupant quelques maisons) pour des propriétés ne possédant pas de foncier ou de foncier adapté pour avoir un système autonome. Ces îlots de maisons se situent loin du réseau collectif du bourg.

Ces décisions ont été adoptées à l’unanimité lors de la réunion du Conseil Municipal du 22 juin dernier.

Le quartier du Vignal n’entre pas dans les priorités que s’est fixées le conseil municipal. Il est actuellement classé en zone d’assainissement autonome et chaque maison possède du foncier suffisamment important pour pouvoir se doter d’une installation de traitement.

Dans le cadre des priorités que s’est fixées le Conseil Municipal, une extension chemin de la Fay sera réalisée cette année. Pour l’année 2010, une étude est en cours pour un prolongement du réseau toujours chemin de la Fay qui desservira des parcelles constructibles ainsi que pour la création d’un système semi-collectif en bas de la route de la Cray.

Où est l’injustice dans ces décisions? Je n’ose imaginer la réaction des autres hameaux de la commune qui pourraient tout aussi légitimement prétendre avoir un réseau collectif, si le conseil avait décidé de réaliser un tout à l’égout au Vignal. J’aurais sûrement entendu des choses du genre: »Eh bien le maire ne se gêne pas pour bien se servir! » puisque j’habite le quartier concerné.

Certaines personnes envisagent de faire remonter leurs doléances en plus haut lieu. Nous sommes sereins face à cette « menace »puisque le plan de zonage est opposable aux tiers et il a justement été réalisé pour avoir une position juste face à de telles demandes.

Le Plan d’Occupation des Sols devenu Plan Local d’Urbanisme est en voie de modification, la procédure vient de démarrer. Il est fort probable que suite à cette modification il sera nécessaire de prévoir des extensions de réseau dans des zones prévues pour être destinées à une urbanisation plus intense que celle de nos hameaux actuels. C’est la tendance actuelle vus les coûts élevés en matière de viabilisation des terrains supportés par les collectivités. Si l’on désire vivre à la campagne avec des voisins éloignés, il faut alors savoir accepter certains inconvénients. Dire « qu’une quarantaine de maisons du quartier de la Cray dépotent leurs eaux usées dans la nature » n’est pas une parole de quelqu’un de responsable puisqu’il y a obligation de traiter ses eaux usées et qu’il existe des systèmes fiables de traitement pour les assainissements autonomes comme pour les assainissements collectifs.

Les personnes qui demandent leur raccordement à Marcigny pour soi disant ne pas polluer, savent-elles que la station d’épuration de Marcigny fonctionne actuellement très mal, qu’il y a un projet de modernisation de cette station qui coûtera très très cher aux administrés et que la taxe d’assainissement va sans doute dûrement s’en ressentir. Je maintiens qu’à une réunion à la sous-préfecture, on nous a dit que sur une même commune le même service devait se payer de la même façon par tous les administrés. C’est pour cela que j’ai dit que nous serions dépendants de Marcigny si le raccordement avait eu lieu. »

François BACIAK

29 juillet, 2009

Dimanche 2 août: Marché de l’Art

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 14 h 49 min

imgp06021.jpg

Ce dimanche 2 août, le centre historique du bourg sera un lieu d’exposition et de vente d’objets d’art de toute nature: tableaux, sculptures, photographies, bijoux … Le marché fonctionnera toute la journée de 10h à 20h .

28 juillet, 2009

Fermeture de la mairie en août

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 8 h 26 min

img25251.jpg

Pendant les congés de la secrétaire Annette JANIN, le secrétariat de mairie sera fermé du 3 au 28 août inclus. Des permanences seront assurées le mardi et le jeudi de 10h30 à 12h. En cas de réelle urgence vous pouvez joindre le maire(03 85 25 08 74) ou un adjoint: Mr DOSSO-GREGGIA (03 85 25 28 84), Mr PERRAT (03 85 25 39 54), Mme SAULNIER-AUBRY (09 60 15 60 91).

25 juillet, 2009

Jeux médiévaux ce week end

Classé dans : Vie associative,Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 8 h 02 min

p103011911.jpg

 

« Vivez un été médiéval à Semur »

Samedi, les loisirs du moyen âge sont mis à l’honneur au pied du château… et dimanche, nous rendons hommage à l’enfant de Semur : l’abbé Saint Hugues.

Demain, samedi 25 juillet, a lieu la 1ère « Après-midi Jeux médiévaux». Dans le cadre médiéval exceptionnel du bourg, nous vous proposons de vous replonger, cet été encore, dans l’univers du loisir au Moyen Age. Les jeux étaient déjà variés à cette époque.

Cette sélection de jeux s’adresse autant aux grands qu’aux petits. C’est pourquoi, nous proposons deux jeux de quilles : 1 de grandes quilles avec des boules de 3 kg et 1 second de petites quilles. Deux lancers de palets seront également proposés ainsi qu’un jeu de lancer de fer à cheval. Les enfants pourront s’entrainer à devenir de vrais chevaliers en s’entrainant à la quintaine, vêtus du costume du chevalier du seigneur de Semur. Enfin, la grande nouveauté de cette année, en plus du lancer de fer à cheval, est le mât de cocagne. Culminant à 4 mètres, le but est de parvenir à grimper jusqu’en haut, sans secours (ou presque !) pour décrocher les lots. Mais attention, le mât est lisse…

Dès le lendemain, dimanche 26 juillet, les loisirs médiévaux laisseront place au souvenir de l’enfant le plus célèbre du pays, Hugues de Semur. Afin de commémorer le 9ème centenaire de la mort du personnage historique, nous proposons une visite guidée intitulée « Saint Hugues et Semur en Brionnais, son village natal », à 15h30 (accueil du château).

20 juillet, 2009

Encore des images de la fête!

Classé dans : Vie associative,Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 19 h 05 min

0013.jpg00221.jpg

Deux jolis maquillages!

0034.jpg

Encore l’apéritif en attendant le buffet froid du dimanche soir!

0072.jpg

Le GRET emmène les jeunes et les moins jeunes pour la retraite aux flambeaux dans la Grand’Rue.

0101.jpg

Le spectacle pyrotechnique eut encore cette année un vif succès auprès des nombreux spectateurs.

 

19 juillet, 2009

Premières images de la fête

Classé dans : Vie associative,Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 11 h 15 min

00214.jpg

Le président du comité des fêtes Gaby Chopin et Marie-Anne Saulnier-Aubry nouvelle 3ème adjointe et membre active du comité des fêtes.

0033.jpg

Une table très Britich et très sympathique lors du repas samedi soir.

00512.jpg

Un exposant du vide-grenier avec une pancarte originale.

0071.jpg

Daniel Gendras a été un élément déterminant dans la réglementation de la circulation et du stationnement durant la fête.

Visite du comité départemental de fleurissement

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 11 h 03 min

00321.jpg

 

Vendredi 17 juillet, notre commune a été visitée par le jury du comité départemental du fleurissement. Si les plantes étaient à la fête grâce à une pluie continue, il n’en était pas de même pour les membres du jury qui ont du se protéger sous un parapluie pour découvrir les nombreux points fleuris du bourg. Dommage, car sous un soleil radieux, la visite aurait été tout autre. Néanmoins, le jury a apprécié la qualité du fleurissement: nombreuses variétés de plantes, bon entretien, beaucoup de volume dans les massifs, mise en valeur des bâtiments communaux. Voilà de quoi donner du baume au coeur des membres de la commission communale qui se sont démenés et qui ont donné beaucoup de leur temps.

Dans le cadre du concours départemental 2009, 236 communes se sont inscrites. 44 itinéraires sont nécessaires pour toutes les visiter. Le jury départemental constitué de professionnels (techniciens des espaces verts, horticulteurs, pépiniéristes, Conseillers Généraux, bénévoles…) visite toutes les réalisations florales des communes entre le 15 et le 31 juillet 2009 et va ensuite communiquer ses résultats au jury régional. Tous les résultats seront communiqués au cours de la cérémonie de remise des prix qui aura lieu fin janvier 2010.

Pour visiter notre commune, le jury était composé de André CARRE (Technicien espaces verts en retraite OPAC de Saône et Loire), Isabelle FLEURY (Horticultrice OSLON), Denise JAFFRE (Société d’horticulture MACON) et Olivier PACCAUD (Accompagnateur Conseil Départemental de Fleurissement MACON).

Problème de maintenance sur unblog.fr

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 10 h 58 min

Désolé pour tous ceux qui ont essayé en vain d’ouvrir le blog depuis samedi matin. Des problèmes de maintenance l’avaient rendu inaccessible. Ouf! les problèmes ont été résolus!

17 juillet, 2009

La fête patronale est pour demain!

Classé dans : Vie associative,Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 12 h 40 min

00111.jpg

Le manège est déjà installé sur la place devant la mairie. Samedi soir, avec le beau temps revenu, la paëlla et le coq au vin seront servis au pied du château. Ceux qui n’ont pu se procurer des tickets repas pourront quand même être servis dans les meilleures conditions.

16 juillet, 2009

Histoire d’EAU!(3) Renouvellement de l’affermage en 1999.

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 19 min

 En 1999, le conseil municipal de l’époque a donc procédé au renouvellement du contrat d’affermage arrivé à son terme. Cette procédure est très encadrée réglementairement(loi Sapin du 29/01/ 1993). Une mise en concurrence a donc été réalisée avec 2 candidatures: la Lyonnaise des Eaux et la Générale des Eaux.

Voici ce qu’a révélé l’analyse des offres:

-Lyonnaise des Eaux: Prix de l’eau avec une augmentation de 44% par rapport à la situation avant renouvellement et de 26% par rapport aux autres tarifs C.G.E. et S.A.U.R pratiqués sur la commune. L’entreprise justifiait ces hausses par un déficit régulier sur l’actuel contrat et n’a consenti après discussion aucun effort pour abaisser le prix de l’eau.

J’ai donc proposé au conseil municipal de déclarer l’offre de la S.L.E.E. Inacceptable, de demander l’adhésion totale de notre commune au Syndicat du Sornin et donc de lui confier notre distribution de l’eau.

Pourquoi adhérer au Syndicat du Sornin?

Notre propre réseau de distribution est de taille très modeste et doit supporter des charges de plus en plus lourdes. Rapportées à une échelle plus grande, ces charges sont proportionnellement moindres. Aujourd’hui, le mouvement tend vers le regroupement des communes en Syndicats pour mener des projets irréalisables à une petite échelle. Bien sûr, nous ne serons plus propriétaires de nos installations (château d’eau, canalisations), mais nous ne supporterons pas non plus les charges de leur entretien, voire de leur renouvellement. Rappelons que notre réseau est très ancien donc très fragile.

Notre candidature a été évoquée lors d’une assemblée générale du Sornin et a reçu un avis favorable. Les communes adhérentes se sont ensuite prononcées par délibérations et notre adhésion a été effective en avril 2000 (dans les mêmes conditions que les abonnés de la commune déjà desservis).

Notre adhésion au Sornin a impliqué l’abandon de nos propres ressources (sources du Mont Jomez) insuffisantes et dont les coûts de traitements étaient élevés. La source du Séminaire que nous projetions d’acquérir suite à la dénonciation du contrat avec l’association diocésaine ne sera elle non plus pas prise en compte.

En avril 2000, notre réseau ne reçoit donc plus l’eau de nos sources. Il est alimenté depuis Sainte Foy par une canalisation que le Syndicat du Sornin a réalisée et qui se déverse dans le château d’eau. Celui-ci a été foudroyé un été (il y a 3 ou 4 ans) et il est maintenant hors service. Sa capacité de 80 m3 constituait une réserve de sécurité (d’à peine 1 jour) pour alimenter notre commune en cas de problème. Le Syndicat du Sornin envisage de construire prochainement une réserve plus importante entre Sainte Foy et Semur pour palier à un éventuel problème d’alimentation.

Voilà, en 3 épisodes, l’histoire de l’alimentation en eau de notre commune.

L’eau du Séminaire qui n’est plus exploitée se déverse dans l’étang de la Fay puis dans le ruisseau qui coule dans le vallon. Les sources du Mont Jomez remplissent une réserve que nos employés pompent pour l’arrosage de nos massifs en été, le trop plein se déversant également dans le ruisseau. Celui-ci se jette dans la Loire quelque part sur la commune de Baugy. Cette eau est vraisemblablement pompée en aval pour alimenter un réseau d’eau potable (celui de Digoin peut-être). Cette eau n’est donc pas perdue pour tout le monde.

François Baciak

0052.jpgNotre château d’eau est aujourd’hui hors service. Il a été foudroyé il y a 3 ou 4 ans. Mme Désormière s’en souvient, des tuiles du toit ont volé jusque dans sa cour et la cuve est percée. Son devenir va se poser un jour puisqu’il n’a désormais aucune utilité.

1...205206207208209...222
 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant