Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

30 novembre, 2009

L’Epicerie Sociale et Solidaire ne se fera pas.

Classé dans : Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 33 min

Depuis plus d’un an, un groupe de travail s’est constitué autour d’élus municipaux des communautés de communes de Semur en Brionnais et de Marcigny, des professionnels de l’Unité d’Action Sociale et de la MSA, des associations ADMR et ABISE ainsi que d’habitants des 2 cantons concernés pour réfléchir et proposer un projet d’Epicerie Sociale et Solidaire. Ce pré-projet a été présenté aux 2 assemblées communautaires qui se sont tenues le même jour, lundi 23 novembre dernier.

Rappelons en résumé en quoi consiste le projet:

-Il sert à répondre à un besoin croissant d’aides alimentaires régulières.

-Il s’adresse à des familles en grande difficulté (estimation de 40 familles par les services sociaux soit environ 100 personnes). Il s’adresse également à des personnes fragilisées par un évènement:veuvage, maladie, baisse de l’activité, charges imprévues….. dont le nombre est difficile à estimer.

- Il consiste en un accueil dans un lieu fixe et en des livraisons pour l’alimentaire. Il s’accompagne d’un suivi social des personnes et d’actions de socialisation.

Les spécificités de l’Epicerie Sociale et Solidaire:

-Ses objectifs et sa philosophie: notions de participation, de responsabilisation, agir avec la personne.

-Le public en situation passagère ou non de précarité, et pas forcément des personnes en situation de pauvreté.

-Le suivi social: un soutien, des outils pour sortir de la précarité.

-Le choix des produits alimentaires toute l’année.

-Action de prévention de la pauvreté.

-La complémentarité avec tous les autres types d’aides.

-Le maintien de la socialisation à travers des animations.

Les deux communautés de communes de Semur en Brionnais et de Marcigny mènent ensemble, depuis de nombreuses années, plusieurs actions dans le domaine de l’Enfance et de l’Action Sociale: Animation Jeunesse, Relais Assistantes Maternelles. Ce nouveau projet a été réfléchi pour être mis en place sur les 2 territoires, il ne se fera pas si l’une ou l’autre des communautés de communes n’est pas partante.

L’Assemblée Communautaire de Semur en Brionnais a accepté ce projet par 28 voix pour et 4 abstentions avec une réserve cependant: le financement sera examiné lors de la réalisation du prochain budget.

L’Assemblée Communautaire de Marcigny a, quant à elle, rejeté le projet argumentant que la compétence était du ressort des services sociaux (?).

Le projet « Epicerie Sociale » ne se fera donc pas. Les personnes en grande difficulté pourront cependant faire appel aux services d’urgence: Secours Catholique, Croix Rouge pour ce qui est des aides alimentaires. Il n’y aura par contre aucun accompagnement social de ces personnes ni aucune action de socialisation. Il est à craindre, compte tenu de la situation économique actuelle et à venir, que de plus en plus de personnes connaîtront des difficultés pour faire face à l’essentiel. Où est la solidarité!

29 novembre, 2009

Inauguration du marché au cadran

Classé dans : Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 20 h 42 min

brio2811fc1danslamphiousurleringtousregardentlefilmtournparfbinfographie.jpg

Les élus sont dans le ring et regardent le film qui présente le marché au cadran puis ce sera les discours.

Un grand grand moment dans la vie du Brionnais, de la Saône et Loire et même du pays. Le Marché au Cadran de St-Christophe était inauguré avec tous les honneurs lui étant dus. C’est là un des plus grands, un des plus modernes de France, seul marché au cadran jumelé avec un marché traditionnel à l’ancienne. La foule venue en nombre, les élus de toute la région, les éleveurs, les Conseillers Généraux, Député, Sénateur, le Président du Conseil Régional, François Patriat, celui du Conseil Général, Arnaud Montebourg, le Préfet Michel Lalande, et le Sous Préfet Jacky Leroux-Heurteau, des représentants du monde agricole.. Chacun voulait en être et chacun avait raison. Voici un marché aux bovins qui périclitait – comme tous les autres – et qui, grâce à l’esprit d’initiative et à la ténacité du maire, Jean-François Peguet, de la Communauté de Commune et de son Président, André Mamessier, a vaincu tous les obstacles et même innové en créant un toit photovoltaïque de près d’un hectare, une réserve d’eau de pluie de 360m3, un marché dont les scores remontent en flèche (le mercredi 18 novembre, par exemple, les bêtes sont arrivées à 6h, les ventes se sont terminées à 21h 30 ! pour 1616 animaux vendus – cadran et traditionnel – ), du fait du changement de jour, de l’embauche d’un directeur, de l’anonymat, de la garantie des paiements. On ne saurait citer tous les changements intervenus depuis « l’époque d’avant ». Pour l’inauguration, à « L’Université du Boeuf », le public s’est groupé sur les gradins de l’hémicycle et, sur le ring, on a pu admirer 1 tonne 550 kg d’élus, de représentants de la profession et de représentants de l’Etat (les prix au kg n’ont été donnés ni en euros ni en francs !). Ils ont d’abord vu le très beau film réalisé par l’entreprise FB Infographie, de Ste Foy, puis ceux qui étaient sur le ring sont passés aux discours, des discours vibrants, pleins d’humour, mais aussi de précisions techniques, avant de se rendre à la salle Bel Air autour de bulles marquant l’évènement.
Fabienne Croze

27 novembre, 2009

Agenda du maire en novembre

Classé dans : Agenda du maire — mairiesemurenbrionnais @ 14 h 00 min

Mercredi 4 à 20h: Présentation de l’étude sur un projet de création d’épicerie sociale sur les 2 communautés de communes de Semur en Brionnais et de Marcigny.

Vendredi 6 à 17h: Conseil d’école.

Mardi 10 à 9h: Réunion de la Commission Cantonale du Legs Bouthier de Rochefort.

Mardi 10 à 20h: Réunion extraordinaire de l’association des parents d’élèves de l’école et de l’association du restaurant scolaire.

Mercredi 11 à 11h30: Commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918.

Vendredi 13 à 20h30: Organisation de la soirée Maisons fleuries.

Lundi 16 à 9h30: Réunion avec Mr Gerbier et Mr Fourneyron de la DDE de Paray le Monial à propos du plan d’accessibilité aus handicapés de la voirie et des espaces publics.

Lundi 16 à 13h30: Rendez-vous avec Me Gaulard: Expertise de la Maison Bordat rue du cimetière.

Lundi 16 à 15h: Rendez-vous avec un technicien de Rex Rotary pour faire le point sur le fonctionnement des photocopieurs (mairie et école).

Lundi 16 à 17h30: Réunion des maires du canton à Mailly.

Mardi 17 à 20h30: Conseil Municipal.

Mercredi 18 à 10h30: Réunion de la commission de suivi de l’Animation Jeunesse à Marcigny.

Jeudi 19 à 20h30: Réunion à Semur en Brionnais de la Commission Action Sociale de la Communauté de Communes.

Vendredi 20 à 15h: Réunion du Syndicat Mixte du Pays Charolais-Brionnais à Paray le Monial.

Vendredi 20 à 20h30: Participation à la conférence-débat sur les chemins ruraux à Semur en Brionnais.

Dimanche 22 à 12h: Participation au repas des anciens à la salle des fêtes.

Lundi 23 à 20h30: Réunion du Conseil Communautaire à Oyé.

Mardi 24 à 18h30: Réunon de la commission communale de « Voirie et travaux » pour la réalisation du plan d’accessibilité de la voirie et des espaces publics.

Mardi 24 à 19h30: Réunion de la commission communale « fête et tourisme » sur les projets de festival de musique et de cartoguide sur les chemins de randonnée.

Mercredi 25 à 14h: Participation au jury chargé de retenir 5 candidats « concepteurs et réalisateurs » pour le projet de restructuration et d’agrandissement de l’EHPAD Bouthier de Rochefort.

Vendredi 27 à 16h: Inaauguration du marché au cadran à Saint Christophe en Brionnais.

 

26 novembre, 2009

Nos conseillères ont du talent!

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 36 min

imgp87431.jpg

Habituellement, la table du banquet des anciens est préparée par les employés communaux, le vendredi qui précède. Ils la préparent d’ailleurs avec beaucoup d’application. Cette année, en raison de la conférence-débat qui s’est tenue le vendredi soir, les employés ne travaillant pas le samedi, il a fallu faire face. Ce sont donc des conseillères municipales qui ont préparé la salle: la table, magnifiquement décorée, était à la hauteur du caractère festif de la manifestation.

25 novembre, 2009

Travail de la commission voirie

Classé dans : Vie communale,Vie municipale — mairiesemurenbrionnais @ 9 h 08 min

La commission voirie s’est réunie dernièrement pour réfléchir à la réalisation du plan d’accessibilité de la voirie et des espaces publics. Le périmètre concerné a été défini par rapport aux établissements recevant du public, communaux (école, mairie, salle des fêtes, cimetière, salles de réunion, WC publics…) ou privés (commerces, cabinet médical). La voirie concernée sera donc le chemin des Moines Blancs, la montée de la Cray, la Rue et la Place du docteur Fricaud, la Grand’Rue, la rue de la Perrière, la rue du cimetière, la rue Bouthier de Rochefort, les places St Hugues, Bouthier de Rochefort et de la Réunion.

Il sera fait un état des lieux en relevant tous les problèmes liés à la circulation des personnes handicapées ou à mobilité réduite pour accéder aux établissements, sans prendre en compte l’accessibilité de ces espaces qui fera l’objet d’ un prochain diagnostic. Ce sera par exemple, la nature du sol, la largeur des trottoirs, les obstacles sur ces trottoirs, la pente, les passages piétons, les stationnement réservés…. Chaque membre de la commission a pour mission de relever tous ces problèmes. Nous demanderons aussi l’avis des personnes âgées du bourg via le club intergénération. Un programme de mise en conformité (quand cela sera possible) sera alors établi sur une durée raisonnable (4 ou 5 ans) avec un chiffrage de ces travaux.

François BACIAK

Y aura-t-il un festival de musique à Semur?

Classé dans : Manifestations,Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 8 h 27 min

William Lecomte, fils de Monique Lecomte du restaurant « L’Entrecôte Brionnaise », m’avait fait part il y a quelque temps de son souhait de créer à Semur, un festival de musique qui aurait lieu sur 2 jours, le dernier week end du mois d’août. Il m’a demandé s’il lui était possible de venir présenter son projet devant le conseil municipal, ce qui eut lieu en début de la dernière séance du mardi 17 novembre. Le lieu envisagé pour ce festival serait la place Saint Hugues entre l’hôtel de ville et la collégiale, aussi les riverains de la place étaient conviés à assister à cette présentation.

Aucune décision n’est encore prise, le conseil municipal est à l’écoute de toutes les personnes qui s’exprimeront sur ce projet. Des échanges ont eu lieu lors de la présentation du projet, des personnes qui n’ont pu être présentes m’ont adressé des courriers. Aujourd’hui, voici les arguments en faveur et en défaveur du projet.

Pour l’organisation d’un  festival:

Semur ne doit pas être un village musée. Une manifestation de ce type fera vivre le village, le fera connaître. Les initiatives de ce genre sont rares, il faut donner la chance à ceux qui les prennent.

Contre l’organisation d’un festival sur la place Saint Hugues:

Grande nuisance sonore pour les riverains qui ne pourront dormir. Dégradations possibles sur les bâtiments publics et privés. Débordements de tous genres par des éléments incontrôlables (bagarres,drogue….). Altération des bâtiments en raison de la puissance de la musique.

Le premier soir, il est prévu que la manifestation s’arrête à oh, à 2h le second soir. Il semblerait qu’il y ait une grande confusion dans l’esprit des personnes quant au public concerné par ce festival. Il n’est pas question de musique techno, mais de jazz, rock et musiques festives qui s’adressent aussi bien à des jeunes qu’à des adultes. Il est vrai que les médias mettent souvent en exergue des manifestations genre « rave partie » qui jettent le trouble dans la population.

Les riverains proposent comme alternative le site du stade municipal. Pour William , la place du village présente des avantages: site presque clos, donc contrôle plus facile des participants. L’organisateur prévoit aussi un service d’ordre.

Un festival de ce type, avec les mêmes organisateurs que ceux qui sont pressentis à Semur, a eu lieu fin août 2008 près de Castres dans le village de Pylaurens. J’ai interrogé la mairie et la gendarmerie de ce village. Aucun incident n’a été déploré.

Nous nous proposons de rencontrer les personnes qui ont interpellé la municipalité afin de leur proposer d’entendre William Leconte. Nous lui suggérons de proposer un échantillon des musiques qui seront interprétées, peut- être même de montrer des vidéos s’il en possède. Il serait aussi souhaitable que d’autres avis nous parviennent, aussi j’invite toutes les personnes qui souhaitent s’exprimer à le faire.

Nous ne souhaitons pas créer un conflit entre les personnes ou entre une partie de la population et la municipalité. Si un consensus se dégage, nous serons ravis et nous donnerons notre accord à l’organisation de ce festival sur la place du village.

François BACIAK

 

24 novembre, 2009

Bonne et mauvaise nouvelles

Classé dans : Vie communale,Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 9 h 12 min

Commençons par la bonne nouvelle. Lors de la réunion du Syndicat Mixte du Pays Charolais-Brionnais, nous nous sommes vus attribuer une subvention de 8 500€ qui nous aidera à financer la révision de notre Plan Local d’Urbanisme.

Maintenant la mauvaise. Le Conseil Communautaire réuni hier soir à Oyé, a décidé par vote à bulletin secret(26 contre 6 pour Semur en Brionnais) que la future déchèterie se situera sur le territoire de la commune de Saint Julien de Jonzy. La décision s’est faite en raison de la situation de St Julien en tant que »barycentre » du canton et ceci malgré les peu nombreux déplacements de la population (1,2 déplacement à la déchèterie par an). L’argument d’économie dans l’achat et l’aménagement du terrain n’a pas été pris en compte. Il semblerait que la décision d’accepter la déchèterie sur son territoire n’ait pas été encore enterrinée par le conseil municipal de la commune de St Julien. Aussi un espoir demeure encore d’autant plus que les avis semblent très partagés chez nos voisins.

François BACIAK

Colloque des 20 ans du Centre d’Etude du Patrimoine: visite dans nos murs

Classé dans : Vie associative,Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 8 h 14 min

dscn0351.jpg

Pierre Durix parle de Semur en Brionnais avec beaucoup d’enthousiasme et de conviction.

Le colloque annuel du CEP, revêtait cette année un caractère exceptionnel puisque l’association fête son 20ième anniversaire. Le thème choisi était « Patrimoines en crise, Patrimoines en devenir ». Vingt intervenants venus de toute l’Europe (certaines conférences étaient en anglais) ont participé aux conférences et aux débats les deux premières journées. 
Comme chaque année, le 3ième jour fut consacré à des visites guidées. C’est ainsi que notre collégiale a une fois de plus fait l’admiration des participants, comme  Anzy-le-Duc et la chapelle St-Georges à St Symphorien des bois.

23 novembre, 2009

Repas des anciens: ils étaient presque tous présents

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 9 h 25 min

img614711.jpg 

Une seule défection de dernière minute en raison de la grippe: nos anciens résistent bien. Les 59 présents ainsi que leurs invités ont une fois de plus fort apprécié ce grand moment de convivialité organisé par la municipalité. Après avoir souhaité la bienvenue à tous, le maire porta un toast en leur honneur en les félicitant d’être aussi alertes à l’image des deux doyens de la journée : Denise Bordat(95 ans) et Louis Lorton (94 ans).

Après le succulent repas concocté par Monique du restaurant « L’Entrecôte » et composé de: Terrine de foie de volaille – Pavé de saumon à l’oseille – Suprême de pintade forestier – Fromage – Assiette gourmande, la chorale de Baudemont a une fois de plus agrémenté cette réunion par des refrains d’antan. On vit même notre Zézé local danser quelques pas de bourrée au son de la vielle. Rendez-vous a bien sûr été pris pour l’année prochaine.

img615111.jpgimg615211.jpgimg61571.jpg

Nos doyens de la journée: Louis Lorton et Denise Bordat et l’inévitable Zézé.

21 novembre, 2009

Conférence- Débat autour des chemins

Classé dans : Vie associative,Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 10 h 52 min

 imgp87371.jpgimgp87391.jpg

La table des intervenants et l’assistance très attentive aux débats.

Des débats citoyens rassemblant des personnes engagées dans un projet pour le monde rural ont fait leur preuve dans le Clunisois ou l’Autunois. Cette première proposée par les foyers ruraux du Charolais Brionnais a de quoi satisfaire les organisateurs locaux. La salle des fêtes était bien garnie par des passionnés, de nombreux élus étaient également présents. Claude Brette l’animateur de la soirée donna très vite la parole à l’assistance afin que le débat s’engage autour de thèmes aussi variés que l’utilisation des chemins pour les loisirs (balades en calèches, à dos d’âne, en VTT ou à pied), les problèmes juridiques liés à l’entretien des chemins, les relations avec les agriculteurs ou les chasseurs. Les intervenants invités ont répondu avec une grande précision aux interrogations et aux demandes de précision.

Les haies qui font la spécificité de notre bocage Brionnais ont tenu une grande place dans les échanges. Si elles gênent la vue pour la découverte des paysages lorsqu’elles sont trop hautes, elles sont par contre très importantes au maintien de la biodiversité de la faune en permettant aux oiseaux de nicher, de se nourrir et aux animaux de se cacher. Le broyage systématique est regretté par certains, mais que serait notre paysage si les agriculteurs n’entretenaient plus leurs haies? La place des agriculteurs dans le monde rural au XXIème siècle pourrait être l’objet d’un prochain débat.

Les relations entre chasseurs et randonneurs, ou cueilleurs de champignons ont beaucoup changé: le temps n’est plus aux conflits mais à la cohabitation dans un même environnement. La communication a fait évoluer les mentalités dans le bon sens et la sécurité de chacun prévaut.

Les élus présents ont prouvé leur attachement au maintien en l’état des chemins ruraux et se montrent vigilants pour qu’ils ne soient pas annexés ou qu’ils disparaissent faute d’entretien. Des précisions quant à la procédure légale et aux outils mis à la disposition des maires ont ainsi été formulées par Pierre Tétard directeur de l’association des maires de Saône et Loire. L’inquiétude demeure quant à la fréquentation de plus en plus grande des 4×4, motos et autres quads dont les dégradations occasionnées sont manifestes.

« Le chemin se construit en marchant » voilà une devise bien appropriée pour l’avenir de notre monde rural que nous devons conserver dans toute sa richesse pour les générations futures.

François BACIAK

imgp87421.jpg

Les piliers de l’association des foyers ruraux du Charolais-Brionnais, radieux après cette première expérience.

1...588589590591592...623
 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant