Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

11 juillet, 2009

Fleurissement: notre village visité par le comité départemental

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 47 min

0211.jpg

C’est vendredi prochain que le comité départemental du fleurissement visitera notre commune, puisque comme chaque année, nous participons au concours départemental. Outre les massifs (entretien, variété des fleurs), l’entretien général du village est pris en compte: mise en valeur des espaces publics, des bâtiments communaux, le fleurissement des particuliers est aussi un élément déterminant. L’aspect écologique n’est pas non plus négligé dans le domaine de l’arrosage en particulier.

10 juillet, 2009

Fête de la Madeleine 18 et 19 juillet

Classé dans : Manifestations,Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 05 min

repas.jpglampionsa.jpg

Avant le repas, l’apéritif est de rigueur.   

Nous sommes prêts pour la retraite aux flambeaux.

Voici le programme de la fête patronale:

Samedi 18 juillet:

- à partir de 14h: Manèges

-à partir de 19h: Paëlla ou coq au vin sur réservation (03 85 25 00 52)- Bal gratuit

Dimanche 19 juillet:

-à partir de 8h: Vide Greniers- Produits régionaux

-Toute la journée: Tir à l’arc- Atelier maquillage- Manèges

-à partir de 19h: Assiette anglaise- Retraite aux flambeaux- Spectacle pyrotechnique- Bal gratuit

9 juillet, 2009

Histoire d’EAU!(2) 3 fermiers pour un service.

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 8 h 55 min

Par contrat du 12 février 1969, la commune de Semur en Brionnais a délégué à la Société Lyonnaise des Eaux et de l’Eclairage (S.L.E.E.) la gestion par affermage de son service public de l’eau potable. D’une durée initiale de 20 ans à compter du 1er avril 1969, le contrat a été prorogé par tacite reconduction pour 2 périodes de 5 ans en application de son article 33. L’échéance du contrat était donc le 31 mars 1999.

Une convention avec le Syndicat des Eaux de la Vallée du Sornin (S.I.E.V.S.) a été signée le 19 mai 1976 pour renforcer le réseau d’alimentation en eau potable afin d’assurer la défense incendie de l’Hospice Bouthier de Rochefort (c’est ainsi que s’appelait à l’époque la Maison de Retraite actuelle) et de faire face à d’éventuelles difficultés d’approvisionnement pendant les mois d’été.

Ainsi, le Syndicat du Sornin assurait le complément lorsque le débit des sources était insuffisant (dans la limite de 50 m3 par jour pour un maximum de 10 000m3 par an). Certaines années, cette quantité était largement dépassée.

En 1976, les hameaux du Fugaux, la Croix aux Boeufs, le Vernay, la Fredelière, en Corneloup, les Barrats sont desservis par le S.I.E.V.S. puis en 1982, le hameau de Montmegin dernier hameau à avoir l’eau courante. Le secteur de la Touche est quant à lui desservi par le Syndicat du Brionnais (Proximité avec la commune d’Anzy le Duc).

En mars 1999, le territoire communal est donc desservi par 3 services distincts:

-Service assuré par la commune de Semur en Brionnais et géré par la S.L.E.E.

-Service du Syndicat de la Vallée du Sornin, gérée à l’époque par la Générale des Eaux (devenue par la suite Vivendi et aujourd’hui Véolia)

-Service du Syndicat du Brionnais géré par la Société d’Aménagement Urbain et Rural (S.A.U.R.)

Chaque alimentation conduit pour 120 m3 consommés (moyenne pour une famille composée de 4 personnes), à un prix de l’eau différent toutes taxes et redevances comprises (notamment la part communale ou syndicale) soit en mars 1999:

S.L.E.E.: 10,89 F/m3 ce qui ferait aujourd’hui 1,66 €/m3

C.G.E.: 12,47 F/m3 soit 1,90 €/m3

S.A.U.R.: 12,80 F/m3 soit 1,95 €/m3

(A suivre: Renouvellement de l’affermage en 1999 )

8 juillet, 2009

Concours photos 2009

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 35 min

puitsvernay.jpgLe puits du Vernay

Cette année, le thème choisi est celui de l’eau sous toutes ses formes. Voici des idées non exhaustives qui peuvent vous guider:

-L’eau et les animaux: oiseaux, abreuvoirs, grenouilles, insectes, poissons….

-L’eau et les plantes: roseaux, nénuphars, rosée…..

-L’eau et l’homme: puits, lavoirs, fontaines, piscines…..

-Les points d’eau: mares, étangs, ruisseaux, flaques….

Il y a sûrement d’autres pistes, alors utilisez vos appareils photos sans modération.

Assainissement chemin de la FAY: les travaux avancent vite

Classé dans : Point sur les travaux — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 48 min

L’examen par caméra de la canalisation qui descend le chemin des Moines Blancs a été réalisé mardi.

0032.jpgLa caméra montée sur un petit engin télécommandé qui a visité la canalisation.

00213.jpgLecture des images en direct et commentaires.

La canalisation est en bon état général. Certains branchements seront améliorés par la réalisation de regards. Il n’y a donc pas lieu de renouveler cette partie.

0011.jpg

Chemin de la Fay, les travaux suivent un bon rythme. Dès la tranchée réalisée à la bonne profondeur (1,60m) les tuyaux en PVC sont immédiatement posés et la tranchée comblée afin de permettre aux riverains d’accéder à leur domicile.

Histoire d’EAU! (1)

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 14 min

 

Suite à l’article concernant l’arrosage des massifs par les employés communaux, Gaëtan Trivino nous a posé la question suivante: « Pourquoi la commune de Semur en Brionnais n’utilise-t-elle pas ses ressources en eau pour alimenter ses administrés? »  C’est une longue histoire à plusieurs épisodes.

En 1956, la commune de Semur en Brionnais est propriétaire de 2 sources au lieu-dit « Mont Jomez », quelque part dans le vallon sous l’étang de la Fay. Ces captages sont alors tout juste suffisants pour assurer la distribution en période de sécheresse aux habitants du bourg. La commune possède alors son propre réseau de distribution: pompes, château d’eau, canalisations.

0041.jpgLes installations au Mont Jomez

L’extension du réseau de distribution au hameau de la Cray a conduit la municipalité de l’époque à signer une convention avec l’association diocésaine en vue de l’utilisation du trop plein de la source de la Fay. Le Petit Séminaire (aujourd’hui Prieuré St Hugues) possédait à l’époque une adduction d’eau autonome alimentée par un captage situé au lieu-dit « La Fay ». De ce captage, partait une conduite fonctionnant par gravité qui alimentait un réservoir au lieu-dit « Les Pions » (encore existant aujourd’hui mais inutilisé). Le débit de ce captage était de 60 m3 par jour mais s’abaissant à 30 m3 en période de sécheresse.

00511.jpgLes sources appartenant au diocèse au lieu-dit « La FAY »

0061.jpgLe réservoir (toujours existant) appartenant au diocèse aux Pions.

Cette convention autorisait la commune de Semur à prélever au captage de « La Fay » le débit d’eau qui lui était nécessaire sous réserve de maintenir en tous temps dans la conduite du Petit Séminaire un débit au moins égal 15 m3par jour. Cette convention datait du 13 avril 1956, elle a été signée pour une période de 30 ans renouvelable par tacite reconduction.

Cette convention sera modifiée le 12 août 1965 suite à l’abandon des canalisations propres au Petit Séminaire, celui-ci étant alors alimenté par les installations communales. « L’Association Diocésaine d’Autun autorise la commune de Semur en Brionnais à prélever la totalité de la source de La Fay sous réserve que la commune s’engage à fournir gratuitement l’eau au Séminaire à partir des installations communales jusqu’à concurrence d’un débit de 20 m3 par jour. »

La convention a été faite pour une période de 35 ans renouvelable par tacite reconduction. Chacune des parties aura la faculté de dénoncer le contrat à l’expiration de chacune des périodes sous réserve d’un préavis de 2 ans. Ce qui a été fait par délibération du Conseil Municipal du 30 avril 1998 (j’étais maire à l’époque), compte tenu du coût élevé supporté par la collectivité (environ 20 000 F de l’époque soit environ 3 000 €/an). La convention prendra fin le 12 août 2000.

Jusqu’au 12 février 1969, la commune de Semur en Brionnais assurait elle-même la distribution de l’eau potable sur son territoire: traitement de l’eau, contrôles de qualité, relevé des compteurs, facturation, travaux d’extension, raccordements, travaux d’entretien du réseau.

(A suivre. Prochain épisode: 3 fermiers pour 1 service)

Camille DEAL a fêté ses 100 ans à la Maison de retraite

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 08 min

0081.jpg

Camille est née le 6 juillet 1909 à Fleury la Montagne . Elle épousa un agriculteur d’Iguerande où elle vécut jusqu’au 25 janvier 2006 date à laquelle elle s’installa à la maison de retraite de Semur en Brionnais. Ce lundi, elle fut le centre d’intérêt d’une sympathique manifestation à laquelle assistaient tous les pensionnaires, le personnel ainsi que la famille de Camille, ses neveux, petits neveux et arrières petits neveux puisque malheureusement Camille n’a pas eu d’enfants. Quel entrain et combien Camille a fait plaisir à voir quand elle entonna la célèbre chanson: »On n’a pas tous les jours 20 ans » qu’une de ses amies parodia ainsi: »On n’a pas tous les jours 100 ans! »"C’est trop beau de s’aimer les uns les autres ! » a-t-elle répété sans cesse au cours de ce mémorable après-midi. Bon anniversaire Camille!

7 juillet, 2009

Ce mercredi, début des animations autour du château

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 19 h 43 min

Oyez oyez braves gens! Dame Magali se propose de vous guider dans la citadelle de Semur et dans les ruelles de la Basse Ville. Qu’on se le dise!

031.jpg

 

Réunion d’information sur le SPANC: calmer les inquiétudes.

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 06 min

 

Une soixantaine de personnes étaient présentes mercredi 1er juillet à la salle des fêtes : presque la moitié des maisons concernées par l’assainissement non collectif (121 sur notre commune) étaient donc représentées. C’est vrai que le sujet préoccupe beaucoup et de nombreuses interrogations méritaient des éclaircissements.

Auguste Lavenir, actuel président du SPANC (Service Public pour l’Assainissement Non Collectif) fit l’historique des différentes lois et des décrets successifs qui conduisent aujourd’hui à contrôler toutes les installations d’assainissement des eaux usées. Tout le monde a aujourd’hui pris conscience de la nécessité de contrôler tous les rejets en milieu naturel dans le but évident de préserver l’environnement et plus particulièrement les ressources en eau.

Avant le 31 décembre 2012, toutes les installations des 40 communes qui adhérent aujourd’hui au SPANC du Brionnais(soit 6 300) seront contrôlées. Pour ce faire, le Syndicat s’est attaché les services d’une technicienne, Catherine Desbot qui est dès aujourd’hui à l’oeuvre. Il n’y a rien de répressif dans ces contrôles, ce sera avant tout un diagnostic des installations qui débouchera sur des conseils pour améliorer la capacité à bien assainir. Des travaux pourront être préconisés en cas de réels dysfonctionnements.

Le problème du coût d’une telle prestation était un peu redouté par l’assistance. Celui-ci a été fixé en assemblée générale du Syndicat qui a eu lieu la veille. Il sera:

-150 € pour une installation neuve ou une réhabilitation.

-30 € par an pour les installations anciennes qui seront perçus sous la forme d’une redevance (titre envoyé par la perception).

Après 2012, chaque installation sera contrôlée tous les 5 ans.

Les sommes annoncées ont pour but de faire fonctionner la structure qui aura bien entendu un budget de fonctionnement: salaire de la technicienne, salaire de la secrétaire, achat d’un véhicule…

Après cet exposé, la parole a été donnée à l’assistance et de nombreuses questions pertinentes ont été posées:

Q: Quelles filières réglementaires existent pour traiter les eaux usées?

R: Sur le territoire de la commune de Semur en Brionnais, un plan de zonage d’assainissement a été réalisé. Il existe une zone où les tranchées drainantes sont préconisées quand le sol est suffisamment perméable (à Montmegin en particulier), ailleurs c’est le filtre à sable vertical avec exutoire dans le milieu naturel) ou horizontal si on ne peut pas évacuer dans le milieu naturel. D’autres solutions sont également possibles et sont en cours d’homologation comme les microstations.

Q: Peut-on réaliser les travaux soit même?

R: Bien évidemment mais pour bénéficier d’aides éventuelles des factures seront exigées.

Q: Doit-on refaire son installation si elle a été réalisée il y a 30 ans avec les normes de l’époque?

R: Une loi ne peut-être rétroactive. Les installations réalisées autrefois sont acceptables si elles ne révèlent pas de dysfonctionnement lors de la visite de diagnostic.

Q: Peut-on faire faire la vidange de sa fosse septique par un agriculteur?

R: Oui, si celui-ci possède un plan d’épandage, ce qui est difficile à obtenir et peu d’agriculteurs en possèdent. Une fosse septique doit être en principe vidangée tous les 4 ans pour assurer un bon fonctionnement. Ce délai peut aller au-delà en fonction de l’occupation de l’habitation (résidence secondaire, diminution du nombre des occupants). Afin de réduire le coût, il y aurait bien évidemment la possibilité de se regrouper dans un même quartier. La centralisation des demandes pourrait se faire en mairie.

Q: Y aura-t-il obligation de réaliser les travaux?

R: Ce sera l’intérêt du propriétaire de réaliser au plus vite les travaux qui assureront la pérennité du système(avant que les canalisations ne se bouchent complètement). Pour les travaux nécessaires à la conformité des rejets, un délai de 4 ans sera accordé.

Q: Comment les premiers contrôles seront-ils programmés?

R: En premier lieu, les points noirs seront visités: ceux qui produisent manifestement une pollution visuelle ou olfactive. Ces points noirs seront indiqués par les mairies.

Q: Lors de la vente d’une propriété, doit-on produire une attestation du bon fonctionnement de son système d’assainissement?

R: Certains notaires commencent à demander cette attestation qui peut avoir une conséquence sur le prix de vente (si la remise aux normes du système doit être exécutée). Mais pour l’instant, la législation reste floue à ce sujet.

François Baciak

6 juillet, 2009

Bientôt la fête patronale!

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 20 h 48 min

numrisation00011.jpg

La fête patronale de la Madeleine a traditionnellement lieu le samedi et le dimanche qui suivent le 14 juillet. Cette année, le comité des fêtes vous donne donc rendez-vous le samedi 18 et le dimanche 19 juillet. Pensez dès aujourd’hui à acheter vos tickets pour le repas du samedi soir auprès des membres du comité. Au menu: paëlla ou coq au vin. Le programme détaillé de la fête vous sera précisé dans un prochain article.

1...602603604605606...623
 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant