Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

  • Accueil
  • > Recherche : asile bouthier rochefort

30 avril, 2012

Agenda du maire en avril

Classé dans : Agenda du maire — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 03 min

Lundi 2 à 18h30: Tirage au sort des jurés d’Assise à Semur en Brionnais.

Mardi 3 à 20h: Assemblée générale de l’ABISE à Semur en Brionnais.

Jeudi 5 à 19h: Réunion de travail sur la révision du PLU.

Mardi 10 à 20h30: Réunion du conseil municipal.

Jeudi 12 à 20h: Présence au concert à la collégiale.

Vendredi 13 à 10h: Réunion avec Brionnais Découverte et les 2 présidents des Communautés de Communes de Semur et de Marcigny pour résoudre les difficultés financières de l’Animation Jeunesse.

Vendredi 20 à 10h: Réunion du conseil d’administration de l’EHPAD Bouthier de Rochefort.

Vendredi 20 à 16h45: Réunion du conseil d’école.

Dimanche 22 à partir de 8h: Organisation du 1er tour des élections présidentielles.

Lundi 23 de 10h à 11h30: Permanence au secrétariat de mairie pendant les congés de la secrétaire.

Mercredi 25 de 10h à 11h30: Permanence au secrétariat de mairie pendant les congés de la secrétaire.

Mercredi 25 à 17h30: Accueil de Nicolas GUILLEMET candidat aux élections législatives.

Jeudi 26 à 20h30: participation à la conférence sur l’Asile du Petit Séminaire à la salle des fêtes.

Vendredi 27 de 10h à 11h30: Permanence au secrétariat de mairie pendant les congés de la secrétaire.

Lundi 30 de 10h à 11h30: Permanence au secrétariat de mairie pendant les congés de la secrétaire.

29 novembre, 2011

Pose de la première pierre à l’EHPAD

Classé dans : Manifestations — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 58 min

img01271.jpg

Les travaux de rénovation de l’EHPAD Bouthier de Rochefort ont débuté depuis plusieurs semaines. Des tonnes de béton ont déjà été coulées. En raison de la disponibilité de chacun, il n’a pas été possible de réunir tous les élus avant ce 28 novembre afin d’organiser une manifestation lançant l’important chantier qui durera 3 ans. C’est donc en présence de M. le Sous-Préfet Jean-Philippe Trioulaire, du président du Conseil Général Arnaud Montebourg, du député de la circonscription Jean-Marc Nesme, du conseiller général André Mamessier et de nombreux maires du canton, que s’est déroulée cette manifestation. Assistaient également, les entreprises et des représentants du personnel.

dscn31021.jpg

Florence Perrin, infirmière à l’EHPAD, donne lecture du message qui sera scellé sous la « première pierre ».

dscn31061.jpg

Puis chacun prit la truelle afin de préparer la pose de la »première pierre » en l’occurence un moellon.

Puis ce fut le moment des discours. C’est le maire de la commune qui eut le privilège de commencer.

dscn31131.jpg

« Semur en Brionnais compte 2 illustres personnages parmi ses enfants. Le premier est né dans le donjon du château, il a  par la suite acquis une grande notoriété dans le monde de l’église chrétienne: c’est Hugues de Semur, grand abbé de Cluny au XIe siècle. Le second est moins connu, son héritage est pourtant très important pour notre village, il s’agit de Jean-Baptiste Bouthier de Rochefort dont l’établissement où nous nous trouvons porte son nom. Il est né en 1814, issu d’une riche famille Brionnaise. Il fut conseiller général du canton de Semur en Brionnais et député de la circonscription de Charolles. Il a longtemps habité la maison dite de Rochefort en face de la mairie. Quand il mourut en 1891, voici l’éloge funèbre qu’il reçut: 

« Nous venons honorer la mémoire de ce philanthrope, de ce républicain intègre qui, contemporain des hommes de 1848, en avait conservé pieusement les traditions de simplicité, de probité et d’honneur. Favorisé par la fortune et par la naissance, il aurait pu vivre heureux, indifférent et tranquille, au sein de la classe dirigeante à laquelle il appartenait. Mais n’écoutant que les généreuses aspirations de son cœur, il a préféré se pencher vers les déshérités qu’il a toujours aidés de ses conseils bienveillants et de ses libéralités ; il fut un démocrate sincère, un véritable ami du travailleur et du paysan qu’il affectionnait tout particulièrement […].

 En effet, son testament précisait qu’il laissait tous ses biens au département de Saône et Loire, avec la clause suivante: « Quoiqu’il arrive, tous les revenus des propriétés léguées devront être employés à l’amélioration de l’agriculture dans le canton de Semur en Brionnais, et à secourir les habitants nécessiteux de ce même canton. » Les biens appartenant à son épouse originaire de Nolay en Côte d’Or  furent vendus à la mort de celle-ci en 1891. Ils rapportèrent 131 000 F de l’époque et permirent de construire ici-même l’asile de vieillards qui fut inauguré en grande pompe en 1905 en présence d’un ministre du gouvernement de l’époque. Il hébergeait alors une quarantaine de vieillards nécessiteux du canton. 

 En un peu plus de 100 ans, l’établissement changea plusieurs fois de nom mais jamais vraiment de statut, car il est resté et l’est toujours aujourd’hui sous la tutelle du Conseil Général de S & L. Il fut « Post – Cure », ou annexe principal du Sanatorium de La Guiche de la seconde Guerre Mondiale jusqu’en 1963. Depuis, il est devenu  Etablissement Hospitalier pour Personnes Agées Dépendantes. Le majestueux bâtiment de 1905 a subi des modifications pour lui permettre d’accueillir davantage de résidents.  A la façade, furent rajoutées 2 verrières pour aménager des salles de restaurant. Un bâtiment a été construit dans les années 1970, avec les normes de l’époque, et des chambres à 1 ou 2 lits. Gros progrès par rapport à l’ancien bâtiment où les chambres accueillent toujours jusqu’à 3 résidents avec des sanitaires communs. Membre du conseil d’administration, j’ai suivi le dossier de rénovation de l’établissement qui nous a occupé l’esprit depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, c’est donc la concrétisation d’un projet qui aura des conséquences très importantes sur la vie des résidents qui bénéficieront enfin d’un confort digne. Le personnel est également très satisfait de la mise en œuvre de ce projet car jusqu’à présent il travaille dans des conditions qui ne sont idéales et même parfois difficiles. 63 personnes travaillent ici ce qui représente 55 temps pleins. Beaucoup résident sur notre commune. L’établissement est de très loin le premier employeur de la commune. C’est pourquoi nous le chouchoutons beaucoup. L’aménagement de la Grand’rue avec la création d’un cheminement piétonnier jusqu’au centre bourg a été pour nous une réalisation coûteuse de ces dernières années. Cet aménagement permet à certains résidents de garder encore un contact avec le monde extérieur en toute sécurité. 

La rénovation de l’établissement est pour nous d’une importance cruciale. Il avait encore ces dernières années une image négative. C’était pour beaucoup encore l’asile de Semur où résidaient des personnes ayant des problèmes psychiatriques. Cette image négative sera alors définitivement effacée dans 3 ans. Semur en Brionnais qui fait partie des plus beaux villages de France pourra alors s’enorgueillir d’avoir un des plus beaux EHPAD de France. »

François BACIAK

 

 

21 février, 2011

L’Association Bouthier de Rochefort a tenu son assemblée générale

Classé dans : Vie associative,Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 10 min

img94761.jpg

Les communes du canton sont représentées par 2 délégués au sein de l’association. 

Bouthier de Rochefort personnalité du canton à la fin du XIXème siècle, a fait un important legs au Conseil Général: maison, terre et ferme (vendues depuis), bois. Il a fait construire à Semur un asile qui est devenu aujourd’hui EHPAD. Une volonté de sa part fut aussi que soit créée une association pour aider les agriculteurs du canton en leur mettant à disposition du matériel . A l’origine l’association possédait même un taureau pour assurer les inséminations. Aujourd’hui, l’association est gérée par un bureau dont le président est Pascal PERRAT éleveur à Semur en Brionnais. Ses ressources sont le produit des locations des différents matériels, une subvention du Legs (via le Conseil Général) et une participation de la Communauté de Communes lors de l’achat de matériel.

Au cours de cette assemblée générale, le produit des locations des différents matériels a été présenté. Les 2 remorques frigorifiques se louent beaucoup: elles profitent aussi bien aux éleveurs, particuliers et associations. Viennent ensuite, le fendeur de bois, le souffleur de feuilles, la scie et le tapis, la tarière, le cultipacker. Des réparations et de l’entretien ont été faits pour maintenir un matériel en excellent état. Ces matériels sont répartis dans différents lieux du cantons (liste en mairie) et sont gérés par des bénévoles. Si la majorité du matériel s’adresse en priorité aux agriculteurs, les particuliers peuvent également emprunter les remorques frigorifiques, les bétonnières, le fendeur de bois thermique ou le groupe électrogène.

Cette année, l’association avait l’intention d’acquérir une compacteuse de bâches et de films plastique, ceci afin de faciliter le transport et le recyclage de ces déchets devenu obligatoire. La gestion de la machine a été discutée en communauté de communes qui n’est pas favorable à son acquisition dans l’état actuel du projet. Celle-ci est donc ajournée. L’association est invitée à se mettre en contact avec la Commission Environnement de la Communauté de Communes afin de trouver une solution satisfaisante pour toutes les parties. L’image des agriculteurs longtemps brouillée par le non respect de l’environnement ne pourra que bénéficier favorablement de cette acquisition. A suivre.

Voici la liste de tout le matériel dont dispose l’Association: 2 remorques frigo, une appointeuse de piquets, un enfonce pieux, un fendeur de piquets, un fendeur de bois, un fendeur thermique, une tarière, 2 cultipackers, 3 bétonnières, une rigoleuse, un écorneur, une balayeuse, 2 souffleurs de feuilles, une écorceuse de piquets, un groupe électrogène, une plaque vibrante, une scie avec tapis, unrouleau, une cage de contention, une lame niveleuse. Les tarifs de location seront inchangés pour cette année. (FB)

img94771.jpg

 

18 janvier, 2011

Voeux à l’EHPAD Bouthier de Rochefort

Classé dans : Vie communale,Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 8 h 42 min

img94081.jpg

C’est Mme Sylviane Duverger, directrice, qui prit la parole la première au cours de cette manifestation qui regroupa outre les résidents, le personnel, le président du Conseil d’Administration André Mamessier, le représentant du président du Conseil général Christian Bonnot et des maires du canton.

La bonne nouvelle qui fut le fil rouge de tous les discours fut bien évidemment la mise en route du projet de rénovation et de restructuration de l’établissement. Le projet architectural est choisi, le permis de construire est déposé, la première pierre sera posée au plus tard en septembre. Les résidents auront enfin des conditions de vie dignes: chambres individuelles avec salle de bain attenante. Les personnes désorientées auront une structure appropriée. L’organisation intérieure de l’établissement a été particulièrement réfléchie avec le personnel afin d’être très opérationnelle.

Ce seront finalement 85 chambres dont 2 de courts séjours et 3 de séjours de nuit qui seront aménagées dans des bâtiments entièrement reconstruits. Nous présenterons plus en détail le projet dans un prochain article.

L’image de « l’Asile » ou de l’Hospice » de Semur puisque c’est ainsi que l’on avait coutume d’appeler l’établissement ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

img94061.jpg

Les voeux de bonne année ont été adressés au personnel qui attend avec impatience le début des travaux même s’ils pertuberont pendant 3 ans la vie de l’établissement.

img94091.jpg

Les résidents entourés de leur famille et des visiteuses de la Croix Rouge ont été attentifs aux discours.

19 février, 2009

Le Legs Bouthier de Rochefort (suite)

Classé dans : Vie communale,Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 23 h 21 min

img21631.jpgimg21641.jpg

La maison où vécut M. Bouthier de Rochefort dans le centre du bourg de Semur en Brionnais.

La Maison de Retraite « Bouthier de Rochefort » (Aujourd’hui EHPAD et autrefois Asile)

 

Après la guerre de 1939-1945, l’Asile fut transformé en annexe du sanatorium de La Guiche, et les vieillards du canton furent hébergés à l’Asile de Bois-Sainte-Marie. Il fut rendu à sa destination première en 1960.

A la demande des maires du canton, le Conseil Général, dans sa séance du 18 décembre 1963, afin de revenir à une gestion conforme à la volonté de M. Bouthier de Rochefort, décida la création d’une commission de gestion, composée de 3 conseillers généraux(ceux de Marcigny, de la Clayette et de Chauffailles) et de trois maires désignés par leurs collègues du canton de Semur en Brionnais.

Cette commission est chargée d’administrer le legs, à l’exclusion de l’Asile, géré conformément aux règles des établissements publics de soins. Elle a reçu mission de répartir les produits du legs entre l’agriculture du canton et l’Asile, conformément aux dispositions financières actualisées du testament.

Depuis 1965, la commission de gestion administre donc la fondation, dont le budget est rattaché au budget départemental. Les revenus disponibles après paiement des dépenses nécessaires (impôts, assurances, réparations aux bâtiments) sont répartis de la façon suivante: 57% à l’Asile et 43% à l’agriculture du canton. Une prime est également attribuée à une ou plusieurs familles méritantes du canton.

Une association cantonale, dite « de Rochefort » a été constituée. Elle est composée du maire et de deux délégués de chaque commune du canton. Elle reçoit chaque année, les sommes attribuées par la commission de gestion. Elle les consacre à l’achat de matériel agricole collectif (tel que cultipackers, rigoleuses, fendeurs de bois…) qui est mis à disposition des agriculteurs du canton.

Le Legs Bouthier de Rochefort

Classé dans : Vie communale,Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 13 h 27 min

img21651.jpg

Buste de Jean-Baptiste BOUTHIER DE ROCHEFORT (parc de l’EHPAD de Semur en Brionnais)

 

Monsieur Jean-Baptiste BOUTHIER DE ROCHEFORT, issu d’une ancienne famille originaire de Rochefort à Semur en Brionnais (la ferme actuelle de Rochefort), était au XIXème siècle député de la circonscription de Charolles et conseiller général du canton de Semur en Brionnais. Son épouse, née Marie Lavirotte, était originaire de Nolay (Côte d’Or). Ils habitaient à Semur, la maison dite de Rochefort, située près de la Mairie.

Monsieur de Rochefort mourut en 1891, laissant par testament, tous ses biens au département de Saône et Loire, avec la clause suivante: « En principe, quoi qu’il arrive, tous les revenus des propriétés léguées devront être employés à l’amélioration de l’agriculture dans le canton de Semur en Brionnais, et à secourir les habitants nécessiteux de ce même canton. » Une autre clause disait:  « J’exprime le désir que mes propriétés ne soient pas aliénées. »

Madame de Rochefort mourut en 1899, laissant également au département se Saône et Loire, des biens importants à Saint Maurice lès Châteauneuf et à Anglure. Ces biens, évalués à 131 000F furent vendus, et permirent de couvrir tous les frais de construction de l’asile de vieillards qui fut terminé en 1905.

Toutes les propriétés léguées par M. de Rochefort constituaient la Fondation Bouthier de Rochefort, gérée par le Département, suivant les propositions d’une commission cantonale, composée de deux délégués des conseils municipaux des 14 communes du canton, et présidée par le président du conseil général ou son délégué.

Cette commission gérait les biens de la fondation et répartissait les revenus entre l’agriculture du canton, une famille nombreuse et les vieillards du canton. Lorsque l’asile fut construit, il hébergeait gratuitement tous les vieillards nécessiteux du canton.

Après la construction de l’asile, les biens de la fondation furent gérés par l’économe de l’asile, assisté d’une commission exécutive qui entretenait dans les communes du canton du matériel agricole et des taureaux inscrits au herd-book charollais.

La fondation était riche alors de 247 hectares de terrains agricoles sur les communes de Briant, Sarry, Anzy le Duc, Semur en Brionnais, St Julien de Jonzy, Ste Foy et St Bonnet de Cray avec les fermes de Chessy, de Farges et de Rochefort, et de 60 hectares de bois.

En 1921, fut décidée la vente des fermes de Chessy et de Farges avec 196 hectares de terres et prés. Cette vente, effectuée aux enchères par Me Deshaires, notaire à Semur, produisit 1 135 000 F qui furent employés à acheter des titres de rente sur l’Etat. Ces titres existent encore et rapportent chaque année 490 F au budget de la fondation.

Après cette vente, le département restait propriétaire, outre l’Asile et la maison de Rochefort, au bourg de Semur, du domaine de Rochefort, avec ses bâtiments et 50 hectares de terrains, qui continuèrent à être gérés par l’économe de l’Asile assisté de la commission exécutive. Mais, à la suite des dévaluations successives, l’importance des revenus diminuera considérablement.

(A suivre)

NB: Les sommes sont en francs ( monnaie de l’époque). 1€= 6,56F

12
 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant