Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

  • Accueil
  • > Recherche : circuit anes brionnais

11 juillet, 2020

C’est décidé… On prend l’Air !

Classé dans : Tourisme — mairiesemurenbrionnais @ 21 h 13 min

Devant cet été bien « spécial » suite à la crise sanitaire, les 8 offices du tourisme du pays Charollais Brionnais ont décidé de passer à l’action.

L’objectif est d’attirer dans notre belle région, non seulement les touristes sortant de confinement souhaitant rester près de chez eux, mais aussi de donner l’envie aux habitants de redécouvrir, ou découvrir, des sites familiers et pourtant méconnus.

image article été

Ceci se traduit tout d’abord par l’édition de 6 brochures au titre évocateur « On prend l’air! ».

Les thèmes proposés sont :

- marchés gourmands de l’été

- activités aquatiques de l’été

- idées sorties mômes & famille

- sorties et évènements

- balades et randos coup de cœur

- Visites guidées du pays d’art d’ histoire

 

De quoi satisfaire les goûts et envies de tous, petits et grands.

 

Une nouveauté ludique a été mise en place sur « Les chemins du Roman » (itinéraires de visite des églises romanes de la région) : un circuit de géocatching.

Il s’agit, à l’aide d’une application gratuite sur téléphone, de réaliser une « chasse au trésor » en retrouvant des boites cachées sur chaque site grâce aux indications de l’application et aux coordonnées GPS.

Voici une bonne façon d’intéresser les plus jeunes à notre patrimoine !

Concernant les visites plus traditionnelles, les gestes barrières seront respectés, c’est pourquoi la prise de rendez-vous dans les offices du tourisme est demandée.

Et si, cet été, nous profitions pleinement de toutes ces richesses que nous avons sous les yeux tout au long de l’année ?

 

Toutes les infos sur www.tourismecharolaisbrionnais.fr

24 avril, 2018

Des touristes de plus en plus nombreux

Classé dans : Tourisme — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

20180419_135748_1Ces touristes suisses originaires de Bâle font partie d’un groupe venu en autocar. Ils suivent le circuit des églises romanes du Brionnais et ont déjeuné chez Monique.

La météo estivale et la pub faite récemment dans les médias (journaux et télévision) font que la saison touristique a commencé tambour battant. Ce dimanche, ils étaient nombreux à flâner dans les rues du village et à visiter notre patrimoine. La terrasse de Monique n’a pas désempli.

22 janvier, 2016

Legs Bouthier de Rochefort: Simplification du mode de gestion (suite)

Classé dans : Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

img21631

La maison Bouthier de Rochefort dans le centre du village dont un logement est loué et assure la grande partie des recettes du legs aujourd’hui.

La loi attribue au légataire un droit d’aliénation, sous réserve d’affecter le produit des cessions à l’objet du legs. En l’occurrence, trois cessions majeures sont intervenues.

-En 1921, les 4/5ème du legs ont été vendus et convertis en titres auprès du Crédit Agricole. Ces titres ont été revendus en 1982.

-En 2009, le Département cède la ferme , ses terrains d’exploitation , le cheptel et le matériel à un couple d’agriculteurs.

- En 2011, le Département a procédé à le vente d’une dizaine d’hectares en faveur de l’EHPAD Bouthier de Rochefort, de la commune de Semur-en-Brionnais et de l’OPAC Saône-et-Loire.

Simultanément, les revenus tirés du patrimoine ont diminué. D’un montant modeste, ils proviennent d’abord de la location d’un logement et de terrains exploitables, de coupes de bois dont la fréquence n’est pas annuelle et, accessoirement , de la redevance acquittée par les sociétés de chasse locales. Ces recettes se sont par exemple élevées à 5 745,77€ en 2014.

Toutefois, la gestion du legs induit certaines dépenses inéluctables (taxes foncières et assurances relatives aux logements et terrains, frais d’entretien des bois) dont le montant s’est élevé à 2 669,94€ en 2014.

Des recettes sont prévues en 2015 à hauteur de 3 984 €. la vente potentielle d’une partie des terrains ou des logements sur la commune de Semur-en-Brionnais aurait pour conséquence de réduire encore plus ces produits annuels.

Par ailleurs, au-delà des sommes dont elle détermine l’emploi, la Commission du legs a perdu l’essentiel de sa justification puisque seule subsiste désormais de son activité définie en 1963, la répartition des produits du legs: la ferme et son exploitation ne relèvent plus du département et l’Asile est devenu un EHPAD autonome.

Cependant, un avis local sur la gestion du legs apparait nécessaire quant à la destination des biens, notamment en cas de vente ou pour orienter la gestion des bois du legs.

Il est ainsi proposé de substituer aux deux organes de gestion du legs une seule et unique commission consultative, composée d’un représentant par commune désigné par le conseil municipal des 14 communes de l’ancien canton de Semur-en-Brionnais.

Les revenus du legs ne permettront prochainement que de couvrir les dépenses obligatoires relatives au patrimoine légué ou de dégager dans le meilleur des cas, un surplus minime. Le cas échéant, le bénéfice de cette somme résiduelle pourrait être attribué  à l’EHPAD selon circuit simplifié, par l’intermédiaire d’une subvention départementale.

De surcroit, l’intervention de la Commission de gestion implique aussi des frais internes pour le Département (temps gent, correspondance, procédure de mise en paiement auprès de tiers) et d’autres frais annexes relatifs au secrétariat de la Commission.

A l’évidence, le coût global  de ce dispositif actuel semble aujourd’hui disproportionné non seulement par rapport aux exigences d’une administration moderne mais aussi par rapport au produit net à répartir. Il se révèle en outre inutile dans la mesure où des conditions alternatives de gestion existent pour le legs.

D’après le rapport de la direction des finances et de l’évaluation des gestions du Département de Saône-et-Loire.

4 juillet, 2013

Vivre un été médiéval à Semur

Classé dans : Manifestations — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 00 min

LES ANIMATIONS MÉDIÉVALES REPRENNENT AVEC DES NOUVEAUTÉS

Les écoliers à peine remontés dans leur bus, voici déjà le mois de juillet et son lot d’animations.

Cette année, les inscriptions des écoles sont nombreuses. Mais ce mardi 2 juillet, nous accueillions les tous derniers : classe de Semur avec leurs correspondants de Martigny le Comte. Après place aux enfants des centres … et à ces fameuses animations.

Et cette saison, la « grande » nouveauté, c’est UN JEU DE PISTE DANS LA FORTERESSE !

Vivre un été médiéval à Semur dans Manifestations couv-ad_1-205x300couv-enft_1-202x300 dans Manifestations

L’idée a germé d’une importante animation proposée par le Comité Régional du Tourisme : « les années thématiques » dont le thème 2013-2014 est « Sur les traces des Ducs de Bourgogne ». Le patrimoine de Semur devait être intégré, d’abord pour son histoire commune avec le puissant Duché, ensuite, parce que Semur est, rappelons-le, un des PLUS GRANDS SITES DE BOURGOGNE (aux côtés, en Brionnais, de la basilique de Paray et du circuit des églises romanes) et, enfin, le dynamisme d’un site passe aussi, en partie, par ses animations…

Ce jeu de piste est en fait un « grand jeu » qui se veut à la fois un jeu de piste, une chasse au trésor et une découverte originale du site.

Jeu de piste car chevaliers (les adultes) et écuyers (les enfants) partent à la découverte de la forteresse si un jour, ils veulent ladéfendre…

Chasse au trésor car, s’ils souhaitent  intégrer la puissante armée du seigneur, chevaliers comme écuyers doivent obtenir le BLASON de Semur et pour cela, ils doivent connaître parfaitement la forteresse mais aussi l’histoire des puissants seigneurs de Semur…

Découverte de Semur, enfin, car chacun découvre d’abord l’église, puis part conquérir la Basse-Ville en découvrant les 4 chapelles du village, revient ensuite dans la ville haute pour découvrir les bâtiments de commerce et finir par le monument le plus important pour eux : le château fort.

Chemins à suivre, indices à trouver, petites épreuves à relever, noms et lecture de blason à trouver…tout ceci pour être récompenser du blason si convoité : un porte clé pour les chevaliers adultes et un autocollant pour les écuyers enfants.

Vous l’aurez compris, chacun a son carnet de route, les grands et les petits.

Les adultes chevaliers le monnaieront à 4,5€ (visite château incluse) et les écuyers enfants 2€.

LES MARDIS EN JUILLET ET AOÜT, 10-12h/14h-17h.

Cette nouvelle animation accompagne les « anciennes ». L’association reconduit donc les « VISITES GUIDÉES A THÈME DU VILLAGE. La 1ère a lieu ce vendredi 5 juillet, à 16h, sur le
thème, cette saison encore, du « patrimoine caché ».

Dans le château fort St-Hugues nous irons à la recherche des marques et détails cachés de l’architecture avec pour supports des photos. Puis, des archives anciennes nous fourniront de nombreuses infos sur les tours du château dont celles disparues.
Excellente occasion d’aborder quelques anecdotes très intéressantes…

A l’église St-Hilaire, on s’intéressera aux sculptures cachées à l’extérieur comme à l’intérieur.
Munis de jumelles de vue, on pourra observer, scruter, décortiquer les modillons sous les corniches des toits et à l’intérieur, les chapiteaux historiés sacrément cachés ! Puis, on partira
dans le village : à l’ancien auditoire de justice (1780) et dans la pierre des belles maisons du bourg (16 et 17ème siècles), on regardera les différentes marques de tacherons, les dates sculptées…. Mais surtout, on ouvrira exceptionnellement les portes des cours privées des maisons pour aller à la recherche des derniers vestiges des murs à pans de bois caractéristiques de l’habitat du Moyen âge.

Magali BONIN médiatrice culturelle et chargée de projets, Château Saint-Hugues.

 

18 septembre, 2012

La nouvelle technologie au service des Eglises Romanes

Classé dans : Manifestations,Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 27 min

Une dizaine d’églises romanes va être investie de petits codes-barres lisibles par les smartphones. L’inauguration s’est faite samedi matin à l’église de Semur-en-Brionnais.

La nouvelle technologie au service des Eglises Romanes dans Manifestations IMG_5454_1

C’est l’inauguration du QR-Code devant le portail dédié à Saint Hilaire.

« Dressées au cœur des villages depuis 800 à 900 ans, les églises romanes du Charolais-Brionnais ont trouvé un nouveau moyen de vanter leurs attributs architecturaux. Un petit code-barres, à peine plus grand qu’un timbre-poste, s’est invité sur les panneaux d’affichage. Ce petit carré noir et blanc non-identifié est un QR code : une image numérique lisible par les smartphones, nouvelle génération de téléphones intelligents. Il suffit de «flasher » le QR code avec son appareil pour faire directement apparaître une série d’informations sur l’écran.

Ça y est, ça marche !

Penché sur le panneau, son téléphone en main, le président de l’Agence départementale du tourisme, Jean-Paul Drapier, est le premier à faire le test, hier matin, sur l’église de Semur-en-Brionnais. Le smartphone bien en face prend une photo grâce à une application téléchargée gratuitement au préalable. La conversion du code-barres est presque instantanée. Un petit bip annonce le succès de l’opération. « Ça y est, ça marche, j’ai plein d’infos sur l’église. » Du bout des doigts, textes et photos défilent sous le regard surpris et amusé des utilisateurs. Les photos s’agrandissent d’un geste, le texte peut se traduire en anglais.

Les détails patrimoniaux sont complétés de liens vers les sites dignes d’être visités aux alentours, ainsi que les restaurants et hébergements à proximité. Cinq premières églises brionnaises sont dotées de ces QR Codes depuis hier, à l’occasion des Journées du Patrimoine. Cinq autres suivront sur le Charolais, de Paray-le-Monial à Toulon-sur-Arroux, d’ici novembre. « Nous avons voulu donner une image de marque et de modernité à nos églises, sans pour autant faire de discrimination numérique ! », avertit Simon Belot, en charge du projet pour le Centre d’étude des patrimoines (CEP) de Saint-Christophe-en-Brionnais.

Infos supplémentaires

Que les réfractaires du smartphone se rassurent. Ces informations ne viennent qu’en plus des panneaux déjà présents dans les églises. « Le QR code complète l’information générale donnée sur place. Ici à Semur, par exemple, le QR code évoque plus précisément le linteau de Saint-Hilaire, une partie remarquable de l’église », poursuit Simon Belot.

« C’est un très bel outil de valorisation du patrimoine, ça facilite l’accès à l’information. En plus, le numérique se met à jour, là où le papier est dépassé », ajoute, admiratif, Jean-Paul Drapier.

L’Agence départementale du tourisme qu’il préside investit sur la notion d’itinérance touristique et l’apport des nouvelles technologies.Elle a financé le présent projet du CEP, pari le plus novateur suite à un appel à projet. Ces petits codes-barres devraient donc continuer à fleurir le long des Chemins du Roman si l’expérience est concluante.

Charlotte REBE (JSL)

IMG_5455_1 dans Vie communale

Simon BELOT présente le projet devant la carte du circuit des églises romanes du Brionnais où figurent plusieurs QR-Codes.

IMG_5449_1

Jean-Paul DRAPIER, président de l’Agence Départementale de Tourisme teste le QR-Code.

IMG_5463_1

Tout le monde n’a pas encore le matériel adéquat. La démonstration est tout de même très convaincante et enchante les utilisateurs.

IMG_5459_1

Exemple d’information: l’explication du linteau de Saint-Hilaire (en Français ou en Anglais).

16 août, 2012

Ils randonnent avec des ânes

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 46 min

Ils randonnent avec des ânes dans Vie communale IMG_5322_1

Deux familles originaires de la région Provence sont arrivées à Semur en provenance d’Anzy le Duc avant de faire étape à St Julien de Jonzy. Les ânes portent l’intendance: nourriture, vêtements de rechange. Ils sont très dociles et font le bonheur des enfants. Randonner avec des ânes est devenu une activité originale et très prisée par les touristes qui découvrent le Brionnais. L’association « Bougres d’Anes » de Melay propose des circuits de découverte de notre région en plusieurs étapes avec des hébergements originaux dans des roulottes, des tipis ou plus traditionnels dans des gîtes. Ces Provençaux étaient ravis de parcourir les sentiers au milieu d’une campagne verdoyante. (FB)

5 juin, 2012

Rencontre avec Hannelore PEPKE pour préparer l’avenir touristique

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 57 min

Semur-en-brionnais, l’un des Plus Beaux villages de France et Site clunisien, bénéficie depuis peu du nouveau statut de « grand site de Bourgogne ». Semur gonfle ainsi la courte liste des sites bénéficiant de ce titre dans le Brionnais : la basilique de Paray-le-Monial et le circuit des églises romanes, et la longue liste des sites en Bourgogne tels que l’abbaye de Cluny, Fontenay, Vezelay, Dijon, Le Mont Beuvray, la Roche de Solutré, ou encore la basilique de Tournus, etc. (Voire les sites sur http://www.bourgogne-tourisme.com/pages/fr/menu-principal/les-incontournables-4000.html.).

Ce titre de « grand site de Bourgogne » est attribué par Bourgogne Tourisme, structure sous l’autorité du Conseil régional. Il permet, notamment et dans un premier temps, de dynamiser la communication de Semur grâce aux prospectus imprimés et distribués dans la région par Bourgogne tourisme, et grâce à leur site internet (http://www.bourgogne-tourisme.com.)

Rencontre avec Hannelore PEPKE pour préparer l'avenir touristique dans Vie communale IMG_0619_1

C’est dans le cadre de ce nouveau statut que mercredi 23 mai dernier, l’association Les Vieilles Pierres -dont la mission est de restaurer et de valoriser le patrimoine communal- et le maire de la commune, François Baciak, rencontraient Mme Hannelore Pepke, chef de produits Patrimoine et chargée d’études de Bourgogne Tourisme.

Après avoir expliqué le fonctionnement de la structure, Mme Pepke, qui connaît fort le Brionnais pour être notamment un membre fondateur du CEP à St-Christophe, nous a exposé les projets 2014-2015 de la région et notamment le projet intitulé les « années thématiques » : tous les deux ans, la région fédère les sites bourguignons autour d’un thème. L’avant dernier était Cluny 2010 et le thème 2012-2013 est « Sur les traces des gaulois et des romains ». De nombreuses manifestations sont organisées et communiquées à l’aide de la presse, de prospectus ou de petits livrets déposés dans toute la Bourgogne.

Mme Pepke a souhaité rencontrer les acteurs du patrimoine de Semur pour annoncer de vive voix le thème des prochaines années thématiques 2014-2015. Il sera « Les Ducs de Bourgogne », avec pour point fort la réouverture des salles médiévales du palais ducal de Dijon en restaurations depuis de longs mois. Bien que le thème s’oriente davantage autour des Ducs Bourguignons de la dynastie des Valois (13-14ème siècle), on n’oubliera pas pour autant les tous premiers Ducs de Bourgogne appartenant à la lignée capétienne ( 11ème siècle). Ce sont ces Ducs qui nous intéressent à Semur et particulièrement le Duc Robert le Vieux (frère du roi de France) car ce dernier épouse Hélie de Semur en 1033, une des filles du seigneur de Semur et sœur de l’abbé Hugues de Semur. On envisage, de fait, d’intégrer Semur à ce grand déploiement de manifestations et de communication à échelle régionale et plus.

IMG_0624_1 dans Vie communale

D’ici là, nous vous invitons à visiter ou revisiter (ou rerevisiter) le patrimoine de Semur, le château Saint-Hugues… et à participer aux animations médiévales de l’été dont le programme sera en ligne très prochainement sur le blog. Vous pouvez le voir dès maintenant sur www.semur-en-brionnais-vp.fr

A très bientôt

Magali Bonin

Médiatrice –
Association Les Vieilles Pierres

 

 

2 mars, 2012

Oser le Milieu Rural

Classé dans : Manifestations,Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 8 h 03 min

Les Foyers Ruraux du Charolais Brionnais organise une conférence débat

Vendredi 2 mars à 20h30

Salle des fêtes de Marcigny

« Oser le Milieu Rural »

Initiatives, choix de vie, témoignages

Ils ont choisi de vivre et de travailler en milieu rural:

-Installation en agriculture biologique et chambre d’hôtes.

-Ouverture d’une boulangerie bio: pain au levain fait à la main et cuit au four à bois.

-Circuits touristiques avec des ânes.

-Création d’un centre d’art contemporain.

Les intervenants:

David HUYGHE: Ferme des Bruyères à Vitry en Charolais.

Charlotte HYDE: Boulangerie « Les trois petits pains » à St Julien de Jonzy.

Céline CROLA: « Bougres d’ânes » à Melay.

Georges SILVA et Franz SPATH: Centre d’art contemporain Franck Poper à Marcigny.

Bernard GINISTY: Philosophe de formation, il a étudié plus particulièrement la pensée de Gaston BERGER et la prospective. Il a exercé pendant de nombreuses années des responsabilités nationales dans la formation des travailleurs sociaux.

 

25 août, 2011

Randonner en Brionnais avec des ânes

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 23 min

img98471.jpg

Cet été, nous avons rencontré plusieurs touristes ayant choisi une formule originale qui fait son chemin en Brionnais: randonner avec des ânes. Aliboron transporte le matériel: tentes, nourriture et les enfants quand leurs petites jambes ne suivent plus. Les adultes et les plus grands enfants marchent à côté et profitent au maximum de la campagne Brionnaise. Cette famille venue de la Savoie s’est régalée le long des chemins de randonnée, faisant étape dans des endroits enchanteurs comme la ferme de l’Enfer qui porte bien mal son nom tant le lieu est accueillant avec son nouveau propriétaire.

L’association « Bougre d’Ane » de Melay propose donc des circuits avec des ânes. On peut soit dormir sous tente soit faire étape dans des gites comme à St Julien de Jonzy chez Françoise et Roland Julien. (FB)

16 septembre, 2010

Journées du Patrimoine samedi et dimanche

Classé dans : Manifestations — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 14 min

 666t0426751.jpg

Notre village participe bien évidemment aux journées du patrimoine. Voici les sites qui seront proposés aux visiteurs samedi 18 et dimanche 19 septembre.

Ancien auditoire de Justice: Il a été construit en 1780 sur les plans de l’architecte Guillemot alors que Semur en Brionnais, capitale de baillage,nécessite d’urgence un nouvel édifice pour rendre la justice. Aujourd’hui, le monument est l’Hôtel de Ville.Visite libre gratuite. Samedi et Dimanche de 10h à 19h pour l’intérieur. Samedi et Dimanche toute la journée pour les extérieurs. Exposition: l’histoire de l’ancien auditoire de justice.

img81591.jpg

Château Saint-Hugues: C’est le plus ancien château de Bourgogne. Il a conservé son donjon roman carré, massif, haut de 22m, aux murs épais de 2m et percés de rares ouvertures. C’est ici que naquit Hugues de Semur grand abbé de Cluny à l’origine de la construction de Cluny III. Visite libre(1€) Samedi et Dimanche de 10h à 19h. Visite guidée (1€) Samedi et Dimanche 10h30, 14h, 16h, 18h. Exposition sur les travaux réalisés lors du chantier d’insertion de 2008-2009. Nombreuses photos réparties dans le château.

imgp00471.jpg

Collégiale Saint-Hilaire: Dans une chapelle latérale a été installé le trésor de l’église: sept statues de bois polychrome des 16ème et 17 ème siècles. Visite libre gratuite Samedi et Dimanche de 10h à 20h. Visite guidée gratuite Dimanche 14h, 18h. Circuit les Chemins du Roman: accueil guidé dans les églises romanes du Charolais-Brionnais mis en place par le Centre internationnal d’Etudes des Patrimoines (St Christohe en Brionnais).

imgp00171.jpg

Eglise Saint Martin la Vallée: Monument lové dans la verdure, au creux d’une vallée en contre-bas du bourg castral. Petite église romane avec son clocher rejeté sur le côté. A l’intérieur, décor peint s’échelonnant du 12ème au 16ème siècles. Visite libre gratuite Samedi et Dimanche de 10 à 19h. Visite guidée gratuite Dimanche de 14h à 18h.

Salle du Chapître: Plafond peint et cheminée décorée. Visite libre gratuite Samedi et Dimanche de 8h à 20h. Exposition sur l’art roman en Charolais-Brionnais.

 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant