Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

  • Accueil
  • > Recherche : ferme enfer christophe wagner

7 mai, 2021

Portes ouvertes à la Grange de l’Enfer

Classé dans : Manifestations — mairiesemurenbrionnais @ 4 h 59 min

Bonjour de la ferme 

Le printemps est là, avec lui notre envie de profiter du plein-air, de se retrouver en terrasse afin de partager ces bons moments qui jalonnent notre vie sociale.

… la Grange de l’Enfer ouvrira ses portes ce samedi 8 mai à partir de 15h à St Julien de Jonzy (D9 en descendant vers Semur en Brionnais) 

- Balade à l’étang

image001   

- Câlins aux chevreaux nouveaux-nés 

image003

- Visite de la ferme et ses alentours, salutations au troupeau Aubrac et sa quinzaine de veaux fripons

image005

- Buvette bière et vin bio locaux, jus de fruits de producteurs

- Grillades et dégustation de boeuf, veau et pures merguez mouton-chèvre de l’Enfer vous seront offerts

- Tartinade de Rebêêlle, notre faisselle pur chèvre à l’ail des ours.

 image007

- Échange informel sur la notion de qualité en production de viande : à l’Enfer, le choix radical du tout herbe, tout plein-air et tout bio… celui de l’avenir ?

 image009

Les personnes intéressées pourront acheter de la viande sur place ou en réserver sur les colis à venir (dans la limite du stock disponible)

- Veau broutard : rôtis, escalopes, blanquette, tendrons (Viande fraîche certifiée AB conditionnée ss vide)

- Agneau: Tranches de gigot, côtelettes, ragoût, épaule (Viande fraîche certifiée AB conditionnée ss vide)

- Merguez mouton chèvre (Viande congelée certifiée AB conditionnée ss vide par paquets de 6 unités)

- Steak haché pur boeuf (Viande congelée certifiée AB conditionné par 30 unités de 100g)

 

Au plaisir de se rencontrer bientôt en pleine nature autour d’un verre (dans le respect des précautions sanitaires de rigueur). 

  image011

 

Christophe Wagner – 06 71 03 84 71

L’Enfer 71110 St Julien de Jonzy

46°15’13″N 4°06’59″E

 

 

23 juillet, 2020

Le premier anniversaire du Magasin des Possibles

Classé dans : Vie associative — mairiesemurenbrionnais @ 13 h 17 min

 

anniv

 

Bonjour à tous !

Voici déjà 1 an que cette belle aventure semuroise a commencé : nous avons su garder le cap, contre vents et marées, malgré le confinement, et avons ainsi pu partager de nombreux moments d’émotions, de rencontres, d’ateliers, de débats, d’événements en tous genres… Que de chouettes souvenirs emmagasinés dans ce lieu qui se voulait convivial et ouvert à tous les possibles !!! Pari réussi !!!Merci d’être venu si nombreux pour fêter ça avec nous et merci à nos chers voisins belges pour nous avoir régalés avec leurs délicieuses gaufres à la « Bruxelles ma belle ». On remet ça quand ?Pour ceux qui n’était pas là, nous avons une grande nouvelle à vous annoncer : grâce à la confiance de Pôle Emploi et de la Région, un emploi a été créé ! Il permettra de pérenniser le lieu et de construire encore d’autres possibles, ensemble :)

De plus, le financement participatif a pris fin et nous avons pu récolter 6.302 € grâce à 87 généreux donateurs !!! Merci à tous !!! Pour ceux qui le souhaitent, vous pourrez bientôt venir chercher vos contreparties lors des cafés/tartines.

Ce sera l’occasion de voir les oeuvres de Pascale Cuinier qui nous a gentiment prêté des toiles oniriques et fantasques du Brionnais. Pour toute vente, un pourcentage sera reversé à l’Association. Nous la remercions chaleureusement !

Le Réseau des Possibles n’a pas dit son dernier mot : vous êtes conviés à venir à l’Assemblée Générale de l’association Les Martselots MERCREDI 5 AOUT A 20H à la Salle des Fêtes de Semur en Brionnais.

Le café est ouvert les après midi de 15 à 19h pour vous désaltérer (jus, expresso, thés, tisanes, glaces) et le Café/Tartines le samedi de 9 à 12h.

IMPORTANT : Avec les vacances, nous manquons de petites mains pour tenir les permanences… Même 1 fois de temps en temps, ce serait super pour soulager l’équipe de super bénévoles qui a besoin de souffler un peu après ces derniers mois intenses… Faites tourner svp ! Merci !!! <3

ALTERTOUR EN BRIONNAIS : L’AlterTour c’est quoi ? C’est une joyeuse bande de citoyens qui pédale à travers la France à la rencontre des alternatives locales et de ceux qui font le monde de demain. Ils passeront à Semur au Magasin des Possibles ce dimanche matin ainsi qu’à la Ferme de l’Enfer… Message de l’AlterTour : Habitant.es du Brionnais, rejoignez-nous pour une journée, un repas, un débat ! Les habitant.es qui veulent rejoindre l’Altertour ponctuellement sont les bienvenu.es : Rouler avec nous entre 2 étapes, partager un repas ou participer à un débat organisé par le tour, c’est possible ! Prenez soin de vous et surtout restons solidaires ! RDV CE DIMANCHE 26/07 A 16H30 A LA FERME DE L’ENFER (entre St Julien de Jonzy et Semur en Brionnais) pour un débat qui portera sur les moyens de devenir plus résilients (adaptable au changement climatique, social …). PAR QUELS LEVIERS POUVONS-NOUS ENCORE TENTER D’ATTENUER LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ? EST IL OU NON TROP TARD POUR Y PARVENIR ? L’ESPECE HUMAINE EST ELLE MENACEE ? Autant de questions qui demandent à chacun d’entre nous, au niveau personnel et collectivement des réflexions.. suivies d’actions à mesure que l’urgence se confirme. Parlons-en. 2 personnes qui y consacrent l’essentiel de leur vie alimenteront le débat : Jérôme Frignet, engagé dans les actions de Greenpeace & Christophe Wagner, 25 ans d’agriculture bio et paysanne
Merci de signaler votre présence à Christophe de la Ferme et d’apporter un plat partagé si vous restez pour le repas de ce dimanche soir. Des boissons seront disponibles sur place.
CONTACT : cwagner_56 @ yahoo.fr / 06 71 03 84 71

Possiblement,

Emma pour Les Martselots

Le Magasin des Possibles
180, grand’rue
71110 Semur en Brionnais
lemagasindespossibles@posteo.net
DU MARDI AU VENDREDI DE 15 H A 19 H
LE SAMEDI DE 9 H A 12 H C’EST CAFE/TARTINES !
Vous pouvez suivre notre actu sur

Le premier anniversaire du Magasin des Possibles dans Vie associative dans Vie associative

14 mai, 2020

Le confinement à la Ferme de l’Enfer est proche du paradis

Classé dans : Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

 

le-confinement-a-la-ferme-de-l-enfer-est-proche-du-paradis-1589304258_1

Christophe Wagner est l’heureux agriculteur de la Ferme de l’Enfer, lieu paradisiaque où, en ce mois de mai, la nature explose. Les troupeaux d’aubrac dont les robes offrent des dégradés allant du blond au caramel, les brebis, croisées thônes et marthod et rava et leurs agneaux, les chèvres d’Auvergne et leurs cabris, offrent un spectacle bucolique de toute beauté. Tout ce petit monde court, se déplace, broute, rumine sur les prairies naturelles. Serait-ce la répétition de l’Éden en Brionnais ?

« Ce confinement a rapproché les gens des producteurs locaux »

Les mercredis matin et les vendredis soir, le fermier procède à une vente à la ferme : oufs, diablotin et faisselles de chèvre, steaks, bourguignon et pot-au-feu, terrines et pâté de bœuf, merguez, tête de veau…

« Ce confinement a rapproché les gens des producteurs locaux, affirme Christophe Wagner. Ils sont nombreux à avoir pris conscience du local : qualité, relations humaines, moins d’impact CO 2 , distances réduites, gain de temps… Je suis en partenariat avec Le Magasin des possibles , l’épicerie associative de Semur. Les clients y passent commande de mes produits après avoir lu la lettre informative de l’épicerie. Les habitués, eux, viennent encore jusqu’à la ferme chercher ce qu’ils ont l’habitude d’acheter. »

Pour le fermier, la période de confinement a été propice aux affaires. « J’estime vendre davantage. En 1996, je vivais en Bretagne. J’élevais des vaches laitières bretonnes pie-noir. J’étais déjà en bio, 100 % à l’herbe et en plein air. Arrive la crise de la vache folle. Mes clients, désorientés, m’ont demandé où trouver de la bonne viande. J’ai décidé de garder mes veaux et de faire du bœuf de trois ans. »

Et après le confinement ? « Avec les beaux jours qui se profilent, je suis impatient de voir arriver la vraie reprise avec les acheteurs à la ferme, s’attardant à la grande table en bois pour faire connaissance, discuter à bâtons rompus, refaire le monde, profitant du cadre exceptionnel dans lequel j’ai la chance de vivre. »

Fabienne Croze (Source JSL)

CONTACT Sur la route de Semur à Saint-Julien. Vente à la ferme le mercredi de 10 à 12 heures et le vendredi de 17 à 19 heures. Tél. 06.71.03.84.71. et cwagner_56@outlook.fr

14 mai, 2019

Ambiance de feu à la ferme de l’Enfer qui inaugurait sa boutique

Classé dans : Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

20190510_191152_1

Vendredi en fin d’après-midi, régnait une ambiance particulière à la ferme de l’Enfer, pour l’inauguration de la boutique. Ce paradis est l’œuvre de Christophe Wagner, paysan bio qui aime à partager son savoir et ses convictions.

Les 18 vaches Aubrac de la ferme de l’Enfer et leurs veaux broutent l’herbe de la propriété et, l’été, la complètent avec le feuillage des haies soigneusement taillées. L’hiver, du foin complète la nourriture en vert.

Des chèvres de race massif central nettoient les ronces et donnent leur lait pour les fromages. Ovins et bovins cohabitent en bonne harmonie dans ces prairies naturelles.

Jardin en permaculture pour légumes en abondance

Le jardin, en permaculture, produit des légumes en abondance qui complètent les productions animales.

Vendredi, le maître des lieux inaugurait sa boutique à la ferme. Il a proposé un verre à ceux qui restaient à discuter aux grandes tables installées dans la partie de la grange située entre le fenil et la boutique. Outre les produits de la ferme, il proposait les productions locales de ses amis.

De 15 à 19 heures, les visiteurs ont défilé sans relâche, s’attardant dans les chaises longues installées près de la grange.

Emma Chardon, elle, en profitait pour récolter des adhésions à la nouvelle association semuroise d’épicerie-café Les Martselots des possibles.

« Je suis souvent seul et aime partager mes passions et productions, explique Christophe Wagner. Je cherchais à faire venir du monde chez moi. J’ai un projet de gîte dans le vieux bâtiment. »

Gros investissement projet sur le long terme

« Ce projet requérant un investissement financier, s’inscrit dans le long terme et nécessite que je valorise d’avantage ma production, continue le propriétaire. Cette boutique a naturellement trouvé sa place dans la grange. »

Tout a été réalisé avec des matériaux et objets de récupération : les portes, les étagères. Il a fallu faire réaliser un parking en bord de route. « Depuis ce parking, on peut faire une jolie balade de 400 mètres », avance Christophe Wagner.

Pour cette inauguration, le fermier offrait à boire et a proposé à ceux qui le souhaitaient, de rester goûter sa soupe orties ail des ours et sa tête de veau, accompagnée d’une sauce gribiche. Les végétariens, eux, ont dégusté la sauce servie à part.

Sur la route de Semur-en-Brionnais à Saint-Julien-de-Jonzy. Ouvert les mercredis de 10 à 13 heures et les vendredis, excepté le troisième du mois où Christophe Wagner tient son stand au Martsi de Saint-Julien-de-Jonzy de 15 à 19 heures.

Fabienne Croze (Source JSL)

 

17 septembre, 2018

Une nouvelle au P’tit Marché

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

et-voici-la-toute-derniere-arrivee-photo-fabienne-croze-1536827785_1

 

Après l’arrivée de Xavier Lemeret  qui a installé son stand « Le Comptoir de Prunelle » présentant des fruits et de légumes, le P’tit Marché du dimanche a accueilli dernièrement une nouvelle. Il s’agit de Virginie Agniel Léguevaque. Elle a installé sa savonnerie ambulante ouverte en février, » Bulles d’Autrefois » au pied du Château. Venue des Alpes-de-Haute-Provence, elle a suivi son mari instructeur à l’aérodrome de Saint-Yan. Nous lui souhaitons de faire de bonnes affaires dans notre petit village.

Le P’tit Marché se tient le 2e et 4e dimanche de chaque mois. Il a déjà sept années d’existence. Après un départ en fanfare, il a décliné quelque peu faute de clients. C’était sans compter sur la ténacité  des fidèles exposants qui ne ratent pratiquement jamais un marché: Christophe Wagner de la ferme de l’Enfer, Jean Roland et Marie les vignerons du Beaujolais, Jacky  Morel le producteur de miel de Saint Yan, Rachel Durand et ses pains bio, Christian Monnereau le maraicher du Moulin de L’Arconce,  Nicolas Mansuy qui propose des plants d’arbustes et d’aromates,  les vêtements et autres produits de l’association France-Chili, représentés par le couple Lautaro. Si les clients restent fidèles et viennent encore plus nombreux chaque dimanche c’est aussi en raison de l’ambiance si sympathique. Le cadre est exceptionnel, la terrasse du bar est accueillante…tout invite à passer un bon moment en agréable compagnie.

6 mai, 2016

Fructueuse association entre bovins, caprins et éleveur

Classé dans : Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 00 min

Wagner

Christophe Wagner a acquis il y a 5 ans un petit domaine en piètre état. Sur un coup de cœur, ce «Chti» a choisi la ferme de «l’Enfer» (en-fer, dont le minerai fut extrait autrefois, dixit le botaniste Gérard Ducerf qui a herborisé en ce lieu pourvoyeur de plantes rares). L’éleveur ne regrette pas son implantation dans ce vallon: une biodiversité préservée, des herbes introuvables ailleurs, de l’eau en quantité.

Christophe est un «bosseur»: il a retroussé ses manches pour restaurer la ferme sur laquelle il élève une quinzaine de vaches Aubrac nourries exclusivement à l’herbe et au foin. Sa production étant certifiée bio, sans désherbant chimique, il était préoccupé par l’état d’abandon des prairies. Notre homme souhaitant contribuer à la sauvegarde d’espèces menacées (comme il l’a déjà fait dans le Morbihan avec la vache Bretonne Pie Noir), il a choisi d’élever quelques chèvres de la race dite du Massif Central, qui a failli disparaître dans les années 80. Rustique, adaptée au parcours en terrain difficile, l’animal possède de la bourre sous le poil grâce à laquelle il supporte mieux les aléas climatiques. Chaque année, l’éleveur emprunte un nouveau bouc de qualité pour améliorer la génétique. Après cinq générations en croisement d’absorption, le troupeau sera considéré de race pure. Sonnailles au collier, les chèvres circulent en liberté, le jardin et la cour de la ferme étant protégés.

A table !_1

Si les «biques» lui permettent de produire quelques fromages «pur chèvre» -qu’il vend au Marché Terroir de Semur, les 2ième et 4ième samedi du mois, Christophe profite également de leur aptitude à débroussailler. Elles participent efficacement à la suppression progressive des ronces, genêts, orties et autre prunelliers. Le paysan complète le travail, suivant son humeur, soit à la faux, au «goillard» ou à l’aide d’engins mécaniques. Sur les zones appauvries où la chaille (silex) affleure, suit un épandage épais mais localisé de fumier dont le compostage termine le travail: une herbe de qualité se réimplante et les vaches reviennent : le cycle de la prairie est rétabli. «Chèvres, vaches et bonhomme : en valorisant la synergie entre les compétences de ses acteurs, la paysannerie estéconome… et respectueuse de l’environnement!»

Brio2704FC1 Echalote et Etincelle dans un aubépin_1

Fabienne Croze de l’Académie des Ecrivains Publics de France

«

 

24 novembre, 2012

Le Marché aux Produits du Terroir soufflera sa première bougie ce dimanche

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 22 min

Le Marché aux Produits du Terroir soufflera sa première bougie ce dimanche dans Vie communale img_0417_1

Un an déjà que le Marché aux Produits du Terroir a été créé. Il s’installe le 2ème et le 4ème dimanche de chaque mois sur la magnifique place de notre village entre la Mairie et l’Eglise. Il a su fidéliser de nombreux clients, fins gourmets qui trouvent là des produits de grande qualité. Ils viennent de Semur ( encore trop peu nombreux) mais aussi des communes alentours. C’est l’occasion d’une sortie en famille le dimanche matin lorsqu’on travaille toute la semaine. C’est aussi l’occasion d’emmener les amis que l’on reçoit visiter le village. Une dizaine de forains sont régulièrement présents depuis la création que le soleil brille ou que la bise glaciale souffle sur la place. Chantal Lacotte  a recruté d’autres forains pour fêter ce premier anniversaire. La place sera bien garnie.

 Au Coin du Potager, Vincent et Charlène (légumes et compositions florales et automnales). Daniel Sennepin (viandes, volailles, cailles et œufs de cailles, charcuteries maison…). Bernard Desvaux, de Saint-Edmond (Miel et pain d’épices). Safran, Or rouge de Brionnais, Frédéric Bonnelles (pistils de safran et tous produits dérivés). L’escargot Brionnais, Corinne Rubod (préparations artisanales à base d’escargots). Bruno Muschotti (fromages et yaourts de chèvres bio). Christophe Wagner, la ferme de l’Enfer et sa viande Aubrac. La Caravane Passe… Cuisine… Cuisine d’ici et d’ailleurs, ce jour-là passant par Semur, elle nous apportera des saveurs du Sénégal (plats cuisinés à emporter). Loulou Auclair (festival de couleurs avec des oiseaux de compagnie et des lapins nains). Champagne Aveline Lucien de Allemant (51). Abbaye de Sainte-Radegonde (vin blanc du Pays Nantais, huîtres et moules du producteur). Beaujolais Domaine des Fonterouilles, Jean-Roland et Marie Pradel, Beaujolais Domaine des Fonterouilles. Kycia (bijoux fantaisies, foulards…). La Coutelleries de Pouilly-les-Nonains. Les producteurs feront une dégustation de leurs produits et puis, il y aura une vente de marrons chauds et de vin chaud dont le bénéfice ira à l’école de Semur.

Il y aura aussi des artisans: Ch’tite Sé Boussageon de Poisson avec sa poterie vernissée, Kycia fantaisies, Vial Sylvie avec ses écharpes, ses foulards et ses bijoux fantaisie, Claude Munoz avec ses dentelles.

Il y aura même un orgue de barbarie. Jacques Charmont viendra créer une ambiance musicale.

François BACIAK

7 mai, 2012

La campagne des législatives est lancée

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 30 min

La campagne des législatives est lancée dans Vie communale IMG_0561_1

Avant même de connaitre le résultat de l’élection présidentielle, les candidats aux prochaines élections législatives (10 et 17 juin) occupent déjà le terrain. Après la venue de Nicolas GUILLEMET, c’était au tour d’Edith GUEUGNEAU, candidate dissidente du Parti Socialiste, de rendre visite au chef-lieu du canton ce dernier vendredi. Souhaitant aller à la rencontre de la population et des acteurs économiques du territoire, une visite a eu lieu à la ferme de l’Enfer où s’est récemment installé Christophe WAGNER. Ce dernier a fait découvrir à Edith GUEUGNEAU accompagnée de son suppléant Christian BONNOT, son installation où l’écologie et l’énergie douce ont eu sa préférence: panneaux photovoltaïques, panneaux solaires, traitement des eaux par bassin filtrant … De plus, Christophe se singularise par le choix d’une race atypique pour la région: la race AUBRAC. Son prochain projet: la création de chambres d’hôtes pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes. Ce fut donc une rencontre et des échanges intéressants: l’avenir de l’agriculture dans notre territoire passe sans doute par la diversification des activités. L’accueil des touristes est certainement une piste.

Après la visite sur le terrain, une rencontre avec les maires du canton a eu lieu en mairie: 4 maires ont répondu favorablement à l’invitation d’Edith GUEUGNEAU. Là encore des échanges ont eu lieu. Edith GUEUGNEAU reviendra à SEMUR EN BRIONNAIS le vendredi 8 juin à 20h pour une réunion publique à la salle des fêtes. A noter que Jean-Marc NESME, candidat lui aussi, a décidé de ne pas venir chez nous alors qu’il sera présent dans tous les autres chefs-lieux de canton de la nouvelle circonscription. Mépris pour Semur? Il ira par contre à St Christophe et à Iguerande. Les habitants de Semur lui en seront certainement très reconnaissants.

François BACIAK

26 avril, 2012

Découvrez la ferme de l’Enfer!

Classé dans : Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 55 min

Découvrez la ferme de l'Enfer! dans Vie intercommunale IMG_0523_1

Christophe WAGNER s’est installé dans la ferme de l’Enfer depuis 2 ans. Cette ferme se situe dans le vallon entre Semur et St Julien de Jonzy. De gros travaux pour aménager l’exploitation ont déjà été réalisés. Christophe Wagner fait  preuve d’originalité en matière d’élevage dans notre terre traditionnellement destinée à la race charolaise en ayant choisi la race Aubrac, dont les vaches ont belle allure avec leurs beaux yeux noirs cernés de blanc.

IMG_0524_1 dans Vie intercommunale

Christophe WAGNER était présent sur le marché ce dernier dimanche pour présenter sa ferme et son élevage.

« L’écologie, yé bien d’en parler, yé mieux d’Enfer! » Voilà le slogan original qui accompagne sa publicité.

François BACIAK

25 avril, 2012

Marché et élections

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 05 min

Marché et élections dans Vie communale IMG_0517_1

La place St Hugues était copieusement garnie ce dernier dimanche. Aux forains qui sont désormais des habitués du marché aux produits du terroir se sont joints d’autres producteurs invités par l’association des Vieilles Pierres à l’occasion de leur marché gourmand. Ce dimanche coïncidant avec le 1er tour des élections présidentielles, les électeurs n’ont pas pu s’empêcher de faire un petit tour de marché, visitant chaque banc, même si un vent frisquet balayait la place. A noter que tout s’est bien passé au niveau circulation et stationnement. Daniel Gendras s’est bien acquitté de sa charge.

IMG_0522_1 dans Vie communale

Christophe WAGNER s’est récemment installé dans la ferme de l’Enfer où il élève des vaches et des veaux de race AUBRAC. Il proposera bientôt de la viande de sa production sur le marché. Il était présent ce dernier dimanche pour présenter son élevage. Gilbert BUFFET et Pascal PERRAT éleveurs de la race charolaise sur notre commune n’ont pas manqué l’occasion de discuter avec Christophe WAGNER, confrontant leurs expériences.

François BACIAK

 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant