Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

15 mai, 2013

Souvenirs de guerre (5)

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 08 min

La famille FRANCK a été expulsée du Luxembourg en 1940. Elle a été accueillie chez les PERRET puis a logé à la ferme BACHELET en Bel Air. C’est Juliette FRANCK qui raconte.

Souvenirs de guerre (5) dans Vie communale semur-picnic1

La famille FRANCK lors d’un pique nique.

LA VIE A SEMUR

Ceci dit, nous passons le moins de temps possible dans notre logement ; Nous rendons visite à madame Perret, nous fréquentons les autres Luxembourgeois présents au village. Nous nous  rencontrons sur la place du village, nous faisons des excursions dans les alentours ou bien nous observons les garçons en train de pêcher. Un jour, j’emprunte le vélo de madame Perret pour aller rendre visite à la famille Delvaux logée à Saint-Christophe.
Rigolo : il faut une plaquette d’impôt pour le vélo, et madame Perret va emprunter celle de sa voisine : les Français sont malins, au lieu d’acheter chacun sa plaquette, on se la refile en cas de besoin.

Souvent, nous descendons à pied vers Marcigny, une sympa petite ville, avec un marché hebdomadaire. Le matin de bonne heure, les paysannes descendent au marché, avec leurs paniers, leurs
petites charrettes, et même les vieilles voitures d’enfant servent comme moyen de transport! Elles servent probablement tantôt pour promener les bébés, tantôt pour transporter poules, poussins, canards, oies, pigeons, chevrettes et agneaux : tout ça se trouve au marché de Marcigny ! Et même les cochons, les chèvres, les moutons! Nous y rencontrons les autres Luxembourgeois, on s’installe à une terrasse avec une baguette croustillante, une saucisse chaude, un verre de vin rouge pour les adultes et une limonade de framboise pour les jeunes et enfants ; on profite du beau temps de printemps.
C’est ainsi qu’au marché de Marcigny, j’ai mangé de la saucisse chaude (Mettwurscht) pour la première fois de ma vie (à l’époque, je suis une jeune fille pleine de préjugés) : Parmi les réfugiés luxembourgeois se trouve un jeune boucher d’Esch-sur-Alzette (il s’agit de Rudy CLEMES père de Jim CLEMES présent à Semur lors de l’inauguration de l’allée des Réfugiés Luxembourgeois). Il a trouvé du travail dans une boucherie de Marcigny dont le propriétaire est à l’armée, et la bouchère a son étal au marché. Le jeune luxembourgeois fabrique une saucisse comme au pays, la Mettwurscht, puis la plonge dans l’eau bouillante, un vrai régal! Je n’ai encore jamais goûté à une telle merveille ! Je demande à ma mère : «Est-ce que la saucisse de chez nous est aussi bonne ? » ma mère répond : «Encore meilleure ! »

La nourriture me pose problème : chez le boucher à Semur, son chat se promène sur l’étal et guette les souris qui se promènent allègrement partout dans la boucherie, et même sur le billot.
Dégoutant ! Je préfère la saucisse du Luxembourgeois qui nous rassure que dans leur boucherie il n’y a ni chat ni souris et que tout est nickel ! Nous le croyons, car il faut le croire! Chez le boulanger, même topo que chez le boucher : chat et souris ! et on retrouve des crottes de souris dans le pain et la farine que nous achetons chez lui. Alors, tous les jours, nous allons à pied
à Marcigny acheter notre pain, car le boulanger tamise sa farine et le pain ne contient pas de crottes. Nous nous persuadons que la farine du boulanger de Marcigny est exempte de saletés, car il faut quand même acheter du pain, on ne peut pas se nourrir uniquement de pommes-de-terre, et puis, l’eau pour les cuire n’est pas propre non plus ! Alors, on s’habitue et on essaie de ne pas y
penser.

Ah, les fruits : quel régal! Jamais de ma vie je n’ai mangé des pêches d’une telle qualité, et d’un tel goût exquis ! non pas les pêches comme nous les connaissons, les pêches de type californien, moitié pêche, moitié abricot ou au goût de melon! Non, de véritables pêches à la chair vert clair et à la peau rouge comme des joues de paysanne, directement cueillies sur l’arbre, et je sens
encore leur jus divin me couler sur les mains.

On trouve la même qualité avec les fraises, les cerises, les prunes ; les fruits abondent, on les achète à un prix ridiculement bas. La population par contre préfère les fruits sous forme d’eau-de-vie, et ils la boivent bien volontiers, « pour désinfecter l’eau » comme ils s’excusent. Ainsi, la mémé de madame Perret boit son café arrosé d’un verre de « goutte ». « T’as vu » me dit ma mère, « son café, c’est deux mesures de goutte pour une mesure de café, et c’est ainsi pour chaque tasse qu’elle boit ». Impossible de l’imiter. Je ne rappelle pas comment nous nous sommes arrangés pour nous laver, car nous ne disposions pas de baignoire?

(A suivre)

13 novembre, 2012

Retour sur la cérémonie du 11 novembre

Classé dans : Manifestations,Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 37 min

Retour sur la cérémonie du 11 novembre dans Manifestations img_1114_1

C’est Flory ANDRE qui a déposé la gerbe au pied du monument aux morts.

img_1118_1 dans Vie communale

Après la cérémonie, la municipalité offre traditionnellement  la brioche et le vin blanc. Cette année, c’est la production de Jim CLEMES, fils d’un réfugié luxembourgeois, qui a été dégustée. Jim était venu à Semur le 8 mai dernier pour l’inauguration de l’Allée des Réfugiés Luxembourgeois. Très touché par l’accueil que nous lui avons réservé, il nous a adressé des bouteilles de son propre vignoble. Ce vin a été fort apprécié (avec modération!).

25 juin, 2012

Raymond FRANCK nous écrit

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 57 min
Raymond FRANCK est le réfugié luxembourgeois qui n’a pu participer à l’inauguration de l’allée des Réfugiés Luxembourgeois le 8 mai dernier suite à une malheureuse chute. Jim CLEMES fils d’un réfugié luxembourgeois nous a fait le plaisir d’être présent à cette manifestation avec son épouse. (Voir l’article paru sur ce blog le 9 mai dernier).
« Bonjour les amis ,
Jim Clemes m’a remis du vin pour les amis de Semur – 24 bouteilles de vin luxembourgeois – , nous l’amènerons quand nous irons à Avrilly début septembre.
Mon dos semble être de nouveau fixé; de ce côté, ça va bien. Mais je viens d’être piqué par une sale bête en forêt, et mon bras a doublé de volume en quelques jours, nécessitant une cure d’antibiotiques de 3 semaines.
Donc, dans 3 semaines, je serai à peu près de nouveau dans mon état normal, dos raide mais non-douloureux, bras dégonflé mais toujours flasque….
Ah, les ravages de l’âge!!!!
Bien le bonjour aux amis de Semur
Frankie et Françoise »

12 mai, 2012

Une allée de rapprochement!

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 02 min

 

Une allée de rapprochement! dans Vie communale IMG_0571_1

Paul ANDRE présente à Jim CLEMES et son épouse les documents qu’il a rassemblés autour des réfugiés luxembourgeois.

L’article paru ce jour vendredi dans le jsl, rendant compte de l’inauguration de l’allée des réfugiés luxembourgeois a été lu par un habitant de Saint Maurice les Châteauneuf: Guy Schwartz. Jusqu’ici rien de banal, si ce n’est que le Grand-père de  Guy Schwartz est un réfugié Luxembourgeois de 1940 à Saint Igny de Roche et qu’un de ses fils a épousé une habitante de ce village.

Ce couple luxo-français a vécu au Luxembourg et a eu un fils : Guy.  Ils sont revenus très souvent dans leur famille brionnaise. Où cela devient surprenant c’est que Guy Schwartz et Jim Clémes se sont connus au lycée.

C’est donc en lisant le journal que Mr Schwartz reconnait son ami Guy Clémes qu’il s’est empressé de contacter par mail pour lui envoyer un scan de l’article. Personne ne pourra dire désormais que notre allée ne sert à rien: elle rapproche des amis et en crée d’autres. Guy Schwartz partage son temps entre sa fermette près de Vauban, le Luxembourg et la Côte d’Azur.

Paul ANDRE

9 mai, 2012

Inauguration de l’Allée des Luxembourgeois.

Classé dans : Manifestations — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 48 min

Inauguration de l'Allée des Luxembourgeois. dans Manifestations DSCN1248_1

Après la commémoration de la Victoire de 1945, les Semurois étaient invités à se rendre au parking montée de la Cray. Une petite pluie tenace les a accompagnés.

Discours de François BACIAK, maire:

« Si aujourd’hui nous sommes réunis pour cette manifestation, nous le devons à Paul ANDRE. Sensibilisé par l’exode des mosellans lors de la dernière guerre, dont son grand-père, il s’est beaucoup intéressé à cette période dramatique de l’histoire de France. La famille de Paul est originaire de  cette région qui a été envahie et maltraitée à l’occasion des 3 derniers conflits avec l’Allemagne. Il a ainsi eu connaissance que plusieurs centaines de ressortissants luxembourgeois avaient séjourné dans le Brionnais entre mai et août 1940. Pourquoi cet exode? L’armée nazie a fait fi de la neutralité du Grand Duché en envahissant son territoire pour contourner la ligne Maginot. Ce fut alors une zone de combats intenses. Aussi, de nombreux Luxembourgeois ont été contraints de quitter leurs villes et villages en direction de la France, le plus loin possible des champs de bataille. Ce fut donc le départ en train avec peu de bagages, voyage long et indécis. Pour bon nombre d’entre eux, l’arrivée eut lieu dans notre Brionnais. Il furent accueillis à St Christophe, Ligny et à Semur en Brionnais. Ils étaient 150 environ à s’installer au château de St Martin la Vallée et dans les dépendances. D’autres ont été accueillis dans des familles. Denise Guéret avait 3 ans à l’époque, elle ne se souvient plus très bien de la famille qui a été accueillie par ses parents, mais des
photos témoignent de cet épisode. La famille Perret a également la mémoire des personnes qui ont résidé à la Perrière en mai 1940.

L’an dernier, nous avons eu la visite d’un de ces réfugiés qui est arrivé à Semur en 1940 avec ses parents: c’est Raymond Franck. Nous avions organisé une petite manifestation en son honneur. Des Semurois étaient présents pour se remémorer cet épisode de la dernière guerre.

Voici ce qu’il avait écrit alors à Paul :

« J’étais réfugié en 1940 avec ma famille à Semur en Brionnais. J’avais alors 10 ans. Nous étions d’abord hébergés au café du village chez M. et Mme Marius Perret, puis dans une annexe de la ferme Bachelet. Nous étions reçus avec beaucoup de chaleur humaine de la part de nos hôtes et je suis encore reconnaissant aux villageois pour leur accueil chaleureux.

J’ai été à l’école communale et mon meilleur copain était René Raquin qui habitait sur le chemin menant à la ferme Bachelet. »

Raymond Franck devait être parmi nous aujourd’hui. Il se faisait un immense plaisir de participer à cette inauguration. Il est arrivé à Avrilly vendredi. Malheureusement, une mauvaise chute dans le gîte, l’a contraint à retourner au Luxembourg.

Nous avions invité également différentes personnes: réfugiés, élus de la commune d’Esch sur Alzette dont de nombreux ressortissants étaient à Semur. Ces personnes n’ont pu nous rejoindre pour des raisons diverses, le grand âge et la maladie en sont les principales. Elle ont toutes été très sensibles par notre initiative, nous remerciant de contribuer à la volonté de mémoire de cet épisode douloureux.

Nous avons quand même un Luxembourgeois parmi nous: M. Clémes dont le père était un de ces réfugiés. Nous le remercions vivement d’avoir fait ce long déplacement pour venir à cette inauguration.

L’allée des Réfugiés Luxembourgeois conduit à l’école de notre village. Nous y voyons un symbole : celui du devoir de mémoire. Que cette allée soit le symbole de la générosité et de la solidarité et de la fraternité entre les peuples ! Qu’elle soit aussi le symbole de  ce que nous et les générations futures  ne souhaitons plus connaître: la guerre et ses atrocités.  Plus jamais ça ! »

DSCN1249_1 dans Manifestations

M. Jim CLEMES a fait le long déplacement depuis le Luxembourg. Son père et sa tante faisaient partie des Luxembourgeois qui ont trouvé refuge dans notre commune. Il nous a fait l’honneur de participer à cette manifestation.

ATT00017

DSCN1258_1

Après la cérémonie, un vin d’honneur a été servi dans la salle du conseil. Un crémant du Luxembourg offert par Raymond FRANCK, malheureusement absent, a accompagné la brioche. Paul ANDRE a apporté plusieurs documents relatant cet épisode de la dernière guerre. Jim CLEMES a ainsi pu retrouver les noms de son père et de sa tante sur les registres que la mairie avaient constitués à l’époque. Ce fut un grand moment d’émotion.

François BACIAK

22 juin, 2011

Raymond FRANCK a écrit à la bourgmestre d’Esch-sur-Alzette

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 59 min

Madame Bourgmestre Lydie Mutsch

B.P.145

L-4002 Esch-sur-Alzette

Madame Bourgmestre,

Chère Lydie,

Lors de l’invasion brutale du Luxembourg le 10 mai 1940 par les armées hitlériennes, la majorité des habitants du Sud de notre pays ont été évacués vers la France. Ainsi, sur une population totale de 27 323 habitants d’Esch-sur-Alzette, 24 914 ont trouvé le chemin vers le Centre ou le Sud de la France.

Semur-en-Brionnais dans la Saône-et-Loire, petite localité de 600 à 700 habitants, a ainsi accueilli 189 réfugiés Luxembourgeois, dont 124 Eschois.

L’accueil des Luxembourgeois par la population était des plus chaleureux.

Parmi les familles Eschoises évacuées à Semur, il y avait ma famille, la famille de Fernande Thilges, épouse François Schaack, bourgmestre honoraire, Rudy Clemes, le père de Jim Clemes, architecte, les grands-parents de Viviane Reding, Vice-Présidente de la Commission Européenne, pour ne nommer que les familles les plus connues.

L’année passée, Monsieur Paul ANDRE, un correspondant local des journaux de la région, a découvert dans les archives communales de Semur la liste complète des réfugiés Luxembourgeois, et il a cherché via un appel publié au Tageblatt des témoignages parmi les survivants de l’évacuation de 1940.

J’ai répondu à Monsieur ANDRE, et nous avons eu des échanges intensifs de documents et de photos de l’époque, ce qui a servi à Monsieur ANDRE d’organiser en novembre 2010 à la mairie de Semur une exposition sur les évènements de 1940.

Monsieur ANDRE m’a fait don du registre des réfugiés luxembourgeois, dont je vous joins également une copie.

Le mois dernier, mon épouse et moi avons passé des vacances dans cette région de la Bourgogne du Sud, et nous avions annoncé à Monsieur André notre intention de visiter Semur. A notre grande surprise, le maire de Semur, Monsieur François BACIAK avait organisé une réception à la mairie en présence des représentants des familles de Semur ayant ébergé des Luxembourgeois.

Je vous joins également la copie de l’article du journal La Renaissance et du Journal de aône-et-Loire relatant la rencontre.

Ces « retrouvailles » furent des plus chaleureuses, et nous avons pu prendre contact avec les enfants et petits-enfants des famille d’accueil.

Semur-en-Brionnais, aujourd’hui classé parmi « les plus jolis villages de France », est une petite commune qui se dépeuple d’année en année, après la fermeture des services publics, des entreprises et des commerces. La mairie fait tout pour organiser et animer la vie communale, éditant également un site sur le Net.

Monsieur le maire François BACIAK ( socialiste) m’a informé qu’il a proposé à son conseil communal de donner à une future rue le nom de « rue des Réfugiés Luxembourgeois », en souvenir de notre accueil dans leur cité en 1940.

J’ai le sentiment d’avoir une grosse dette envers ces gens, quand je vois aujourd’hui la réaction partout quand il s’agit d’accueillir des réfugiés:

Nous sommes arrivés à Semur en pleine guerre, avec les armées françaises en déroute, nous n’étions pas français, nous parlions un parler « germanique », et ces gens nous ont accueillis comme si on était de leur famille, nous offrant jusqu’à leur propre habitation pour nous héberger.

Pour cette attitude hautement méritoire, et en souvenir des services rendus aux Eschois, je sollicite que notre ville témoigne envers la commune de Semur-en-Brionnais notre reconnaissance, et ceci par des moyens appropriés que je laisse à votre convenance.

A mon avis, l’inauguration de la RUE DES REFUGIES LUXEMBOURGEOIS serait l’occasion pour notre ville d’être présente à Semur-en-Brionnais..

Avec mes salutations cordiales

Dr Raymond Franck

 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant