Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

  • Accueil
  • > Recherche : radio cactus

15 novembre, 2011

Connaissez-vous RADIO CACTUS?

Classé dans : Vie associative,Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

img00661.jpg

Les locaux de Radio Cactus sont situés rue Bouthier de Rochefort à Semur en Brionnais, en face du Château.

Installée à Semur en Brionnais, Radio Cactus est une radio associative locale qui fête cette année ses 25 ans d’émission. Sa zone d’écoute couvre tout le Charolais-Brionnais, le Bassin Minier, le nord-ouest du département jusqu’aux limites de la Nièvre, le Clunysois et de nombreuses communes des départements limitrophes par le biais de deux fréquences: 92.2 et 94.7 MHZ.

img00671.jpg

En tant que média de proximité, Radio Cactus informe les auditeurs sur la vie sociale, culturelle, économique et politique de son territoire. Elle contribue au débat public, notamment en invitant les élus à répondre sur des thèmes précis tels que la réforme des collectivités territoriales, l’assainissement ou encore la médecine en milieu rural… et qui permettent aux auditeurs de se tenir au courant de l’actualité régionale. Les acteurs de la vie associative et culturelle interviennent également sur nos ondes afin de présenter leurs actions et leurs manifestations.

A ce jour, 416 associations adhèrent à notre radio, bénéficiant ainsi de l’annonce de leurs manifestation sur notre antenne. 71 entreprises se servent de notre support pour faire de la publicité et ce sont 40 associations ou collectivités territoriales qui diffusent des messages promotionnels sur nos ondes.

Afin de proposer une écoute et un service toujours de qualité, Radio Cactus va investir dans de nouveaux matériels radio: table de mixage, système de diffusion et émetteur. Le projet de l’année 2012 est également de trouver de nouveaux locaux plus spacieux et plus accessibles à l’un de nos quatre salariés qui est handicapé.

Le président: René SIVIGNON

29 octobre, 2011

Agenda du maire en Octobre

Classé dans : Agenda du maire — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 20 min

Samedi 1er à 20h30: Présence au concert à la Collégiale St Hilaire.

Mardi 2 à 14h30: Présence au bornage d’une propriété bordant un chemin communal en Corneloup.

Mercredi 5 à 10h: Révision des listes électorales avec J. BRIVET et G. MUNOZ.

Mercredi 5 à 15h: Réunion du comité de suivi le l’Action Jeunesse sur les 2 communautés de communes.

Vendredi 7 à 9h: Réunion du bureau du Pays Charolais-Brionnais à Anzy le Duc. Travail sur la charte paysagère dans le cadre du SCOT.

Vendredi 7 à 14h: Rencontre au Conseil Général avec le directeur des services, l’OPAC, la société SNI pour l’avenir de l’immeuble de la gendarmerie.

Mardi 11 à 20h30: Réunion du Conseil Municipal.

Jeudi 13 à 11h: Réunion avec le bureau de Radio Cactus pour évoquer le problème de l’avenir des locaux.

Vendredi 14 à 20h30: Participation à la conférence-débat organisée par les Foyers ruraux du Brionnais à Melay sur le thème: « Où habiter en milieu rural? »

Samedi 15 à 10h: Participation au rassemblement à Marcigny pour le soutien à l’Hôpital Local.

Jeudi 20 à 10h: Présentation à la presse des travaux de rénovation de la Maison de Retraite.

Samedi 22 à 20h30: Participation à la soirée jeux de société du comité des fêtes.

Lundi 24 octobre à 15h45: Réunion en mairie avec le SYDESL et ERDF pour recenser les besoisn de la commune en matière de renforcement des réseaux électriques.

Mercredi 26 à 1oh: Réunion du conseil d’administration de l’EHPAD Bouthier de Rochefort.

Mercredi 26 à 19h: Réunion avec le cabinet d’étude E. ROGER dans le cadre de la procédure de révision du PLU.

Jeudi 27 à 14h30: Visite des gendarmeries de Marcigny et de Semur en Brionnais ainsi que du site proposé pour la construction d’une nouvelle gendarmerie, avec le directeur du Conseil Général et les représentants de la gendarmerie.

Jeudi 27 à 20h: Assemblée générale de l’ABISE à la salle des fêtes de Semur.

Vendredi 28 à 14h30: Assemblée générale du Syndicat des Eaux de la Vallée du Sornin à St Maurice lès Châteauneuf.

Vendredi 28 à 20h30: Soirée Maisons Fleuries à la salle des fêtes

 

26 octobre, 2011

Radio Cactus communique

Classé dans : Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 26 min

La soirée Université Rurale du Brionnais qui a eu lieu le 14 octobre à Melay autour du thème « Où habiter demain en milieu rural ? », sera retransmise sur Radio Cactus 92.2 et 94.7, les jeudis 27 octobre et 3 novembre, à 19 h/20h, et les samedis 29 octobre et 5 novembre, à 13 h/14 h.

15 décembre, 2010

Compte-rendu conseil municipal du 14 décembre

Classé dans : Compte rendu conseil — mairiesemurenbrionnais @ 11 h 50 min

Présents : Mrs BACIAK, DOSSO-GREGGIA, PERRAT, Mmes SAULNIER-AUBRY,  SIMONIN, SEYER, Mrs PERRIN, COTTIN, Mmes  PERRIER, BERTON, M. NEVERS. 

Absent(s) excusé(s) : M. BLANCHARD ayant donné pouvoir à M. COTTIN     

                                     Mme VANDRA ayant donné pouvoir à Mlle SEYER 

Absent(s) :  - 

Secrétaire de séance : M. PERRAT 

 

 

Le compte rendu de la précédente séance est adopté sans observation. 

 

VIREMENTS DE CREDITS 

Le Conseil Municipal, 

Après examen des crédits de l’exercice 2010, 

Considérant que certains crédits ne sont pas utilisés et que d’autres prévus à un chapitre sont insuffisants, autorise les prélèvements suivants : 

 

Budget communal 

Section fonctionnement 

Article 6067 : + 160 €                                                             Article 6156 : + 700 € 

Article 616 : + 100 €                                                               Article 6226 : + 400 € 

Article 6261 : + 100 €                                                             Article 6287 : + 40 € 

Article 6355 : + 60 €                                                               Article 6413 : + 6 200 € 

Article 6475 : + 30 €                                                               Article 658 : + 210 € 

Article 673 : + 500 €                                                               Article 61522 : – 8 500 € 

 

Section investissement 

O.N.I. : article 2183 : – 3 000 €                                               O.N.I. : article 2315 : + 15 000 € 

             article 2188 : – 10 000 €                                             OP.41 : article 2315 : + 30 000 € 

             article 2313 : – 30 000 €                                             OP.42 : article 2313 : + 7 500 € 

OP. 43 : article 2313 : – 8 000 €                                                          article 2315 : + 6 200 € 

OP. 44 : article 2315 : – 10 600 €                                            OP.43 : article 2315 : + 2 900 € 

 

LOCATION DE LA SALLE DES FETES 

Le Conseil Municipal fixe comme suit les tarifs de location de la salle des fêtes, applicables à compter du 1er JANVIER 2011 : 

 

. Assemblée générale de société locale                                                                                   : gratuit 

 

. Manifestation organisée par une société locale sans perception de droit d’entrée 

et sans but lucratif                                                                                                                  : gratuit 

 

. Mise à disposition pour des obsèques civiles                                                                       : gratuit 

              NB : frais de chauffage, d’éclairage et nettoyage de la salle à la charge des familles 

 

. Repas annuel des sociétaires des associations locales à la demande et sous la 

  responsabilité du président                                                                                                   : gratuit 

              NB : frais de chauffage, d’éclairage et de nettoyage de la salle à la charge de l’association 

 

. Toute utilisation par une association locale ou par un particulier de SEMUR                    : 81,47 € 

 

. Commerçant ou restaurateur de SEMUR pour des personnes extérieures à la commune   : 111,48 € 

 

. Sociétés ou particuliers EXTERIEURS à la commune                                                      : 159,44 € 

 

. Occasions de type VIN D’HONNEUR : 

              Particulier / Association / Commerçant de Semur                                                    : 32,57 € 

              Personne extérieure à la commune                                                                            : 63,88 € 

 

·         Ventes diverses au déballage : 2 unités de location pour 3 jours d’occupation 

         (NB : le montant de la location sera remis à la prise des clés) 

 

Le Conseil Municipal décide d’appliquer les REDEVANCES SUPPLEMENTAIRES suivantes : 

 

. Caution sous forme de chèque versée lors de la signature du contrat          : 159 € 

. Chauffage, électricité suivant consommation                                               : 0,24 € 

. Nettoyage de la salle                                                                                    : 72 € 

(Supplément pour achèvement du nettoyage : au temps réel et sur la base du coût horaire de l’agent) 

 

Le Conseil Municipal fixe comme suit les TARIFS DE LOCATION DE LA VAISSELLE : 

 

. Vaisselle          : 42,50 € 

. Verres seuls     : 22,05 € 

 

TARIFICATION DE LA VAISSELLE MANQUANTE 

Le pichet                       : 13,01 €                                             L’assiette                                :   5,87 € 

Le verre à eau ou à vin :   3,57 €                                             La coupe à champagne           :   3,57 € 

La tasse à café              :   3,57 €                                             Le saladier                              : 16,32 € 

Le plat à servir              : 13,01 €                                             Le plat à rôtir                         : 18,56 € 

Le couteau à pain         : 20,04 €                                             Le couteau à découper           : 23,36 € 

La fourchette                :   2,30 €                                             La cuillère à café                    :   2,40 € 

La grosse cuillère          :   2,40 €                                             Le couteau                             :   4,69 € 

La louche                      :   7,04 €                                             Le plateau                              :   8,16 € 

La planche à découper : 23,46 € 

 

 

MISE A DISPOSITION SALLE DES FETES / SALLE DE REUNIONS DE LA MAISON DU CHAPITRE 

Le Conseil Municipal fixe ainsi qu’il suit les tarifs de mise à disposition de la salle des fêtes et de la salle de réunions de la Maison du Chapitre, pour des réunions, assemblées générales, journées de formation … tenues par des organismes extérieurs à la commune : 

 

  Salle des fêtes : 36,88 € 

  Salle de réunions de la Maison du Chapitre : 27,89 € la ½ journée. 

 

FOURNITURES SCOLAIRES / PARTICIPATION DES COMMUNES 

Considérant le décret n°86-425 du 12 mars 1986 qui fixe trois cas dérogatoires entraînant la participation financière de la commune de résidence : 

 

1er cas : obligations professionnelles des parents : absence de moyens de garde et de cantine, ou de l’une de ces deux prestations, dans la commune de résidence 

2ème cas : raisons médicales 

3ème cas : inscription d’un frère ou d’une sœur dans un établissement de la même commune. 

 

Le Conseil Municipal, sur proposition du Maire, pour les cas précités, décide de fixer ainsi qu’il suit le taux de la redevance pour fournitures scolaires qui sera réclamée aux communes voisines d’où sont issus des élèves fréquentant les écoles primaire et maternelle de SEMUR-EN-BRIONNAIS durant l’année scolaire 2009 / 2010

              Classes primaires et maternelles : 102 € 

 

             Année scolaire 2010/2011 

              Classe primaires et maternelles : 105 € 

 

FIXATION DES TARIFS COMMUNAUX POUR L’EXERCICE 2011 

Le Conseil Municipal fixe comme suit les principaux tarifs communaux applicables à compter du 1er janvier 2011 : 

 

CONCESSION DE TERRAIN AU CIMETIERE : 

 

Concession CINQUANTENAIRE : 84,64 € le m² (soit 211,60 € pour une concession de 2,50 m²) 

Concession TRENTENAIRE : 57,95 € le m² (soit 144,88 € pour une concession de 2,50 m²) 

 

EMPLACEMENT COLUMBARIUM : 

 

Concession TRENTENAIRE : 521,81 € 

Concession CINQUANTENAIRE : 811,67 € 

 

INDEMNITE DE GARDIENNAGE DE L’EGLISE : 

395,67 € pour la totalité de l’année 

 

LOCATION REMORQUE COMMUNALE : 

Réservée exclusivement aux entreprises qui effectuent des travaux au cimetière. 

  Tarif : 31,42 € la demi-journée 

 

TARIF GARDERIE 2011 

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal maintient à 0,87 € le ticket par garderie, à compter du 1er janvier 2011. 

 

 

 

TARIFS DES SERVICES LOCAUX 

ANNEE 2011 

REDEVANCE ASSAINISSEMENT 

Le Conseil Municipal fixe à 1,02 € la redevance assainissement à compter du 1er janvier 2011. 

 

TAXE DE RACCORDEMENT AU RESEAU ASSAINISSEMENT 

Le Conseil Municipal fixe à 290,94 € la taxe de raccordement au réseau d’assainissement. 

 

SUBVENTION COMMUNALE ACCORDEE AUX ETABLISSEMENTS D’ENSEIGNEMENT 

Année scolaire 2010/2011 

 

Le Conseil Municipal fixe le montant annuel de la subvention versée à tous les établissements d’enseignement demandeurs, assurant une formation générale de premier cycle de collège ou professionnelle correspondante, à 67,00 €, par élève semurois

 

INDEMNITE GENDRAS 

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal décide d’accorder une indemnité de 170 € à Monsieur Daniel GENDRAS, saisonnier non titulaire, pour avoir assuré les interdictions de circulation et de stationnement Rue Bouthier de Rochefort, pendant les mois de juillet et août. 

 

SUBVENTION EXCEPTIONNELLE / FNACA 

Après avoir pris connaissance du courrier du comité FNACA Marcigny – Semur, et après en avoir délibéré, le Conseil Municipal décide d’accorder une subvention exceptionnelle de 50 €

 

TABLEAU DE CLASSEMENT UNIQUE DES VOIES COMMUNALES 

Le Conseil Municipal, après avoir pris connaissance du tableau de classement unique des voies communales établi par les services de la D.D.E., et après en avoir délibéré, considère que ce tableau correspond à la situation du terrain pour une longueur des voies communales de 26 070 mètres

 

VENTE PARCELLES LOTISSEMENT LA CRAY / MAISON RUE DU CIMETIERE 

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré : 

 

  . fixe à 15 € le m² par parcelle au lotissement de La Cray 

  . décide de vendre la maison Rue du Cimetière après une estimation par Notaire. 

  . choisit Maître Andréa GAULARD de Marcigny pour la rédaction des actes notariés et autorise le Maire à signer toutes les pièces nécessaires. 

 

 

 

QUESTIONS DIVERSES 

 

Devis Loire Incendie Sécurité ( LIS) : le Conseil Municipal accepte l’offre de LIS pour la fourniture d’une boite à clés (accès chaufferie école inaccessible en cas de sinistre par les secours) et d’un plan d’évacuation pour l’école. Coût : 295,41 € ttc. 

 

Adhésion Radio Cactus : le Conseil Municipal reconduit pour l’année 2011 l’adhésion de la commune à Radio Cactus, moyennant une cotisation annuelle de 35 €. 

 

PIIC 2011 (Programme d’Intervention pour l’Investissement Communal) : le Conseil Municipal réfléchit à un programme. 

 

   

Il est fait part : 

 

. Du rapport annuel 2009 sur le prix et la qualité du service public d’eau potable. 

. Du rapport de vérification périodique des installations sportives à l’Agorespace et au stade, par le bureau Véritas. 

. Des remerciements de Paul ANDRE pour le prêt de la salle du Conseil pour son exposition commémorative sur les expulsés luxembourgeois et mosellans. 

. Du compte rendu de la réunion du conseil communautaire sur le projet de maison de santé. 

. De la visite de la déchetterie à Saint Julien de Jonzy 

. Du rapport de présentation sur la révision du PLU établi par le cabinet Emmanuel ROGER. 

. Un devis sera demandé auprès de l’entreprise Hervier pour la réalisation de 2 panneaux publicitaires pour la vente des parcelles du lotissement et de la maison du cimetière. 

. La cérémonie des vœux de la municipalité à la population est fixée au vendredi 7 janvier 2011 à 18h30 à la salle des fêtes. 

 

 

 

   

3 août, 2010

Marché de l’Art gâché par l’orage

Classé dans : Manifestations — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 17 min

Tout s’annonçait pour le mieux avec un ciel radieux en matinée. Hélas l’orage est survenu en début d’après-midi et a tout gâché.

img83461.jpg

Radio Cactus et son président étaient présents Gaby était encore radieux comme le ciel, c’était le matin!

img83471.jpg

Les 25 exposants se sont installés sur la place Saint-Hugues et dans la salle du Conseil.img83531.jpg

On a pu noter la présence de nouveaux artistes.

img83551.jpg

Le groupe des Flamboyants de l’ABISE a confectionné des objets en vue du Marché.

img83491.jpg

Le GRETT a créé l’ambiance comme l’an passé.

31 juillet, 2010

Marché de l’Art ce dimanche 1er août

Classé dans : Manifestations — mairiesemurenbrionnais @ 11 h 05 min

imgp85781.jpg

Le comité des fêtes est sur la brèche. Après le succès de la fête patronale qui a attiré la foule avec en apothéose un feu d’artifice exceptionnel qui restera dans les mémoires, le président Gaby Chopin espère que le 10ème Marché de l’Art sera animé. Les exposants, artistes peintres, potiers, photographes ainsi que des producteurs de produits locaux prendront place sur le site entre l’Hôtel de Ville et la Collégiale.

imgp85801.jpg

La radio locale « RADIO CACTUS » sera présente. Le groupe musical du GRETT animera lui aussi la journée en faisant évoluer  les adeptes des danses traditionnelles du folklore brionnais.

1 mars, 2010

Radio Cactus opte pour la liaison IP

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 10 h 02 min

dscn93561.jpg

Dans la nacelle, un technicien installe les paraboles sur le château d’eau qui retrouve ainsi une nouvelle utilité puisqu’il ne sert plus à la distribution de l’eau potable.

Les techniciens de l’entreprise nationale Com’Sat ont passé deux jours à installer, pour la radio locale, un nouveau système d’exploitation.
Radio Cactus utilisait jusqu’à présent une ligne spécialisée analogique pour transporter le signal audio de son studio, à Semur-en-Brionnais, jusqu’à l’émetteur situé au sommet du Mont Heurgues. Cette ligne vient d’être abandonnée par la structure au profit d’un faisceau hertzien (par liaison IP), avec un relais sur le château d’eau de Semur. De petites paraboles ont été installées en plusieurs points pour envoyer le signal : une parabole « en studio », deux au château d’eau de la commune (une en réception, l’autre en émission), une à l’émetteur. Le précédent mode d’exploitation passait par ligne téléphonique, et il est arrivé à expiration. Plusieurs solutions s’offraient alors: soit mettre une nouvelle ligne, très chère, soit passer par le canal de l’Internet, soit encore choisir cette formule IP, la plus récente et donc, destinée à avoir la plus grande longévité.

Longue vie à Radio Cactus.

14 décembre, 2009

Compte-rendu réunion conseil municipal du 10 décembre 2009

Classé dans : Compte rendu conseil — mairiesemurenbrionnais @ 12 h 08 min

         L’an deux mil neuf et le dix décembre à 20 heures 30,

Le Conseil Municipal de cette commune, régulièrement convoqué, s’est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances, sous la présidence de Monsieur François BACIAK, Maire.

Présents : Mrs BACIAK, DOSSO-GREGGIA, PERRAT, Mme SAULNIER-AUBRY, M. BLANCHARD, Mmes SIMONIN, SEYER, M. PERRIN, Mme VANDRA, M. COTTIN, Mmes BELOT, PERRIER, BERTON, M. NEVERS.

Absent(s) excusé(s) : M. LAFOND

Absent(s) : -

Secrétaire de séance : Mme SEYER

Le compte rendu de la précédente séance est adopté avec la remarque suivante : il serait souhaitable qu’une étude pour améliorer l’isolation du logement soit envisagée.

1ère REVISION SIMPLIFIEE DU POS

Bilan de la concertation – Approbation

Monsieur le Maire rappelle les raisons qui ont conduit la commune à engager une première procédure de révision simplifiée du Plan d’Occupation des Sols, à savoir : l’extension de la zone « UE » du centre bourg afin de permettre la réalisation de l’agrandissement de l’EHPAD (restructuration des bâtiments actuels dans le but de remplacer les chambres collectives par des chambres individuelles, amélioration des espaces de vie communs et réorganisation des espaces dévolus au personnel et aux locaux techniques). Il s’agit donc d’un projet présentant un caractère d’intérêt général pour la commune, la communauté de communes mais aussi pour tout ce secteur du Pays Charolais-Brionnais.

Monsieur le Maire rappelle également les modalités selon lesquelles a été organisée la concertation avec la population (affichage municipal, article dans le bulletin municipal, article dans la presse et réunion publique).

Monsieur le Maire précise ensuite que le projet de révision simplifiée a fait l’objet d’un examen conjoint avec les personnes publiques associées et qu’il a été soumis à enquête publique.

Vu le code l’urbanisme et notamment ses articles L 123-9, L 123-13, L 123-19 et R 123-21-1 ;

Vu la délibération du Conseil Municipal du 25 septembre 1989 approuvant le POS ;

Vu la délibération du Conseil Municipal du 29 août 2002 approuvant la dernière modification du document d’urbanisme ;

Vu la délibération du Conseil Municipal du 14 mai 2009 prescrivant une procédure de révision simplifiée du POS ;

Vu la même délibération du Conseil Municipal du 14 mai 2009 définissant les modalités de la concertation prévue à l’article L 300-2 du code de l’urbanisme ;

Vu le compte rendu de la réunion d’examen conjoint qui s’est déroulée le 21 septembre 2009 ;

Vu l’arrêté municipal du 22 septembre 2009 soumettant le projet de révision simplifiée du POS à enquête publique du 15 octobre 2009 au 16 novembre 2009 ;

Vu le rapport du commissaire enquêteur ;

Entendu les conclusions du commissaire enquêteur ;

Considérant que le projet de révision simplifiée du POS, tel qu’il est présenté au Conseil Municipal, est maintenant prêt à être approuvé ;

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité :

  • TIRE bilan de la concertation avec la population, conformément aux dispositions de l’article L 300-2 du code de l’urbanisme ;

La concertation a permis une information et un échange avec la population. Le projet a pu être complété par la prise en compte d’une servitude électrique et par des dispositions relatives à la gestion des eaux pluviales.

L’avis dans la presse a porté sur une information synthétique de la population sur le lancement et l’objet de la révision simplifiée, menée de façon conjointe avec une autre procédure de révision simplifiée relative à la réalisation de logements sociaux à proximité de l’établissement.

L’article dans le bulletin municipal explique sur plusieurs pages l’objet de la révision simplifiée, la situation de la maison de retraite et les besoins de restructurations, ainsi que la nécessité de recourir à une révision simplifiée du POS. Les principaux éléments du projet sont présentés. L’article explique ensuite le déroulement de la procédure, notamment la tenue d’une réunion publique.

La réunion publique a attiré une quarantaine d’habitants. Une présentation par diaporama a porté sur : l’objet de la révision simplifiée, les justifications du projet de réhabilitation de la maison de retraite, les impacts du projet et les modifications apportées au POS. Un échange a eu lieu principalement sur les impacts environnementaux, paysagers et socio-économiques du projet. Il est ressorti de cet échange la nécessité d’éviter une augmentation des rejets d’eaux pluviales en insérant dans le règlement écrit des dispositions spécifiques de traitement des eaux à l’échelle de l’opération. Des précisions ont également pu être apportées sur la présence d’une ligne moyenne tension.

Une affiche a donné des informations sur le déroulement de la réunion, puis a informé les habitants de la tenue d’une enquête publique.

De plus, la municipalité a mis en ligne sur le site Internet de la mairie plusieurs articles relatant l’avancement de la procédure.

  • APPROUVE le dossier de première révision simplifiée du POS tel qu’il est annexé à la présente.

  • PREND acte de la remarque du commissaire enquêteur concernant la préservation du parc boisé. Celle-ci sera prise en compte lors de la révision générale du PLU.

La présente délibération fera l’objet d’un affichage en Mairie pendant un mois et d’une mention dans un journal diffusé dans le département (Journal de Saône-et-Loire).

La présente délibération sera exécutoire dans un délai d’un mois suivant sa réception par Monsieur le Sous-Préfet si celui-ci n’a notifié aucune modification à apporter au contenu du dossier ou, dans le cas contraire, à dater de la prise en compte de ces modifications.

2ème REVISION SIMPLIFIEE DU POS

Bilan de la concertation – Approbation

Monsieur le Maire rappelle que parallèlement à la première révision simplifiée du Plan d’Occupation des Sols, une seconde procédure a été engagée afin de permettre la réalisation d’un autre projet à caractère d’intérêt général, à savoir la construction de logements locatifs sociaux. En effet, la commune et la communauté de communes collaborent avec l’OPAC pour la construction d’une dizaine de logements.

Monsieur le Maire rappelle également que pour rendre possible la réalisation de ce programme OPAC, la zone « UE » du POS doit être quelque peu étendue au Sud de l’EHPAD.

Monsieur le Maire récapitule ensuite les modalités selon lesquelles a été organisée la concertation avec le public (affichage municipal, article dans le bulletin municipal, article dans la presse et réunion publique).

Monsieur le Maire précise enfin que le projet de révision simplifiée a fait l’objet d’un examen conjoint avec les personnes publiques associées et qu’il a été soumis à enquête publique.

Vu le code l’urbanisme et notamment ses articles L 123-9, L 123-13, L 123-19 et R 123-21-1 ;

Vu la délibération du Conseil Municipal du 25 septembre 1989 approuvant le POS ;

Vu la délibération du Conseil Municipal du 29 août 2002 approuvant la dernière modification du document d’urbanisme ;

Vu la délibération du Conseil Municipal du 14 mai 2009 prescrivant une procédure de révision simplifiée du POS ;

Vu la même délibération du Conseil Municipal du 14 mai 2009 définissant les modalités de la concertation prévue à l’article L 300-2 du code de l’urbanisme ;

Vu le compte rendu de la réunion d’examen conjoint qui s’est déroulée le 21 septembre 2009 ;

Vu l’arrêté municipal du 22 septembre 2009 soumettant le projet de révision simplifiée du POS à enquête publique du 15 octobre 2009 au 16 novembre 2009 ;

Vu le rapport du commissaire enquêteur ;

Entendu les conclusions du commissaire enquêteur ;

Considérant que le projet de révision simplifiée du POS, tel qu’il est présenté au Conseil Municipal, est maintenant prêt à être approuvé ;

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité :

  • TIRE le bilan de la concertation avec la population, conformément aux dispositions de l’article L 300-2 du code de l’urbanisme ;

La concertation a permis une information et un échange avec la population. Le projet a pu être complété par la prise en compte d’une servitude électrique et par des dispositions relatives à la gestion des eaux pluviales.

L’avis dans la presse a porté sur une information synthétique de la population sur le lancement et l’objet de la révision simplifiée, menée de façon conjointe avec une autre procédure de révision simplifiée relative à la réalisation de logements sociaux à proximité de l’établissement.

L’article dans le bulletin municipal explique sur plusieurs pages l’objet de la révision simplifiée, la situation de la maison de retraite et les besoins de restructurations, ainsi que la nécessité de recourir à une révision simplifiée du POS. Les principaux éléments du projet sont présentés. L’article explique ensuite le déroulement de la procédure, notamment la tenue d’une réunion publique.

La réunion publique a attiré une quarantaine d’habitants. Une présentation par diaporama a porté sur : l’objet de la révision simplifiée, les justifications du projet de réhabilitation de la maison de retraite, les impacts du projet et les modifications apportées au POS. Un échange a eu lieu principalement sur les impacts environnementaux, paysagers et socio-économiques du projet. Il est ressorti de cet échange la nécessité d’éviter une augmentation des rejets d’eaux pluviales en insérant dans le règlement écrit des dispositions spécifiques de traitement des eaux à l’échelle de l’opération. Des précisions ont également pu être apportées sur la présence d’une ligne moyenne tension.

Une affiche a donné des informations sur le déroulement de la réunion, puis a informé les habitants de la tenue d’une enquête publique.

De plus, la municipalité a mis en ligne sur le site Internet de la mairie plusieurs articles relatant l’avancement de la procédure.

  • APPROUVE le dossier de deuxième révision simplifiée du POS tel qu’il est annexé à la présente.

  • PREND ACTE de la remarque du commissaire enquêteur concernant la préservation du parc boisé. Celle-ci sera prise en compte lors de la révision générale du PLU.

La présente délibération fera l’objet d’un affichage en Mairie pendant un mois et d’une mention dans un journal diffusé dans le département (Journal de Saône-et-Loire).

La présente délibération sera exécutoire dans un délai d’un mois suivant sa réception par Monsieur le Sous-Préfet si celui-ci n’a notifié aucune modification à apporter au contenu du dossier ou, dans le cas contraire, à dater de la prise en compte de ces modifications.

VIREMENTS DE CREDITS

Le Conseil Municipal,

Après examen des crédits de l’exercice 2009,

Considérant que certains crédits ne sont pas utilisés et que d’autres prévus à un chapitre sont insuffisants, autorise les prélèvements suivants :

Budget communal

Section fonctionnement

Article 60632 : + 1 000 € Article 6454 : + 300 €

Article 616 : + 200 € Article 6558 : + 300 €

Article 6281  : + 200 €

Article 6411 : + 1 000 € Article 60633 : – 3 000 €

Section investissement

Opération n°40 – Article 2313 : + 7 000 €

Opération n°41 – Article 2315 : – 7 000 €

Budget lotissement

(reprise du résultat déficitaire)

001 – Dépenses investissement : 45 959 €

1641 – Recettes investissement : 45 959 €

BUDGET ASSAINISSEMENT

Rectification reports de résultat

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, décide de rectifier comme suit les reports de résultat :

Compte 001 / Recettes – 586 €

Compte 2315 / Dépenses – 586 €

ADHESION AU CONTRAT GROUPE DU CENTRE DE GESTION DE SAONE ET LOIRE SOUSCRIT AUPRES DE CNP ASSURANCES POUR LA COUVERTURE DES OBLIGATIONS STATUTAIRES

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré :

  • Décide d’adhérer au contrat groupe du Centre de Gestion souscrit auprès de CNP Assurances pour la couverture des obligations statutaires concernant les agents affiliés à la CNRACL et à l’IRCANTEC à compter du 1er janvier 2010 et jusqu’au 31 décembre 2013 (soit 4 ans).

  • Le taux de cotisation, pour l’ensemble des risques, pour les agents affiliés à la CNRACL, est de 4,70 % avec une franchise de 10 jours fermes sur la maladie ordinaire.

  • Le taux de cotisation, pour l’ensemble des risques, pour les agents affiliés à l’IRCANTEC, est de 1,25 % avec une franchise de 15 jours fermes sur la maladie ordinaire.

  • Charge le Maire de signer le certificat d’adhésion et effectuer les démarches nécessaires.

  • Rappelle que les crédits sont prévus au budget.

  •  

SPANC DU BRIONNAIS

Adhésion de Saint-Christophe-en-Brionnais

Monsieur le Maire rappelle au Conseil Municipal que la commune de Saint-Christophe-en-Brionnais a sollicité son adhésion au Spanc du Brionnais créé par arrêté de Madame la Préfète de Saône-et-Loire le 30 novembre 2007.

Le Spanc du Brionnais a pour objet la mise en place du service public d’assainissement non collectif.

Lors de l’assemblée générale en date du 2 décembre 2009, la Comité Syndical du Spanc du Brionnais a accepté l’adhésion de la commune de Saint-Christophe-en-Brionnais au 1er janvier 2010 aux conditions financières fixées par l’assemblée délibérante.

L’assemblée délibérante de la commune devra désigner un délégué titulaire et un délégué suppléant.

Ouï cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil Municipal :

. Décide d’approuver l’adhésion de la commune de Saint-Christophe-en-Brionnais.

. Sollicite de Monsieur le Préfet de Saône-et-Loire, la prise de l’arrêté correspondant.

REFORME DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

Le Conseil Municipal,

Après avoir pris connaissance des projets de réforme des collectivités territoriales et de suppression de la taxe professionnelle,

Considérant que la commune, et notamment la commune rurale, doit rester la cellule de base de la démocratie et un échelon de proximité favorisant efficacité et réactivité,

Considérant que l’intercommunalité ne doit en aucun cas devenir le vecteur de la disparition des communes rurales mais au contraire qu’elle doit rester fondée sur le volontariat et demeurer un outil de coopération permettant de faire à plusieurs ce que l’on ne peut faire seul,

Considérant que le modèle français d’occupation de l’espace nécessite, non pas une dilution mais au contraire une représentation forte des communes et territoires ruraux au sein des instances intercommunales et des assemblées délibérantes des autres niveaux de collectivités territoriales,

Considérant que toute réforme fiscale doit garantir aux communes rurales des ressources suffisantes et pérennes pour assumer leurs compétences ainsi qu’une réelle péréquation pour réduire efficacement les inégalités entre les territoires,

. Dit son hostilité aux dispositions du projet de réforme qui menacent l’avenir des communes rurales et affaiblissent les territoires et leurs représentants,

. Demande que la réforme de la taxe professionnelle ne réduise en aucun cas les ressources directes et indirectes que la commune percevait grâce à elle,

. Soutient, par 12 voix POUR, 1 voix CONTRE et 1 ABSTENTION, la motion adoptée le 25 octobre 2009 par l’association des maires ruraux de France et le document qui y est joint,

. Demande aux députés et sénateurs du département de soutenir, au sein de leur groupe et par leur vote, les demandes formulées par les maires ruraux de France.

RACCORDEMENT PVR / Parcelles section AI 193-194-239

Suite au devis du SYDESL relatif au raccordement au réseau électrique de la propriété cadastrée section AI 193-194-239, dont le coût s’élève à 5 985,81 € ht,

Et après en avoir délibéré, le Conseil Municipal :

  • donne son accord sur la participation communale s’élevant à 3 591,49 €

  • décide que la participation pour voirie et réseau sera appliquée dès la réception de la facture définitive.

ECLAIRAGE PUBLIC – MODIFICATIONS DES CONDITIONS DE MISE EN SERVICE ET DE COUPURE DE L’ECLAIRAGE PUBLIC

Le Maire expose que l’éclairage public relève des pouvoirs de police du Maire au titre de l’article L.2212-2 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT), et qu’il dispose de la faculté de prendre des mesures de prévention, de suppression ou de limitation à ce titre.

VU l’article L 2212-1 du CGCT qui charge le Maire de la police municipale ;

VU l’article L 2212-2 du CGCT relatif à la police municipale dont l’objet est d’assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques, et notamment l’alinéa dans sa partie relative à l’éclairage ;

VU : le Code Civil, le Code de la route, le Code rural, le Code de la voirie routière, le Code de l’environnement ;

VU la Loi n°2009-967 du 3 août 2009 de programmation sur la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement 1, et notamment son article 41 ;

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, et après en avoir délibéré, à l’unanimité, décide :

  • d’adopter le principe de couper l’éclairage public tout ou partie de la nuit ;

  • donne délégation au Maire pour prendre l’arrêté de police détaillant les horaires et modalités de coupure de l’éclairage public, et dont publicité en sera faite le plus largement possible.

QUESTIONS DIVERSES

Révision générale du PLU : il est donné les informations suivantes :

. Compte rendu de la réunion d’information des conseillers municipaux en date du 4 décembre 2009

. Demande de subvention au Pays

. Association des personnes publiques (réunion prévue le 15 janvier 2010)

. Première réunion publique courant janvier

Horaire garderie : le Conseil Municipal accepte d’ouvrir la garderie à 7h30 pour une période d’essai de 3 mois.

Restaurant scolaire / repas de Noël : après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, par 10 voix POUR et 4 ABSTENTIONS, décide de laisser le repas de Noël des enfants de l’école à la charge des familles.

Radio Cactus : le Conseil Municipal accepte de reconduire en 2010 son adhésion.

En outre, le Conseil Municipal donne son accord pour la pose d’une antenne relais sur le château d’eau.

Bulletin municipal : Le tirage sera confié à une entreprise spécialisée (devis en cours).

Collégiale Saint Hilaire : Le Maire propose la création d’une association de « défense de la Collégiale Saint Hilaire » dans le but de réunir des fonds pour la rénovation de l’intérieur de l’édifice (électricité, reprise d’enduit …). Une réunion publique constituante de l’association sera programmée en janvier.

Il est fait part :

. De l’état d’avancement du Plan d’Accessibilité de la Voirie et des Espaces publics (PAVE).

. Du rapport d’activités du Syndicat Départemental d’Energie de Saône-et-Loire (SYDESL) pour l’exercice 2008.

. Du compte rendu de la réunion de l’assemblée communautaire : déchetterie

. Du compte rendu de la réunion de la commission tourisme de la Communauté de Communes : structure d’hébergement touristique et balades vertes.

. Du compte rendu de la réunion du SPANC.

18 mai, 2009

Compte-rendu réunion conseil municipal du 14 mai

Classé dans : Compte rendu conseil — mairiesemurenbrionnais @ 15 h 51 min

 

L’an deux mil neuf et le quatorze mai à 20 heures 30,

Le Conseil Municipal de cette commune, régulièrement convoqué, s’est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances, sous la présidence de Monsieur François BACIAK, Maire.

Présents : Mrs BACIAK, DOSSO-GREGGIA, BLANCHARD, Mmes SIMONIN, SEYER, M. PERRIN, Mme VANDRA, M. COTTIN, Mmes PERRIER, BERTON, Mrs NEVERS, LAFOND.

Absent(s) excusé(s) : M. PERRAT ayant donné pouvoir à M. DOSSO-GREGGIA

Mme BELOT ayant donné pouvoir à Mme PERRIER

Mme SAULNIER-AUBRY ayant donné pouvoir à M. BACIAK

Absent(s) : -

Secrétaire de séance : Mme PERRIER

Le compte rendu de la précédente séance est adopté sans observation.

RESEAU ASSAINISSEMENT « La Fay »

Marché

Vu l’analyse des offres, et après en avoir délibéré, le Conseil Municipal :

. Retient la proposition de l’entreprise EIFFAGE du Perreux, pour un montant de 39 877,65 € ht

. Autorise le Maire à signer toutes les pièces afférentes au marché.

RESEAU ASSAINISSEMENT « La Fay »

CONTROLE DES RESEAUX

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré,

. Retient la proposition de l’entreprise LRA CONTROLES du Chambon Feugerolles, pour un montant de 1 060,00 € ht

. Autorise le Maire à signer toutes les pièces afférentes au marché.

REVISION SIMPLIFIEE DU PLAN LOCAL D’URBANISME

MODALITES DE CONCERTATION

EXTENSION E.H.P.A.D.

Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal le projet de restructuration et d’extension de l’E.H.P.A.D..

Monsieur le Maire souligne l’intérêt pour la commune, le canton et la région proche de ce projet.

Monsieur le Maire explique au Conseil Municipal que le classement au plan d’occupation des sols actuellement en vigueur des terrains concernés par ce projet n’en permet pas la réalisation.

Il rappelle par ailleurs que le plan d’occupation des sols de la commune a le statut juridique d’un plan local d’urbanisme.

Monsieur le Maire indique que les dispositions du code de l’urbanisme (articles L 123-13, L 123-19 et R 123- 21-1) prévoient la possibilité de recourir à une procédure de révision simplifiée lorsqu’un projet, d’initiative publique ou privée, présentant un caractère d’intérêt général ne peut être réalisé au regard des dispositions du plan local d’urbanisme applicables. Les mêmes dispositions sont applicables à un projet d’extension des zones constructibles qui ne porte pas atteinte à l’économie générale du plan d’occupation des sols et qui ne comporte pas de graves risques de nuisances.

Les conditions réglementaires étant réunies, la révision simplifiée peut être engagée, afin de faire évoluer les dispositions d’urbanisme.

Monsieur le Maire explique que, s’agissant d’une procédure de révision, elle nécessite la mise en oeuvre d’une concertation préalable, conformément à l’article L 300-2 du code de l’urbanisme. Celle-ci porte sur le projet ayant justifié la mise en oeuvre de la procédure et sur ses incidences sur le plan local d’urbanisme. Le choix des modalités de concertation relève de la compétence du Conseil Municipal.

Le Conseil Municipal, après avoir écouté l’exposé du maire,

Considérant que le projet d’extension de l’E.H.P.A.D. présente un intérêt général pour la commune, le canton et la région proche ;

Considérant qu’il y a lieu d’engager une révision simplifiée du plan local d’urbanisme afin de permettre la réalisation du projet ;

Considérant qu’il convient d’ouvrir une phase de concertation avec la population, et l’ensemble des partenaires directement intéressés par le projet ;

Après en avoir délibéré,

FIXE comme suit les modalités de la concertation :

- affichage municipal

- presse

- bulletin municipal

- réunion publique

DIT qu’à l’issue de la concertation, le Maire en présentera le bilan devant le Conseil Municipal qui en délibérera.

REVISION SIMPLIFIEE DU PLAN LOCAL D’URBANISME

MODALITES DE CONCERTATION

LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX

Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal le projet de construction de logements locatifs sociaux.

Monsieur le Maire souligne l’intérêt pour la commune, le canton et la région proche de ce projet directement lié au projet de restructuration et d’extension de l’E.H.P.A.D.. En effet, ces logements pourront servir au personnel de l’E.H.P.A.D. ainsi qu’aux conjoints des résidants.

Monsieur le Maire explique au Conseil Municipal que le classement au plan d’occupation des sols actuellement en vigueur des terrains concernés par ce projet n’en permet pas la réalisation.

Il rappelle par ailleurs que le plan d’occupation des sols de la commune a le statut juridique d’un plan local d’urbanisme.

Monsieur le Maire indique que les dispositions du code de l’urbanisme (articles L 123-13, L 123-19 et R 123- 21-1) prévoient la possibilité de recourir à une procédure de révision simplifiée lorsqu’un projet, d’initiative publique ou privée, présentant un caractère d’intérêt général ne peut être réalisé au regard des dispositions du plan local d’urbanisme applicables. Les mêmes dispositions sont applicables à un projet d’extension des zones constructibles qui ne porte pas atteinte à l’économie générale du plan d’occupation des sols et qui ne comporte pas de graves risques de nuisances.

Les conditions réglementaires étant réunies, la révision simplifiée peut être engagée, afin de faire évoluer les dispositions d’urbanisme.

Monsieur le Maire explique que, s’agissant d’une procédure de révision, elle nécessite la mise en oeuvre d’une concertation préalable, conformément à l’article L 300-2 du code de l’urbanisme. Celle-ci porte sur le projet ayant justifié la mise en oeuvre de la procédure et sur ses incidences sur le plan local d’urbanisme. Le choix des modalités de concertation relève de la compétence du Conseil Municipal.

Le Conseil Municipal, après avoir écouté l’exposé du maire,

Considérant que le projet de construction de logements locatifs sociaux présente un intérêt général pour la commune, le canton et la région proche ;

Considérant qu’il y a lieu d’engager une révision simplifiée du plan local d’urbanisme afin de permettre la réalisation du projet ;

Considérant qu’il convient d’ouvrir une phase de concertation avec la population, et l’ensemble des partenaires directement intéressés par le projet ;

Après en avoir délibéré,

FIXE comme suit les modalités de la concertation :

- affichage municipal

- presse

- bulletin municipal

- réunion publique

DIT qu’à l’issue de la concertation, le Maire en présentera le bilan devant le Conseil Municipal qui en délibérera.

REVISION DU PLAN LOCAL D’URBANISME

Monsieur le Maire informe le Conseil Municipal que les dispositions de la loi du 7 Janvier 1983 modifiée relative à la répartition des compétences entre les Communes, les Départements, les Régions et l’Etat ainsi que celles des articles L 123-1 à L 123-20 et R 123-1 à R 123-25 du Code de l’Urbanisme, transfèrent aux Communes les compétences en matière d’Urbanisme. Il revient donc à la commune de décider de la révision du plan local d’urbanisme (PLU).

Monsieur le Maire expose que le plan local d’urbanisme tel qu’il a été approuvé, ne correspond plus aux exigences actuelles de l’aménagement spatial de la commune et que sa révision est rendue nécessaire.

Considérant que le PLU a été approuvé le 25.09.1989, modifié le 30.04.1998 ;

Qu’il y a lieu de mettre en révision le plan local d’urbanisme sur l’ensemble du territoire communal, conformément à l’article L 123-13 du Code de l’Urbanisme ;

Qu’il y a lieu de fixer les modalités de la concertation (prévue à l’article L 300-2 du code de l’urbanisme) associant, pendant toute la durée de l’élaboration du projet de PLU, les habitants, les associations locales et les autres personnes concernées dont les représentants de la profession agricole.

Après avoir entendu l’exposé du Maire et en avoir délibéré, le Conseil Municipal fixe comme suit les objectifs de la commune et décide :

1 – de prescrire la révision du plan local d’urbanisme sur l’ensemble du territoire communal conformément à l’article L 123-13 du Code de l’urbanisme ;

2 – de fixer les modalités de la concertation prévue à l’article L  300-2 du code de l’urbanisme comme suit :

- Affichage municipal

  • Presse

  • Bulletin municipal

  • Réunion publique

3 – de demander, conformément à l’article L 121-7 du Code de l’Urbanisme, que les services de la Direction Départementale de l’Equipement soient mis gratuitement à la disposition de la commune pour assurer la conduite de la procédure de la révision du plan local d’urbanisme, la réalisation de la révision du plan local d’urbanisme ;

4 – de charger un cabinet d’urbanisme de réaliser les études nécessaires à la révision du plan local d’urbanisme ;

5 – de donner autorisation au Maire de signer tout contrat, avenant ou convention de prestations ou de services concernant l’élaboration de la révision du plan local d’urbanisme ;

6 – de solliciter de l’Etat, conformément à l’article L 121-7 du code de l’urbanisme, une dotation allouée à la commune pour couvrir les frais matériels et d’études nécessaires à la révision du plan local d’urbanisme.

7 – que les crédits destinés au financement des dépenses afférentes à la révision du plan local d’urbanisme seront inscrits au budget de l’exercice considéré.

Conformément à l’article L 123-6 du code de l’urbanisme, la présente délibération sera notifiée :

- au Préfet,

- aux Présidents du Conseil Général et du Conseil Régional,

- au Président de la structure compétente en matière de SCOT,

- aux Présidents de la Chambre de Commerce et d’Industrie, de la Chambre des Métiers et de la Chambre d’Agriculture ;

Conformément aux articles R 123-24 et R 123-25 du code de l’urbanisme, la présente délibération fera l’objet d’un affichage en Mairie durant un mois, d’une mention dans le Journal de Saône-et-Loire.

MODIFICATION DE STATUTS (extension de compétences) DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES

Après avoir entendu les explications du Maire,

Le Conseil Municipal,

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment les articles L 5211-17 et L 5211-20

Vu la délibération du Conseil Communautaire de la Communauté de Communes du canton de Semur-en-Brionnais en date du 30 mars 2009 proposant de modifier les statuts de la Communauté de Communes,

Considérant qu’il est de l’intérêt de la commune de transférer la compétence « schéma de cohérence territoriale (SCOT) dans le cadre du Pays du Charolais-Brionnais »,

Après en avoir délibéré :

ACCEPTE la modification suivante des statuts de la Communauté de Communes :

Dans la rubrique « compétences obligatoires, aménagement de l’espace » ajouter : schéma de cohérence territoriale (SCOT) dans le cadre du Pays du Charolais-Brionnais.

ASSISTANCE TECHNIQUE EN MATIERE D’ASSAINISSEMENT COLLECTIF

Vu la Loi sur l’Eau et les Milieux Aquatiques (LEMA) du 30 décembre 2008,

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré,

SOLLICITE l’assistance technique du département de Saône-et-Loire en matière d’assainissement collectif

AUTORISE le Maire à signer la convention correspondante.

EXTENSION RESEAU France TELECOM

Montée de la Cray – Lotissement 3 lots

Après avoir pris connaissance du coût « Génie Civil » pour le projet d’alimentation du réseau France Télécom Montée de la Cray, le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, accepte la participation communale s’élevant à 5 677 € ht (6 790 € ttc).

QUESTIONS DIVERSES

Projets assainissement 2010 : le Maire évoque les projets de travaux d’assainissement Chemin de la Fay (2ème tranche) et La Cray (îlot maisons Dufaitre – De Carvalho – Fuet).

Une étude sera demandée au bureau Réalités afin de déposer le dossier de demande de subvention pour l’année 2010.

PIIC (Programme d’Intervention pour l’Investissement Communal) : il est fait part de l’accord de subventions du Conseil Général s’élevant à 6 160 € pour l’aménagement d’un préau et d’un bloc sanitaire à l’école et 4 637 € pour des travaux de voirie.

Développement numérique des écoles rurales : le Conseil Municipal propose la candidature de Semur-en-Brionnais dans le cadre du projet de développement numérique des écoles rurales.

Contrats d’avenir / d’accompagnement dans l’emploi : le Maire fait part de sa rencontre avec M. Hervé GILLES, conseiller Pôle Emploi de Digoin.

Le Conseil Municipal souhaiterait faire profiter de ce dispositif à un résidant de la commune.

Hébergement touristique : suite au projet de construction d’un hébergement touristique par la Communauté de Communes, le Conseil Municipal propose la mise à disposition de la propriété selon les conditions suivantes :

. habitation : cession gratuite

. terrain d’une superficie approximative de 9 000 m² : 35 000 €

Il est fait part :

. Du compte rendu de la conférence du S.I.E.B. (Syndicat Intercommunal du Brionnais). Programme retenu et proposé : enfouissement depuis la Chapelle de Saint Martin jusqu’au Fugaud.

. Des compte rendus des assemblées générales du C.E.P., de l’A.D.M.R. et de l’Office du Tourisme.

. De la requête de Radio Cactus pour la recherche d’un nouveau local sur la commune.

14 mai, 2009

Réunion du conseil communautaire

Classé dans : Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 10 h 59 min

La prochaine réunion du conseil communautaire aura lieu lundi 18 mai 2009 à 20h30 à Fleury la Montagne. L’ordre du jour est le suivant:

-Réflexion sur les projets intercommunaux.

-Subvention Festival des Mômes et association Bouthier de Rochefort.

-Délibération affermage SEM (Société d’Economie Mixte pour la gestion du marché au cadran de St Christophe).

-Cotisation Institut du Charolais.

-Adhésion GIP e-bourgogne.

_Radio Cactus: demande de locaux.

-Questions diverses.

1...1112131415
 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant