Mairie Semur-en-Brionnais Infos

Bienvenue sur le blog de la mairie de Semur-en-Brionnais

  • Accueil
  • > Recherche : revivre semur

9 août, 2019

Le jumelage avec le village russe de Viatskoïe se concrétise

Classé dans : Vie communale — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

IMG_7748_1

Chacun dans leur pays, ils sont labellisés “Plus beaux villages”. Semur-en-Brionnais et Viatskoïe en Russie viennent de signer leur jumelage. La délégation de Semur vient de rentrer du pays des tsars.

Fin juillet 2019, une délégation russe est venue signer, en français, la concrétisation de ce projet de jumelage. Les membres de cette délégation sont restés plusieurs jours pour visiter le Brionnais et sont repartis en Russie accompagnés de François Baciak et  de Fabrice Sorlin. Le but était de signer le jumelage, en russe, et de faire plus ample connaissance  des lieux et des gens. Affiner les projets à mettre en place, rencontrer les élus et la population étaient aussi au programme. Le jumelage a été signé avec le maire du district.

Viatskoïe est situé à 3oo km au nord est de la capitale russe. Sur place, les Français ont rencontré Oleg Jarov, le mécène ayant financé la restauration de nombreuses maisons (dont deux hôtels et deux restaurants) et fait revivre ce village de 500 habitants. La moitié est salariée dans les nombreux musées du village. Les deux Brionnais ont visité le dernier musée ouvert depuis leur passage, l’an dernier : celui des instruments de musique. En effet, 10 musées à thème émaillent le village : les horloges, la vie rurale, les jouets, un atelier d’imprimerie…

Du bœuf bourguignon… “local”

Là-bas, différentes épreuves les attendaient : cuisiner du bœuf bourguignon avec de la joue de bœuf local et du vin de Bourgogne pour 35 personnes, apprendre à fabriquer des cornichons malossol, condiment russe par excellence… La télévision russe est venu les filmer plusieurs fois et la vidéo vient d’arriver en mairie.

Si les Russes étaient présents à Semur pour la fête du village, les Français l’ont été également pour celle de Viastkoïe avec au programme stands d’artisanat local et de métiers de bouche, concerts de musiques traditionnelles et actuelles, chants classiques…

Source JSL (Fabienne Croze) Photos de François Baciak

IMG_7831_1

Visite du musée des boites à musique

IMG_7904_1

Nous avons été filmés par une chaine régionale russe

IMG_7915_1

Sacha et un ami ont animé la journée en promenant les enfants du village dans leurs 2 cv

IMG_7933_1

Initiation à la fabrication des cornichons « Malosol »

20190726_162033_1

Préparation du bœuf bourguignon

30 juillet, 2019

Mariage entre Marc et Elisabeth samedi 27 août

Classé dans : Etat Civil — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

IMG-2452_1

Ce samedi 27 juillet à 17.30, a été célébré le mariage de Monsieur Marc André Michel FRIGNET avec Madame Elizabeth Béatriz SHIMAZAKI  ZAGAL.

François BACIAK, maire, étant empêché, c’est François ANTARIEU, nouveau conseiller municipal, qui a officié, assisté de Annette JANIN, secrétaire.

Marc est le fils ainé de Bernard et Marie-Claude Frignet, qui habitent le bourg.

Notre village de Semur-en-Brionnais rayonnait dans le monde ce samedi : notre Maire François Baciak nous représentait, loin vers l’Est, avec l’équipe de notre village jumelé de Viatskoïe (à 300 kms au Nord-Est de Moscou et élu plus beau village de Russie en 2015), dont la délégation était reçue dans notre commune semaine dernière ; nous étions également connectés loin vers l’Ouest avec la famille d’Elizabeth, qui a pu suivre la célébration à distance, à Lima au Pérou (pays de naissance d’Elizabeth) : vive la technologie !

L’assemblée était nombreuse ici en Mairie et devant pour que chacun puisse participer et témoigner.

Lecture a été faite des articles du Code Civil avec une traduction libre en espagnol pour la famille d’Elizabeth qui a pu suivre l’ensemble de la célébration.

L’Article 371-1 sur l’autorité parentale a été lu dans sa toute nouvelle version, en vigueur depuis le 12 juillet de cette année, la Loi du 10 juillet 2019 ayant rajouté que « l’autorité parentale s’exerce sans violences physiques ou psychologiques ».

Marc et Elizabeth ont souhaité suivre la tradition de faire une quête au profit d’une association du village et c’est la nouvelle association des Marselots des Possibles, qui fait revivre l’épicerie du village depuis une semaine, qui a été choisie pour contribuer au lancement et la réussite de cette initiative.

Merci à Marc et Elizabeth à qui nous souhaitons tous nos vœux de bonheur en famille.

François Antarieu

18 octobre, 2017

A votre bibliothèque, les grandes plumes du moment nous aident à comprendre le monde, passé et présent …

Classé dans : Bibliothèque — mairiesemurenbrionnais @ 7 h 00 min

Dans un monde hyperréaliste stupéfiant, Gérard Mordillat dépeint la misère terrible qu frappe nombre de nos contemporains : le chômage, le déclassement, la dignité humaine bafouée (« La tour abolie« ).

Au fil d’un récit enlevé et émouvant, Jean-Marie Blas de Roblès rend hommage à son père et fait revivre l’Algérie de son enfance à une époque où la révolte des Algériens commençait à gronder (« Dans l’épaisseur de la chair« ).

Ne manquez pas l’étonnant ouvrage de Shrabani Basu qui retrace l’histoire d’une amitié hors du commun : celle qui unit Abdul Karim, un Indien musulman, à la reine Victoria (« Confident royal« ) – The Telegraph « Shrabani Basu a accompli un travail de recherche remarquable, découvrant des documents inédits. Absolument passionnant ».

Katherine Pancol, c’est le quotidien dans ce qu’il y a de profondément humain : on y trouve joies et peines, rancœur et tendresse, amour et haine. La plume française la plus attachante ! (« Trois baisers« ).

Philippe Besson : « Je connaissais Emmanuel Macron avant qu’il ne se décide à se lancer dans l’aventure d’une campagne présidentielle. Et quand il m’a exprimé son ambition d’accéder à l’Élysée, j’ai fait comme tout le monde : je n’y ai pas cru…. ». Philippe Besson, proche d’Emmanuel Macron, raconte, dans son style à l’acuité durassienne, l’ascension tout à fait saisissante de celui qui allait devenir le huitième président de la Cinquième République (« Un personnage de roman« ).

On y retrouve Jack London, Mark Twain, Ernest Hemingway. Un classique, « Les huit montagnes » de Paolo Cognetti.

On en a le souffle coupé… Le thriller le plus pervers et le plus effrayant qu’on ait lu depuis longtemps. « A jamais tu obéiras » de Koethi Zan.

Mais aussi :

« L’Art d’être libre dans un monde absurde » de Tom Hodgkinson.

« La vie en son royaume » de Christian Signol.

« La Promesse à Elise » de Christian Laborie.

« Qui t’a fait prince ? » de Jean Anglade.

« Le seigneur de Charny » de Laurent Decaux.

« La fille qui rendait coup pour coup » – Millénium 5 de David Lagercrantz.

« Almanach 2018 Marmiton – 1 000 recettes et menus » – « La cuisine des Algues » (Xa Milne)

Vous pouvez lire le résumé des ouvrages sur le site de la bibliothèque : http://semur-en-brionnais.c3rb.org/Opacnet/

Bibliothèque ouverte le mercredi de 14h à 16h30 et le samedi de 10h à 11h30.

Inscriptions et prêts gratuits.

Annette

03.85.25.02.94

mairie.semur.en.brionnais@wanadoo.fr

 

31 juillet, 2014

Ce mardi midi, trois virtuoses ont procuré un pur bonheur aux mélomanes installés en la collégiale

Classé dans : Manifestations — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 00 min

DSCN4337_1

Le Festival Musique en Brionnais multiplie les plaisirs et offre des propositions diverses, toutes liées à la musique et au patrimoine –qu’il soit architectural, géologique, végétal, paysager, gourmand- du Brionnais et du Charolais. Ce mardi matin, Simon Belot, du CEP (Centre d’Etudes des Patrimoines), a fait découvrir trois églises de la région, très différentes les unes des autres, mais toutes emblématiques de l’art roman du Brionnais : celles de Montceaux-l’Etoile, d’Anzy-le-Duc et de Semur, à savoir, la collégiale Saint-Hilaire, dépendant toutes trois du diocèse d’Autun. Cette dernière, néanmoins, offre –quant à son identité plusieurs spécificités. Elle est répertoriée comme site clunisien dans la mesure où la famille des Semur l’a faite édifier dans les années 1160/1180, après la mort de leur oncle, Hugues de Semur, sixième abbé de Cluny et en souvenir de ce dernier. Elle ne ressemble à aucune autre (excepté la tribune en encorbellement, identique –bien que plus petite- à celle de Cluny) car elle est romane mais déjà l’arc se brise et le gothique pointe son nez. Simon Belot n’a pas uniquement parlé de l’aspect architectural de ces trois édifices mais de leur contexte historique et sociétal afin de les faire revivre –et même vivre, tout simplement.

Après les visites, un sublime concert est donné par trois des onze musiciens créant l’évènement de ce Festival. Il a ravi quatre-vingt personnes installées dans l’église. Chacun jouera en solo. Le clarinettiste Israélien Tibi Cziger, ouvre le bal de ce « Tour du monde musical » avec une partita en la mineur de Bach, pour flûte, avec un arrangement en sol mineur pour clarinette. Il apporte une note pleine d’allégresse, ponctuée de caresses de velours. Elle est suivie de « Trois mouvements pour clarinette », de son compatriote Yehezkel Braun, tout en rythme et –paradoxe- tout en douceur. Des notes se glissent, se faufilent.

C’est au tour de la violoniste Québécoise Hélène Collerette qui interprète, elle aussi, une œuvre d’un compatriote -Serge Arcuri- dans laquelle se dévoilent mystères et grands espaces. L’archer glisse sur les cordes et l’on ressent le calme qui règne là-bas. Elle fait suivre ce premier morceau de celui du Finlandais Esa-Pekka Salon. Il parle de la réappropriation du rire. Là aussi, il est question de grands espaces, de courses effrénées avant un splendide retour au calme et une nouvelle tempête.

C’est au tour du contrebassiste Téotime Voisin. Lui aussi fait, avec le compositeur Franco-Suisse, Richard Dubugnon, un tour du côté de la Finlande. Grâce à sa contrebasse –et à son talent- le coucou chantant dans les branches, pénètre dans la collégiale. Les cœurs battent la chamade avec « Hämärä, le coucou qui chante dans le crépuscule ». Le musicien entraîne alors les spectateurs dans un tourbillon provoqué par les valses numéro un et numéro sept, extraites des douze valses de l’Italien Domenico Dragonetti, contemporain de Beethoven, le héros de cette dixième édition de « Musique en Brionnais ». Le voyage se poursuit vers l’Amérique latine, en Equateur. Il interprète des variations sur la chanson « Méditacions » qu’il a composé de concert avec le chanteur Equatorien Herman Sotomayor. Elles subjuguent le public

Ce concert de mi-journée se termine par une prestation du clarinettiste qui vient fermer le bal avec Astor Piazzolla pour une dernière danse, un tango, naturellement !

Un concert, donné en soirée à Bois Sainte-Marie par Juliana Steinbach, pianiste virtuose, fondatrice  et directrice artistique du festival fera de cette journée de mardi un moment unique. Une dentelle précieuse ornera, note à note, notre beau Brionnais et Semur a eu le grand plaisir d’être associé à ce textile délicat -et musical !

Fabienne Croze, de l’Académie des Ecrivains Publics de France

DSCN4315_1

DSCN4311_1

6 juin, 2014

Mailly: Les 18ièmes Portes Ouvertes offrent des nouveautés

Classé dans : Vie intercommunale — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 00 min

Le vigneron accueillera et commentera son vin_1_1

Le vigneron présentera son vin avec passion

Le vigneron Jean-Claude Berthillot, du Domaine des Fossiles, est autodidacte. En 1990, les élus veulent faire revivre le vin du Brionnais. JC Berthillot est partant et va suivre une formation au Lycée viticole de Davayé. Parallèlement, il loue des parcelles et, avec l’aide des anciens, se lance dans la culture de la vigne et dans l’implantation d’une cave coopérative, qu’il quitte en 99. Sans relâche, il plante –d’abord du Chardonnay- à la «La Roche des Bancs». Le vigneron opte pour une agriculture raisonnée. Il est suivi par un agronome bio (3 ans de reconversion, plus 4 en bio). Pour cette 18ième porte ouverte, des nouveautés : après avoir utilisé 20 ans la même étiquette, il en sort une très claire, en noir et blanc (mais avec le fossile doré), très élégante, avec une contre étiquette détaillée. Par ailleurs, Edouard Déchelette avait proposé à JC Berthillot, quand il était déjà bien malade, d’acheter sa parcelle de Chardonnay surplombant Oyé, (en bio), âgée de 7 ans maintenant. Elle est vinifiée en 2013. Il hésite : ayant des parcelles dispersées, il cherche à les regrouper. Il finit par dire oui et a eu raison. Les ceps poussent sur des argiles. Cette Cuvée Edouard ressemble à un Bourgogne de la Côte d’Or ! Même le vigneron est surpris !

La vendange 2013 a été compliquée et tardive (qui a donné du « pourri » chez plus d’un n’étant pas en bio), avec des rendements moyens, mais intéressante avec des acidités qui donneront des vins qui seront de grande garde. Le vigneron et ses 2 salariés ont dû acheter des atomiseurs et pratiquer 10 traitements de purins de plantes au lieu de 5. L’analyse œnologique réalisée par un laboratoire spécialisé en dit – que ce soient pour les blancs, les rouges, les rosés- le plus grand bien ! (Fabienne Croze)

Découverte des nouvelles cuvées, dégustation de produits du terroir, restauration dimanche 8, midi/soir (brochettes d’escargots, jambon à la broche, gratin dauphinois, fromage, dessert) Le 7/8/9-06, 10h/20h «Les Chavannes», Mailly

11 septembre, 2013

Journées Européennes du Patrimoine ce week-end

Classé dans : Manifestations — mairiesemurenbrionnais @ 5 h 59 min

VIVRE
ET REVIVRE LE MOYEN AGE CE WEEK END A SEMUR,

A L’OCCASION DES JOURNEES EUROPEENNES DU PATRIMOINE.

 

Au pied du château, la troupe l’ « Epée et l’archet » réinstallent leur tentes pour un campement 100% moyen-âge !

Journées Européennes du Patrimoine ce week-end dans Manifestations img_5464_1

Et cette année, ils seront 7 costumés à déambuler entre leurs tentes. Parmi eux, un seigneur banneret du 13ème siècle, une dame de haute noblesse, d’autres dames, une conteuse, des écuyers et un arbalétrier, car, oui messieurs-dames, vous aurez l’opportunité de vous initier au tir à l’arbalète au pied du château…

img_5443_1_1 dans Manifestations

Les tentes abritent le couchage des chevaliers et dames ; une autre une table avec des jeux comme les échecs dit de Charlemagne et autre jeux proposés au public, etc.

Le seigneur banneret expliquera sa tenue, l’utilisation de ses armes, raconte sa vie depuis sa plus tendre enfance au château de sa famille, son apprentissage à la chevalerie et ses combats pour le roy.

La troupe proposera de l’initiation de combat à l’épée (en bois et en métal) pour les enfants puis ceux-ci seront adoubés selon le rite de St-Louis avec remise d’un diplôme.  Pendant ce temps, une conteuse emmènera petits et grands dans des lieux plus calmes.

Le campement se composera aussi d’un stand de présentation d’objets de la médecine au MoyenAge et un stand d’armes médiévales.

Le tout fort bien animé par le chevalier de la troupe plus que passionné du Moyen Age.

TOUT CECI N’EMPECHE PAS LES ANIMATIONS « TRADITIONNELLES » :
-Visite du château au tarif exceptionnel de 1€. En visite libre, de 10h à 19h, ou guidée à 10h – 14h-16h et 18h.
-Accueil guidé le dimanche dans les églises romanes St-Hilaire, St-Martin et Montmegin, 14h-18h.
-Ancien auditoire de justice, la mairie, ouvre à nouveau ses portes et abrite 2 expositions sur le monument :
« histoire de l’ancien auditoire de justice » et sur le thème de ces Journées du patrimoine ‘100 ans de protection’ : « les monuments et biens protégés de Semur ». Sans oublier les dentellières qui nous feront des démonstrations de dentelle au fuseau.

A CE WEEK END POUR LES DERNIERES ANIMATIONS MEDIEVALES DE LA SAISON !

6 septembre, 2012

Journées européennes du Patrimoine: un programme exceptionnel

Classé dans : Manifestations — mairiesemurenbrionnais @ 6 h 41 min

Des tentes, des chevaliers en armure, une joueuse de harpe, une conteuse…pour la première fois au pied du château prendra place un CAMPEMENT MÉDIÉVAL les 15 et 16 septembre prochain.

Journées européennes du Patrimoine: un programme exceptionnel dans Manifestations bv0000011_1

 

A l’occasion des Journées Européennes du patrimoine, lavtroupe l’Epée et l’archet venue de Arronnes (03) investira le cadre médiéval privilégié de l’ancienne forteresse.
Il s’agit d’une association de reconstitution médiévale qui regroupe des artistes amateurs et professionnels spécialisés dans le Moyen Âge. Chevalerie, musique, contes et légendes sont leurs arts. Ils font revivre le Moyen Âge à travers un camp médiéval. Ils proposent de la musique jouée sur des instruments reconstitués d’après des sculptures ou des enluminures. Un chevalier parlera de ses exploits, montrera son équipement, ses armes. Son camp sera orné de coffres, tapisseries, fourrures, jeu d’échec et autres jeux, faucon, heaume à cimier.

bv0000121_1 dans Manifestations

Quatre tentes abriteront les armures des chevaliers, des meubles du Moyen-âge, des jeux de table proposés au public. Une jeune harpiste enchantera les lieux et une conteuse emmènera les enfants dans un coin calme pour leur raconter de belles histoires…

bv0000161_1

Au programme tout au long des deux journées : initiation de combat à l’épée pour les enfants, initiation tir à l’arc et à l’arbalète pour tout public, jeux de table, adoubement pour les enfants, harpiste, conteuse, et démonstration de combats de chevaliers en armure à 11h, 15h et 17h. (Aller dans le site de la troupe : epeeetarchet@yahoo.fr).

Cette grande nouveauté ne perturbe pas pour autant les animations de valorisation du patrimoine du village proposées chaque année :
-Le château St-Hugues : ouverture de 10h à 19h. Visite libre ou guidée de 45 mn à 10h, 14h, 16h et  18h. Tarif réduit de l’entrée à 1€.

-Les églises et chapelles romanes St-Hilaire, St-Martin-la-Vallée et Montmegin : ouverture 10h-20h. Accueil guidé le dimanche uniquement de 10h à 12h et de 14h à 18h.
-L’ancien auditoire de justice (actuelle mairie) : ouverture exceptionnelle. Exposition « histoire de l’ancien auditoire de justice ». Démonstration de dentelle au fuseau le dimanche uniquement de 14h à 18h.
-Salle du chapitre et grenier à sel : ouverture normale.

Ce week-end riche en animations (toutes gratuites si ce n’est l’entrée réduite du château  à 1€)  clôt remarquablement la saison 2012 à nouveau très fréquentée. Si le printemps, de mars à juin, a été plus calme que d’habitude, juillet et août ont rattrapé le retard. Les animations médiévales de l’été, sont, en effet, attendues et, de fait, fréquentées. A titre d’exemple, cette saison enregistre la plus forte participation au tir à l’arc lors des après-midi jeux médiévaux. La communication et surtout le « bouche à oreille » fonctionnent donc très bien. On remarque également la présence progressive des villageois lors de ces animations. Cette tendance est une grande satisfaction car ils sont les plus à même de parler du village autour d’eux. Une communication optimale du village de Semur ne peut réaliser sans ses habitants (il n’y a pas de petite communication…).

On vous attend donc nombreux pour ces rebondissantes
Journées européennes du patrimoine samedi 15 et dimanche 16 septembre
prochains.

Pour davantage d’informations et de photos :
www.semur-en-brionnais-vp.fr

24 avril, 2012

Conférence sur le centenaire de l’Annexe de l’Asile départemental à Semur en Brionnais

Classé dans : Manifestations,Semur autrefois — mairiesemurenbrionnais @ 8 h 10 min

Conférence sur le centenaire de l'Annexe de l'Asile départemental à Semur en Brionnais  dans Manifestations numérisation0019_1

 

 Deuxième Conférence sur  l’Annexe de l’Asile départemental
 par le docteur Olivier OUDET
Jeudi 26 avril 2011 à 20h30
Salle des fêtes de Semur en Brionnais
Voilà un siècle, suite à l’augmentation des demandes d’admission en application de la Loi du 14 juillet 1905 sur l’assistance aux vieillards, le Conseil Général de Saône et Loire a installé  l’Annexe de l’Asile départemental de Mâcon dans les locaux du petit séminaire de Semur en Brionnais.
    En avril 2011, j’avais commencé à faire revivre cet évènement important et méconnu de la vie du village tel que les archives de la Préfecture en conservent la trace. Cette année, avec monsieur Jean-Claude Berthelier qui a bien voulu recensé de les registres d’Etat Civil les plus de deux mille pensionnaires de l’Asile décédés et enterrés à Semur entre 1911 et 1943, je vous propose de faire le point des recherches en cours sur la vie quotidienne de l’établissement, son personnel et ses pensionnaires.
Dr Olivier Oudet
 

daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
brezhoneger |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog
| Blog intéressant